En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

traque traces

traque traces

un professeur, un écrivain, des lycéens

Ses blogs

traque traces

traque traces

Carnet de bord d'ateliers d'écriture menés au Lycée Henri Wallon d'Aubervilliers
traque traces traque traces
Articles : 13
Depuis : 06/10/2010

Articles à découvrir

Lever le rideau - consignes et texte tremplin

Lever le rideau - consignes et texte tremplin

Nos fenêtres, nous sommes seuls à pouvoir les ouvrir. Regarder le monde de sa fenêtre, pour faire les premiers cadrages, découper un morceau de réel, le considérer du coup pas si subi que cela, voir ce qui entre du monde dans notre intérieur... Après avoir fait émergé le plus intérieur de nos sacs. Telle était la consigne de cet atelier
territoire de fiction

territoire de fiction

Consigne d’écriture à la fin d’un atelier : écrire sur papier libre 2 séries de nombres, avec seulement, en haut à gauche, le nom et prénom de l’élève. Sans plus d’explication. Les deux séries de nombres devaient être ainsi construites : Série A : 1- un nombre de 53 à 55 2- un nombre de 30 à 60 3- un nombre de 00 à 100 Série
Ma fenêtre est une porte

Ma fenêtre est une porte

Ma fenêtre est une porte. Ma porte est vitrée, c’est par là que je rentre et sors, c’est par là aussi que sort mon regard quand je suis assise chez moi, que je cherche l’extérieur depuis mon intérieur. Quand mon regard sort, s’il n’est pas fort ce jour là il ne peut pas aller très loin. Il est tout de suite arrêté par un fouilli
C'est une femme qui

C'est une femme qui

Deuxième proposition de cet atelier : à partir de l'inventaire de mon sac, j'ai demandé à chacun d'écrire ce qu'il imaginait de moi, de dire, en somme, quelle sorte de chameau j'étais. Ce texte, à peine retravaillé, est une compilation de ces remarques collectées ainsi. ------ C'est une femme qui sort beaucoup. C'est une femme qui aime le
Explosions

Explosions

Un personnage ne sait pas rester seul. Il a suffit que soit posée cette question, raconter quelque chose qui arrive au personnage, pour qu'avec une très grande force multiplicatrice, les 21 personnages de départ (16 en lice en fait ce jour là) en générent 70 de plus. Une explosion de nouveaux êtres fictifs, reliés aux premiers en étoile, p

attention travaux

Ce site semble en sommeil. C'est que la suite se construit, ailleurs. Patience, donc. Et pour suivre, en attendant, deux adresses : Le blog Petite Racine. Le site Remue.net, qui m'accueille pour rendre compte régulièrement de cette résidence d'écriture.
GUESS - 1er écrits de l'atelier "vider son sac"

GUESS - 1er écrits de l'atelier "vider son sac"

La consigne était simple, risquée pour tout le monde pourtant : déballer son sac, en faire un inventaire précis, comme si ce qui était dedans nous était étranger, et qu'on le décrivait à une personne aveugle. Voir son propre intérieur comme un déballage. Guess, c'est la marque d'un des sacs explorés dans cette tentative d'inventaire. Gu
Fenêtres d'Aubervilliers

Fenêtres d'Aubervilliers

Textes rédigés selon la consigne "lever le rideau" La photo provient d'une série, Aubervilliers vu par Sabrina Sans même avoir besoin d’ouvrir Ma fenêtre n’est pas le lieu où je passe le plus de temps, de même pour mon balcon. Ma fenêtre ne peut s’ouvrir entièrement, cependant son vitrage est très grand, ce qui nous laisse voir sans
Seuls, accompagnés

Seuls, accompagnés

De chacun de nous ce qui officiellement se sait, se dit, s'affiche : un prénom, un nom, une situation. Pour chacun des personnages créés dans cet atelier d'écriture ce sera pareil. Le nom sera échu au hasard parmi les 200 patronymes les plus répandus dans la commune d'Aubervilliers : de Martin, 1404 occurrences, à Leblanc, 155 occurrences, e