Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Tibicine

Tibicine

Poète dans l'âme, mon écriture traduit une réflexion universelle de l'existence sur la base des expériences que je vis comme celles des autres. Un poème est comme une prise, une photo de l'instant, du sentiment, du regard conscient sur ce qui s
Tags associés : la poesie de tibicine

Ses blogs

Tibicine, femme et poète

Mon blog est un lieu de partage d'écriture où je livre mes poèmes et textes inspirés par l'émotion et l'expérience.
Tibicine Tibicine
Articles : 9
Depuis : 16/06/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

La douleur

La douleur

La douleur - Tibicine Il est des douleurs physiques insupportables Qui fragmentent le souffle jusqu’à le couper Rendant précaire la vie c’est indiscutable. La douleur morale celle qui est née Des blessures imposées, des deuils et de la lâcheté Cette douleur-là se porte coincée à l’intérieur Entre les larmes, la peine hébétée et l

Le choix - Extrait de La Fille de l'Instant - Editions Edilivre

Le choix Les portes sont nombreuses, Le trousseau est lourd, La main est frêle. Quelle clé ? Quel inconnu ? Comment choisir un mystère ? Plouf, Plouf ? J’ai une vision, Une idée imaginée. Pour autant, Quand je vais forcer le rivet, Tout me surprendra, M’emportera, Je rirai et j’aurai mal, Je gagnerai et je perdrai. Au prochain carrefour,
MON RECUEIL DISPONIBLE SUR INTERNET

MON RECUEIL DISPONIBLE SUR INTERNET

Bonjour à tous, Comme je vous l'avais annoncé, mon recueil est désormais disponible sur Internet. En voici le lien : http://www.edilivre.com/doc/20421 L'aventure continue ; grâce à vous aussi... Je vous embrasse tous, Amitiés, Tibicine

Mille et mille nuits - Recueil A fleur de femme - Edilivre

Mille et mille nuits Mille et mille nuits sous d’immenses ciels brillaient Des étoiles capricieuses qui filaient mon chemin. Comme la louve esseulée qui éprouve ses petits, Je cornais à longues marches mes plantes de satin. Solitude en bretelle ; mon unique complice Je traversais les mondes Al Ja’Fariyya. Je dessinais son corps abandonné a

L'Amour - Interprêté par Nathalie Bouquin - A fleur de Femme

C'est ma façon à moi de vous souhaiter une excellente année 2013. L'amour, extrait de mon recueil A fleur de femme, est lu et interprêté par Nathalie Bouquin. C'est une pianiste de renom qui joue Chopin comme personne ! Bien que je ne connaisse pas le calendrier de ces récitals, je vous invite à vous renseigner. Et vous pouvez vous rapproche

L'eau précieuse - A fleur de femme - Edilivre

Sècheresse en mon âme, sècheresse en mon cœur ; Il ne reste que les larmes à boire de mes frères ! Et je crie chaque jour à mon Dieu ma douleur, Et je dis tous matins à mon Dieu mes prières. La pluie ne tombe plus sur le grand baobab ; Et l’oasis se meurt au milieu du désert. M’as-tu abandonné au jeu d’une charade Pour que je piste