Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Observatus geopoliticus

Ses blogs

Chroniques du Grand jeu

La géopolitique autrement, pour mieux la comprendre...
Observatus geopoliticus Observatus geopoliticus
Articles : 713
Depuis : 25/06/2015
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Explosions, étrangetés et quelques autres choses

Explosions, étrangetés et quelques autres choses

Décidément, il s'en passe des choses du côté de Moscou... Bien que vieilli prématurément pour l'un, mort-né pour l'autre, les deux tubes du Nord Stream continuent à faire parler d'eux. Nous avions rapporté en 2015 une tentative de sabotage par un drone sous-marin bourré d'explosifs. Il semble que les instigateurs aient enfin réussi leur
Russie : le moment 1904 ?

Russie : le moment 1904 ?

Tirer sur une ambulance n'étant pas la plus élégante des distractions, nous ne nous appesantirons pas (trop) sur le multi-fiasco russe en Ukraine. Un mot cependant, afin de comprendre la suite du billet. Moscou est à des années-lumière de ses objectifs de guerre initiaux - neutralisation, démilitarisation, mise au pas des milices et, à un m
Silentium, silentia

Silentium, silentia

Chers lecteurs, chers amis, six mois de silence et toujours des questions. Vous êtes un certain nombre à continuer à m'écrire pour regretter le mutisme du blog, tenter d'en comprendre les raisons, appeler de vos vœux le retour des billets. Je me devais de reprendre la plume pour expliquer, j'aurais dû le faire depuis longtemps. J'avais, il es
Une multipolarité sans Heartland ?

Une multipolarité sans Heartland ?

Titre provocateur bien sûr, exagéré, schématique. Mais qui a le mérite de mettre le doigt sur un phénomène étonnamment paradoxal, inimaginable il y a quelques mois encore. Aspiré par le trou noir ukrainien, le Heartland russe s'affaiblit méthodiquement tandis que la multipolarité, dont il a pourtant été le fer de lance, suit le chemin
Le grand découplement du monde, suite

Le grand découplement du monde, suite

Dès le début de la guerre en Ukraine, nos Chroniques s'interrogeaient sur l'ampleur colossale des objectifs de Moscou et laissaient entendre une petite musique pessimiste sur les chances russes à les remplir. La suite nous a donné entièrement raison, une fois de plus serait-on tenté de dire. Au risque de paraître totalement immodeste, il est
L'éternel recommencement ?

L'éternel recommencement ?

Les événements de Russie ont pris de court la plupart des observateurs. Mal à l'aise, les pro-russes ont d'abord maladroitement tenté de minimiser la chose avant de partir aux abonnés absents. Les médias occidentaux, quant à eux, sont en peine d'expliquer comment ils sont passé d'un "Poutine dictateur régissant son pays avec une main de fe
Comme un air de fin de récré

Comme un air de fin de récré

Un curieux parfum flotte dans l'air depuis quelques jours. Cela avait commencé la semaine dernière avec les remarques du chef d'état-major américain, Mark Milley, sur la possibilité de négociations avec la Russie. Devant l'ire kiévienne, les officiels US ont dû se mettre au difficile exercice du rétropédalage mais le ballon-sonde était l
Choc des civilisations vs Realpolitik

Choc des civilisations vs Realpolitik

En douce hibernation, constatant sereinement que les événements lui ont logiquement donné raison (gel du Grand jeu, inertie en Ukraine etc.), Observatus a néanmoins l'oreille qui tique depuis quelques semaines. Après les sinistres attaques du Hamas le 7 octobre, une petite musique s'est fait jour, sifflotée par les bras cassés de l'analyse p
Un mystérieux assassinat

Un mystérieux assassinat

Il y a quarante-sept ans jour pour jour mourrait assassiné Pier Paolo Pasolini, l'un des plus célèbres cinéastes italiens de l'après-guerre. Quel peut bien être le rapport avec le Grand jeu ? se demanderont ceux qui n'ont pas lu le livre de votre serviteur. Il y a pourtant visiblement un lien, où se mêlent or noir, attentat, URSS, services
Cet engrenage qui s'installe

Cet engrenage qui s'installe

Ainsi, de l'Orient à l'Occident, les nations les plus puissantes, les mieux armées et les plus belliqueuses se succédaient et s'emboîtaient comme les dents d'un engrenage : monstrueux engrenage d'une monstrueuse machine dont le nom était "guerre". Ainsi, de l'Orient à l'Occident, les nations les plus puissantes, les mieux armées et les plus