Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
El

El

Tags associés : 2eme journee, 4eme journee, proces 1

Ses blogs

Entre les mailles

"Entre les mailles" Barbara Schuster Polar en ligne
El El
Articles : 30
Depuis : 20/10/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

20

Je ne réussis presque pas à fermer l'oeil de la nuit. Puis la matinée passa super vite. J'avais la tronche dans un sacré brouillard. Laurent vint nous dire au revoir et prendre les dernières consignes. Ensuite, il n'aurait plus qu'à rouler jusqu'à retrouver notre contact local, en Espagne. Avec Alexia. Elle resterait sur place avec la caisse

23

A midi, c'était casse-croûte dégueu pour tout le monde. Ce genre de sandwichs pourris, ça me rappelait à chaque fois la garde à vue. Pas moyen de faire autrement. A mon arrivée aux geôles du commissariat, j'étais au taquet. Malgré les coups de trique, sans discontinuer, des Mailles jusqu'au central. Ils m'avaient chopée à trois, pour me

21

Personne ne dit rien dans la bagnole, au retour. Je me sentais vidée, et en même temps assez fière de notre coup. J'avais vidé ma haine. Putain. Mes instincts de violence étaient tombés nets en voyant ces deux bébés dealman. - Et Rasta, tu crois qu'on a bien fait ? Il roulait en fixant la bande de bitume. On s'était fait un tarpé dans une

26

Durant 9 mois passés à entendre des portes s'ouvrir et se refermer, j'avais commencé à comprendre pourquoi des gens ne faisaient que faire l'aller-retour en cabane. Le frangin d'Alexia, celui de Rasta et tous ces petits cons qui tombaient pour 10g de shit. L'habitude. La prison et les Mailles, c'était pareil. Dans la cité, on parlait de machi

25

L'un des points positifs de tout ce procès à la noix, c'était le transfert. Comme on devait être au tribunal vers 9h, tout le monde était regroupé à la maison d'arrêt du coin. Durant l'instruction, on s'était tous retrouvés éparpillés aux quatre coins du grand est. J'avais même fait un séjour inoubliable à Epinal. Le bonheur. On deva

22

FEVRIER 2006 - Veuillez vous lever et décliner vos identité, date et lieu de naissance, s'il vous plaît. - Agnès Braun, née le 14 mai 1974, à Strasbourg. La présidente était telle qu'on me l'avait décrite en prison. Sèche, toute maigre, les cheveux raides. Pas drôle. La sorcière, c'était son surnom selon les flics du tribunal. Elle me

28

Dernier jour. Personne ne mouftait dans la fourgonnette. On était tous assis en rang d'oignons, comme des nazes. Ce soir, on repartirait dans le sens inverse. A nous tous, on comptabiliserait plusieurs dizaines d'années de prison. Normal. Quelle merde. Impossible de voir où on était, la bétaillère n'avait pas de vitres. En même temps, à par

27

Les flics étaient plus cool durant les pauses, ils avaient décidé de nous ménager un peu. Du coup, à chaque suspension, on avait droit à de la visite. Au compte goutte, mais c'était déjà ça. Isabelle avait réussi à franchir le filtre. On passait les dix minutes de break à se murmurer des trucs dans les oreilles. A chialer aussi parfois

24

On reprit le procès à 14h15. Il y avait encore plus de monde dans la salle que le matin. Les Mailles. Putain de quartier. La présidente avait décidé de continuer l'audience avec des témoins. Les premiers à passer étaient les enquêteurs. Trois d'entre eux devaient défiler à la suite, pour raconter les écoutes, les gardes à vue et tout l

29

On passa encore deux heures à attendre, alignés comme des condamnés à mort le long du mur. Les flics déguisés en ninjas avaient disparu. Heureusement. Ils étaient grave flippants. J'avais vu Laurent se mettre à paniquer en les voyant. Ca devait lui rappeler sa putain d'interpellation. Puis l'habituelle sonnerie. L'huissier - La cour, veuill