En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

rvetrv

rvetrv

Ses blogs

Ambasia, A la découverte de l'Asie

Ambasia, A la découverte de l'Asie

Le voyage n'est pas au bout du chemin il est LE chemin
rvetrv rvetrv
Articles : 39
Depuis : 15/06/2008

Articles à découvrir

Golden Temple

Golden Temple

N ous pouvons etre fiers de notre parcours entre McLeod Ganj et Amritsar. Miraculeusement, les bus se sont enchaines les uns apres les autres via Pathantok, une ville de garnison a quelques kilometres de la frontiere pakistanaise. Autant dire qu'en ce moment, l'ambiance est assez tendue dans le coin entre les deux pays. Nous passons notre chemin. A
De Pink City au Shekawati

De Pink City au Shekawati

V oila des annees que Herve M revait de decouvrir le Rasjathan. Notre premier etape est sa capitale mythique, Jaipur. Cette ville, repeinte en rose en 1875 pour la venue du Prince de Galles, a ete construite sur un plan en damier par le visionnaire maharaja Sawai Jai Singh II au 18e siecle. On a pu s’en rend compte du haut du Iswain Minar, minare
Chandigarh, une autre vision de l'Inde

Chandigarh, une autre vision de l'Inde

S oyons clairs, Chandigarh, ce n'est pas vraiment l'Inde. La recette pourrait etre la suivante : d'abord vous prenez Nehru, un president indien ambitieux, puis un traumatisme historique, la perte de l'ancienne capitale du Penjab, Lahore, lors de la partition des Indes en 1945, enfin Le Corbusier, un architecte au concept novateur. Vous melangez le
Tout blanc !

Tout blanc !

N otre depart de Jodhpur nous mene sur des routes plus sinueuses aux abords des Monts Aravalli. Cette jolie chaine montagneuse du Rajasthan, toute en rondeur, renferme des joyaux de l'art jaina dont la piece principale est sans conteste un temple en marbre magnifiquement ouvrage, le temple Chaumukha, situe a Ranakpur. S'il ne faut visiter qu'un seu
Good bye Delhi

Good bye Delhi

A 7 heures du matin, la gare de New Delhi est une sorte de cour des miracles deja tres agitee (mais quand dorment-ils donc !). Nous fendons la foule et trouvons aisement le train qui nous conduit a Chandigarh. Ponctuel, il demarre et prend la direction de la banlieue nord de la capitale, sorte d'empilement de masures, de tentes crasseuses et de dec
Good bye India

Good bye India

V aranasi, c'est le choc ! Entre fascination et repulsion , la decouverte des ghats est a l'image de ce pays. Nos esprits occidentaux, quelque peu rationnels et formates, ne peuvent pas entierement assimiler le spectacle vivant qui se deroule sous nos yeux. Encore une fois, ce n'est qu'en tentant de digerer les coutumes hindoues que l'on peut parti
Prenons de l'altitude !

Prenons de l'altitude !

N ous quittons Chandigarh, heureux d'avoir decouvert une ville surprenante, et prenons peu a peu de l'altitude en caressant du regard les neiges eternelles de l'Himalaya. Comme nous n'avons pas l'ame aventureuse d'alpinistes chevronnes, nous nous contenterons d'un petit 2.200 mètres d'altitude du cote de Shimla. Mais auparavant, une etape interess
Tout bleu !

Tout bleu !

S ans epiloguer, vous l’avez compris, les autobus indiens c’est notre passion ! Au cours des quatre semaines passees, nous avons emprunte tous les genres de transport en commun de la sorte : bus prives deluxe, gouvernementaux, express et locaux. En parallele, nous avons experimente les sueurs froides au bord des precipices, les crevaisons, les
C'est mon karma

C'est mon karma

E n prenant la direction de l'Etat d'Uttar Pradesh, nous quittons le Rajasthan et le pays des rajpoutes pour revenir vers celui des moghols. Le parcours en train est long et il nous faut absolument rejoindre Fatehpur Sikri le soir-meme. Nous nous apercevons que le temps file et qu'il nous reste un long chemin avant Calcutta. Nos billets en poche, v
C’est l’hiver a Jaisalmer …

C’est l’hiver a Jaisalmer …

H uit heures de route dans un bus local poussiereux et bonde, entre Bikaner, ville etape sans trop d’interet, et Jaisalmer, nous semblent presque banales … C’est le metier qui rentre ! Au fur et a mesure de notre progression, le desert se fait plus dense et les populations rurales deviennent nomades. Des huttes ponctuent un paysage aride ou l