Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
lest-eclair.fr

Ses blogs

Le blog de marathon-des-sables-lest-eclair

marathon-des-sables-lest-eclair.over-blog.fr
lest-eclair.fr lest-eclair.fr
Articles : 56
Depuis : 28/03/2011
Categorie : Sport

Articles à découvrir

L’heure du grand départ

L’heure du grand départ

Voici un moment mythique du Marathon des sables. Un moment que chaque coureur gardera en mémoire toute sa vie. Il est 8 h 15 et Patrick Bauer, le directeur de course, grimpe sur une Land Rover et sonne le rassemblement. Les centaines de coureurs se pressent derrière la ligne alors que Sarah traduit les propos du boss. C’est le moment de se dire
Alexandre Debanne, l’ami du Marathon des sables

Alexandre Debanne, l’ami du Marathon des sables

SAMEDI 9 AVRIL 2011 Un visage connu ce week-end sur le Marathon des sables. Arrivé pour passer la nuit sur le dernier bivouac avant l’arrivée à Tazzarine, l’animateur télé Alexandre Debanne s’est immergé pendant trois jours sur le Marathon des sables. Ami de longue date du directeur de course Patrick Bauer, il est venu soutenir l’asso
Oh, la vache Miss Steack !

Oh, la vache Miss Steack !

SAMEDI 9 AVRIL 2011 Une noiraude au milieu du désert qui tend ses bras en l’air en franchissant la ligne ? Mirage ou délire ? Plutôt la deuxième solution. Mais c’est un exemple de certaines étrangetés que l’on peut voir jusqu’au dernier jour du Marathon des sables parmi les concurrents qui, malgré les conditions de vie très difficil
Ils s’occupent de la sécurité !

Ils s’occupent de la sécurité !

SAMEDI 9 AVRIL 2011 Sur le bivouac, ce sont les quatre fantastiques ! Sans eux, point de sécurité. Benjamin Payen (de Marigny-le-Chatel), Gérard PoRchelet (Bourguignon), Hervé Michel (ancien Troyen exilé à Marseille) et Stéphane Garcia (ancien troyen perdu à Pontarlier) n’ont pas le job facile. De jour comme de nuit, ils sont chargés de
A Er Remlia

A Er Remlia

VENDREDI 8 AVRIL 2011 Petit arrêt sur la route, à Er Remlia. Hammou arrive à nous ouvrir sa petite épicerie, la seule du village. Juste à côté, il tient un restaurant. Mais personne ne s’y arrête. Ici, on vit principalement grâce au tourisme. Mais les touristes sont comme les oiseaux ; ils ont leur saison de migration. Dans l’épicerie
Le trophée du marathon est Aubois

Le trophée du marathon est Aubois

DIMANCHE 10 AVRIL 2011 Le dernier jour du Marathon des sables est consacré à la remise des trophées. Encore un clin d’œil à cette compétition exceptionnelle et réputée dans le monde entier au département de l’Aube, plus que jamais berceau du Marathon. Mis à part les dizaines d’Aubois qui donnent tout leur temps pendant dix jours –
Chaude ambiance en queue de course

Chaude ambiance en queue de course

VENDREDI 8 AVRIL 2011 Lorsque l’on est premier ou dernier au Marathon des sables, l’arrivée se fête en chantant et en dansant. Si le premier de la longue étape de 82 km a toujours les honneurs, évidemment, le dernier à boucler la course bénéficie d’un accueil pour le moins particulier. C’est ce qui est arrivé au Japonais Minoru Tana
La tradition avec un grand thé

La tradition avec un grand thé

VENDREDI 8 AVRIL 2011 Que ce soit sous la tente de Brahim en plein désert ou bien dans la kasbah d’un village, les habitants accueillent toujours leurs hôtes, connus ou inconnus, avec un excellent thé vert. Ils ouvrent une boîte en fer dans laquelle sont enfermées des feuilles pilées qu’ils mélangent à de l’eau dans une théière. Cel
Une journée si particulière...

Une journée si particulière...

SAMEDI 9 AVRIL 2011 La dernière journée de ce 26e Marathon des sables restera dans toutes les mémoires. Comme chaque année, un rituel est respecté. Déjà, ce n’est pas parce que c’est le dernier bivouac que l’on est autorisé à faire la grasse matinée. Tout juste tolère-t-on quinze minutes de sommeil en plus. Lever à 5 h 45, au lieu
Le der des ders

Le der des ders

VENDREDI 8 AVRIL 2011 Le dernier coureur de la longue étape c’est lui : le Japonais Minoru Tanaka, dossard 365. Alors qu’à l’autre bout de la terre le sol tremble à nouveau chez lui, il a réussi à faire vibrer les grains de sable du bivouac par une arrivée triomphante. Il aura boucler les 82 kilomètres de l’étape, tenez-vous bien, e