Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jean Pierre Mazille

Ses blogs

DE L'ART POÉTIQUE OPIACÉ

DE L'ART POÉTIQUE OPIACÉ

placé pas très haut in fine
Jean Pierre Mazille Jean Pierre Mazille
Articles : 607
Depuis : 18/06/2015

Articles à découvrir

Blois où l’âme de Charles d’Orléans versifiera toujours

Blois où l’âme de Charles d’Orléans versifiera toujours

(0467/2000) Contexte de ce 467e numéro de "ma" Demoiselle de Chartres (pas encore Princesse de Clèves) : la plus jolie blonde aux yeux bleus de la Cour des Valois tout juste la Loire remontée au château de Blois après avoir accompagné la reine et la dauphine récupérer au château d’Amboise les futurs Charles IX et Henri III se retrouve da
— À quoi tu penses ? —

— À quoi tu penses ? —

— À QUOI TU PENSES ? — Je répondrai toujours à ton — À quoi tu penses ? — Par mon — À toi mon Chat ! — pour qui tout est acquis Et le sera toujours en moi que tu conquis Le jour où tu entras dans mon cœur sans défense. Classical Lullabies - Auld Lang Syne
Rêve ou cauchemar au Manoir du Cloux

Rêve ou cauchemar au Manoir du Cloux

(0466/2000) Contexte de ce 466e numéro de "ma" Demoiselle de Chartres (pas encore Princesse de Clèves) : la plus jolie blonde aux yeux bleus de la Cour des Valois se voit ici par l’enchantement d’un rêve ouvrir une porte du Temps qui, en l’amenant à traverser un cercle de Vitruve dessiné sur un mur à son exceptionnelle aune, la fait pé
Il serait une fois en Amérique

Il serait une fois en Amérique

Photo by Lucas Chilczuk "Il était une fois en en Amérique", ultime chef d'oeuvre de Sergio Leone, nous offre une scène de danse qui ne peut laisser indifférent. Celle où la jeune De... IL SERAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE (Vade in pace, Deborah !) Il serait une fois en Amérique, on dit Que ton corps de douze ans érotisa la prise Du film où il to
 Les deux fantoches et la jeune souveraine

Les deux fantoches et la jeune souveraine

Photo by ? (pour le moment) LES DEUX FANTOCHES ET LA JEUNE SOUVERAINE Répudiée, jetée comme une eau de vaisselle, L'antique favorite hier n’y survécut pas. La nouvelle beauté va tirer les ficelles Du vieux pantin pendu à ses tout frais appas ; Ce marionnettiste a la corde en trépas. Toile d'Andrzej Malinowski
Une condition qui put laisser des traces sur tes souvenirs

Une condition qui put laisser des traces sur tes souvenirs

Photo by Lucas Chilczuk Souvenirs de Vacances (Livre de David Hamilton) UNE CONDITION QUI PUT LAISSER DES TRACES SUR LES SOUVENIRS Ton maître de ballet le pourvoyait en roses, À la fin de ton cours quand David Hamilton Te suivit vers ta douche, il dit sine qua non : « Ne remets pas de slip*, demain pour moi tu poses ! » *À cause des marques Ph
Jolie espionne vers Murano en 1558

Jolie espionne vers Murano en 1558

(0621/2000) Toile de Ginette Beaulieu JOLIE ESPIONNE VERS MURANO EN 1558 (...) Jeune blonde aux yeux bleus de la Cour des Valois, Les miroirs éblouis à Venise où tu danses Pour voir le doux secret où ta beauté fait loi Dévoileraient celui de leur noble naissance*. (...) *Leur fabrication était secret d’État ! Vignette de Milo Manara
Et ta beauté sera son Pays des Merveilles (?)

Et ta beauté sera son Pays des Merveilles (?)

Photo by Lucas Chilczuk Charles Lutwidge Dodgson alias Lewis Carroll ET TA BEAUTÉ SERA SON PAYS DES MERVEILLES (?) Alice, il va t'aimer comme image sublime Le professeur Dodgson, ce Cavalier trop blanc ! Ton jeune âge en photo il l'écrira brûlant, Mais ça sera détruit dans son journal intime. D'Alice Liddell à l'Alice de Walt Disney En passa
Il ne vit que l'aurore

Il ne vit que l'aurore

Photo by ? (pour le moment) IL NE VIT QUE L'AURORE À L'ORÉE DE SES SEINS (mai 1559) Le roi Henri second aide à se délacer La belle devenue la Princesse de Clèves, Dans son royaume il a droit d’amour sur toute Ève, L’auteure* du roman n’y voulut pas penser. *« Même pas en rêve ! » Mme de Lafayette
Corps à corps au coude à coude

Corps à corps au coude à coude

CORPS À CORPS AU COUDE À COUDE (pochade) Elle bégaiera en moi longtemps encore Ta mémoire laissée par nos plus beaux accords Avant de me plaquer dans les tendres barouds De nos doux corps à corps alors au coude à coude. #infraPerec Mes coudes Photo by Jean-Paul Goude