Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Bonzo

Ses blogs

Ma poésie - poésie libre

Ma poésie - poésie libre

Mes mots décrivent mes maux, mes blessures , mes rires, mes bonheurs et mes joies. Peut-être vous feront-ils pleurer ou rire, j'espère qu'ils vous feront rêver
Bonzo Bonzo
Articles : 193
Depuis : 26/10/2005

Articles à découvrir

Petite douceur (ré-édition)

Une petite ré-édition qui représente bien mon état d'esprit du moment ! Petite douceur lentement souhaitée Tu délivres ton miel avec gaieté Lorsque mes doigts et ma bouche agités Titillent tes atours si pimentés Bonbon à la paroi si craquante Tu délivres alors ouverte que je sente Des parfums si doux si fort de ta fente Que je m’enivre

Noël

Nuit féérique Ornée de rouge et blanc Emerveillement magique La joie des enfants Joyeux Noël à tous !

Contre pied (ré-édition)

Pudibond magnifique exaltée sur la place publique Son attitude pusillanime était plutôt prophylactique Obséquieux sans être outrecuidant ni agonistique Il ébaudit les badauds ébahis par ce salmigondis Je vilipende à souhait et trahis son acédie Qu’il me livre avec son appétence et son impérétie

Metallica

More than a band out of time Even if death leaved Cliff out Thy slipped it out my mind Away from death I'll find Leading friends never appart Launching us anywhere you'll find I feel the beat and riffs not as crime Cause no bands out death Are as good as Metallica on earth Voilà j'avais déjà réservé mon 14 aout pour les voir à Arras. Désorma

Pen Mur (ré-édition)

Je me souviens de cet endroit et de sa magie La petite rivière coulait à travers les rochers Carpes et gardons, ou encore petits brochets Les évitaient en bravant leur douce folie Les saules pleureurs, comme s’ils avaient mal agît Trempaient leurs feuillages avec légèreté Dans cette eau, tantôt claire, tantôt argentée Bordée d’ajonc

Maux

Les mots viennent et poussent mon esprit Surgissent alors les ombres de la nuit Menaçantes et coupantes comme l’ennui Capturant les forces inertes dans un cri Nul ne sait alors si mon triste inconscient S’intoxique de celui à qui il ment Ou si lui qui ment est aussi omniscient Tel un dieu dont le cœur est outrageant Avec rage je réfute ces

Indispensable mort

La mort est sans doute ce que l'Homme redoute le plus. Que ce soit celle de ses proches qui le plonge dans une tristesse démesurée ou sa propre disparition qui au-delà de la tristesse génère une angoisse indéfinissable et incontrôlable lié à l'absence de connaissance de ce que sera sa conscience dans cet état post-mortem. Epicure rédigea

Paris (ré-édition)

Ville prestigieuse qui m’a vu naitre Celle où vécurent mes vieux ancètres Je découvre encore avec surprise Des rues, des ruelles où se déguisent Des corps parfaits en hauts reliefs En gargouilles si près de la nef Et voilà qu’au détour d’un faubourg Je découvre de nouveaux atours Mais non, si proche de Saint Petersburg Sur ce pont d

Une soeur s'en va...

"qu’est ce que c’est que la mort ? C’est le plus beau jour de la vie" Soeur Emmanuelle a consacré sa vie à rendre plus digne la vie des plus démunis, alors même si je suis athé, je lui souhaite un heureux voyage à la rencontre de celui qui a vécu en elle dans la foi.

Indispensable mort (suite...)

Ce précepte est le début de mon raisonnement qui, au-delà du paradoxe absurde qu'il suggère, permet, sans pour autant devenir un ascète, d'accepter la mort non plus comme l'inévitable fin de sa vie mais plutôt comme son avènement. Libéré de cette contrainte, je suggère ainsi que la mort pourrait être l'essence même de notre existence,