En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Observatus geopoliticus

Ses blogs

Chroniques du Grand jeu

Chroniques du Grand jeu

La géopolitique autrement, pour mieux la comprendre...
Observatus geopoliticus Observatus geopoliticus
Articles : 305
Depuis : 25/06/2015
Categorie : Politique

Articles à découvrir

La sangsue djihadiste

La sangsue djihadiste

S'il y a une chose qu'il faut reconnaître aux djihadistes, c'est bien leur qualité guerrière et leur résilience, qui ne le cèdent en rien aux grandes guérillas communistes du vingtième siècle, notamment au Vietnam. Fanatisme à toute épreuve, esprit de sacrifice, souplesse tactique, auxquels les barbus ont ajouté des techniques de combat
Exodus

Exodus

Il ne s'agit pas des 300 000... oups, ils n'étaient que 35 000 finalement... civils d'Alep, mais du parti de la guerre à Washington qui voit avec horreur la situation lui échapper depuis l'élection de Trump et sa confirmation par les Grands électeurs. La tentative désespérée de mettre sur le dos de l'habituel ours-émissaire la défaite de
Le genre d'info que vous ne lirez jamais dans la presse...

Le genre d'info que vous ne lirez jamais dans la presse...

Rappelez-vous, chers lecteurs, la chute d'Alep n'était qu'horreur et infamie : "crimes de guerre", "crimes contre l'univers"... L'ONU - en fait Samantha Power, qui se prenait sans doute à elle seule pour la communauté internationale toute entière - évoquait avec des trémolos dans la voix "l'humanité effondrée". Les civils apeurés se terrai
OTAN va la cruche à l'eau...

OTAN va la cruche à l'eau...

Ce n'est certes pas la première fois que l'organisation atlantique se retrouve embringuée dans ses contradictions, mais l'accélération à laquelle nous assistons ces dernières années prête à sourire. Nous avions déjà vu que le dossier syrien avait mis ces paradoxes sous la lumière crue du jour : CIA et Pentagone qui se battent par groupe
Goebbels peut aller se coucher

Goebbels peut aller se coucher

Le boiteux d'Hitler doit se retourner dans sa tombe en voyant le degré de perversion propagandiste de nos bonnes démocraties occidentales depuis 25 ans. L'élève a dépassé - que dis-je ! - écrasé le maître. Certes, cela avait déjà commencé auparavant ("incident" du Golfe du Tonkin etc.) mais le niveau atteint depuis dépasse l'imaginatio
Gazphyxie pour l'empire

Gazphyxie pour l'empire

La débandade de l'empire en 2016 ne concerne pas que la Syrie, l'Europe (Brexit) ou sa propre tête (Trump). Moins médiatique mais tout aussi important est son revers dans le Grand jeu énergétique. La tentative d'isolement de la Russie est en échec et le réseau eurasien gazier se met en place, au grand dam des stratèges américains. Le blog
Entêtement

Entêtement

Face au vent de l'histoire, le système impérial est en émoi, ne lâche pas prise et s'arc-boute. Les accusations contre le Donald deviennent chaque jour plus ubuesques, l'objectif étant bien évidemment de dénigrer préventivement toute forme de rapprochement avec Moscou - Trump est sous influence russe, c'est la raison pour laquelle il veut s
Yeah men ou le surplace du Seoud

Yeah men ou le surplace du Seoud

Il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir l'enlisement saoudien au Yémen et ce blog l'a annoncé à plusieurs reprises (ici, ici ou ici). Si l'on y ajoute le fiasco syrien depuis l'intervention russe, le gambit pétrolier perdu et la crise de revenus subséquente, le chameau wahhabite se retrouve chamélisé. Avec un bourbier chiite à sa
Dernières nouvelles de Syrak

Dernières nouvelles de Syrak

La prise d'Alep - où l'humanité s'était apparemment effondrée dixit l'inénarrable Samantha Power - avait marqué un jalon important dans le conflit qui ensanglante le Syrak. Une pause également, priorité étant donnée aux négociations, c'est-à-dire au saucissonnage de la rébellion modérément modérée. L'accord russo-turco-iranien, qui
Prix Nobel du pet

Prix Nobel du pet

Les trois prochaines semaines risquent d'être rock&roll, tant Obamaboul semble décidé à laisser le déluge derrière lui. Humilié d'être totalement marginalisé dans le dossier syrien par la prise en main des trois boss (Russie, Iran, Turquie), régulièrement giflé par Poutine sur la scène internationale, mortifié par l'hilarante débanda