Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Observatus geopoliticus

Ses blogs

Chroniques du Grand jeu

Chroniques du Grand jeu

La géopolitique autrement, pour mieux la comprendre...
Observatus geopoliticus Observatus geopoliticus
Articles : 647
Depuis : 25/06/2015
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Maintenant, ça va ch...

Maintenant, ça va ch...

Sur la scène internationale post-Trump qui se met doucement en place, plus prévisible, plus classique, les Russes semblent avoir décidé de marquer immédiatement leur territoire et d'établir de nouvelles règles du jeu, donnant une idée de ce que seront les années à venir. Elles risquent d'être sportives... On le sentait venir depuis quelq
Pendant ce temps, les routes de la Soie...

Pendant ce temps, les routes de la Soie...

Désolé, chers lecteurs, pas encore parti sur mon 7000 (dans une dizaine de jours si tout va bien) mais néanmoins très occupé ces derniers temps, ce qui explique le petit hiatus... ... durant lequel l'inarrêtable terre du Milieu a encore marqué quelques points. L'on sait déjà que Pékin se dirige à marche forcée vers le haut du podium, l'
La farce

La farce

Mes aïeux, ça faisait longtemps que la presstituée ne nous avait pas fait autant rire... Toujours sur le podium du délire russophobe, le Fig à Rot et son inénarrable Poisson d' Pierre Avril nous a gratifié une nouvelle perle vite retirée de l'édition en ligne devant le torrent de moqueries des lecteurs. Sous le titre « Navalny quitte l'Al
Más alto que los cóndores

Más alto que los cóndores

Quelle expédition, mes amis ! Comme promis, en voici un petit compte-rendu agrémenté de quelques considérations sociales, historiques ou culturelles, apparté espiègle dans ce monde de brutes, avant que la quintescence géopolitique de ce blog ne reprenne ses droits immémoriaux. Précisons que, totalement coupé du monde et évoluant la quasi
Commode fiasco et puéril schizo

Commode fiasco et puéril schizo

Le retour de Moscou sur le devant de la scène médiatique occidentale, avec évidemment le flot de propagande hystérique que cela implique, est tout sauf un hasard. Avec son compère chinois, l'ours pose en effet chaque jour une griffe un peu plus grande sur le monde post-Covid (à ce titre, la deuxième partie du billet sur l'inexorable montée
Urgent : consultation médicale

Urgent : consultation médicale

Chers amis, je suis absolument désolé de vous embêter avec cette note tout à fait personnelle qui ne devrait rien avoir à faire ici, mais la chose est urgente. Le sort s'acharne sur les aventures andines de votre serviteur : au moment où la quarantaine totale est sur le point d'être levée et que je peux enfin partir vers mon "7000", je vien
Vaudeville dans la Baltique

Vaudeville dans la Baltique

Si OSS 117 devait faire ses valises pour aller "sauver le monde", la Baltique serait assurément dans le peloton de tête de ses destinations. Quelle tragi-comédie, mes aïeux... Vous l'avez deviné, nous allons parler du tube de l'année, le gazoduc de la discorde, le morceau de métal qui divise l'OTAN comme jamais et enfonce un coin dans la "so
Vacances !

Vacances !

Dans un rebondissement digne du Nord Stream II ou d'une révolution sud-américaine, votre serviteur part finalement, aujourd'hui même, retrouver ses chères Andes. Un peu plus septentrionales que prévu (Atacama), un peu moins élevées aussi (ascensions à 6 000 m). La région du plus haut volcan de la planète vient en effet de tomber sous les
Un Pacifique pas si paisible

Un Pacifique pas si paisible

Dans les tensions grandissantes entre l'hégémon pâlissant et l'inarrêtable duopole sino-russe, le bassin indo-pacifique occupe une place de plus en plus centrale sur l'échiquier. Est-ce tout à fait un hasard si cette expression, très en vogue depuis une dizaine d'années, remonte à l'époque de l'empire britannique ? On sait que derrière l
Triste final

Triste final

Certes, on savait depuis longtemps, presque depuis le début, que le président Trump n'était pas vraiment sur la même ligne que le candidat Donald et que les énormes attentes qu'il avait suscitées seraient forcément déçues. Les rapides départs de Flynn et de Bannon ou l'arrivée en fanfare des vieux crocodiles du Pentagone et de Goldman Sa