En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

L.D.

Ses blogs

Jazz Corner

Jazz Corner

Un peu de tout et de n'importe quoi... et une seule envie : que vous repartiez avec le sourire !
L.D. L.D.
Articles : 626
Depuis : 14/02/2006

Articles à découvrir

Miscellanées

Miscellanées

Il y a quelque temps, t'en souviens-tu, je te causais des musiciens qui délaissaient parfois leur instrument premier pour tâter d'un autre, le temps d'un morceau. Et si tu ne t'en souviens pas, c'était là > CLIC. Eh bien, j'en avais oublié un. Un saxophoniste alto prénommé Ray. Ray qui ? Ray... Sinon, je voulais aussi signaler à qui ça peu
Brassas, you folk player!

Brassas, you folk player!

J'ai grandi bercée par « les quatre B ». Bach, Broonzy, Basie... et Brassens. Papamaman devaient avoir une bonne moitié des douze volumes de la collection Philips Fabrication de la Guitare ... et une curiosité — du moins pour la gamine que j'étais (désolée pour le côté timbre-poste de l'image, c'est tout ce que j'ai trouvé... en même
Aloooooooohaaaaaaaaaaaaaaaaa la foule en délire !

Aloooooooohaaaaaaaaaaaaaaaaa la foule en délire !

Je suis toujours pas mourrue. Mais comme ça m'arrive de plus en plus souvent depuis un moment, j'ai comme une envie d'ailleurs, ces temps-ci. Marrant, mais ma première grosse envie d'ailleurs a été au moment de l'OB barre. Et l'actuelle, elle a débuté dès que j'ai posé le pointeur dans la beta de la nouvelle version d'OB. Dès le premier in
Priceless!

Priceless!

Il y a un bon moment de ça (je vous laisse le soin d'aller fouiller dans la catégorie « Avant-Premières », elle est peu fournie), j'évoquais une rencontre assez improbable mais redoutablement swinguante, celle entre Sammy Price et Lucky Thompson. Sammy Price et moi, c'est une vieille histoire. Disons qu'il a bercé mon enfance, de façon trè
Fine gâchette !

Fine gâchette !

Aujourd'hui, je vais vous parler de Siddhartha, d'Herman Hesse. Oh, pas bien longtemps, parce que je ne l'ai jamais lu et que, même si je devais le lire (ce qui ne semble pas devoir se produire, même dans un avenir lointain), jamais l'idée ne me viendrait de vous en imposer mon analyse. J'ai déjà bien assez de mal à raconter des trucs intére
All the cats join in

All the cats join in

Aujourd'hui, c'est rien moins qu'un festin, que je vous propose. Presque deux cents minutes de musique d'un seul coup, et encore, j'aurais sans doute pu faire plus. Vous me direz que j'aurais aussi pu faire moins, mais... non. Trop difficile de trancher, tellement difficile que je n'ai même pas essayé. C'est la faute à Wilbur Dorsey Clayton, tro

Où est le chat ?

Il dort dans le rocking-chair. Enfin, le chat Numéro Un. Et où est le chat Numéro Deux ? Il vaque à ses occupations de chat, tiens ! Bien. Là n'est pas la question. La question, c'est un chouette alboum que j'ai récemment, ô joie, ô bonheur, trouvé sur Deezer. Un alboum à mettre au crédit du trompettiste Blue Mitchell, hard-bopper pur et
Coffee and Jazz...

Coffee and Jazz...

Juste pour virer la pub (et vous rassurer, non non, je ne suis pas morte ni transformée en Hibernatus), quelques notes :
2001-2011

2001-2011

Oh, vous deux, chérissez cette nuit ! Chérissez les paroles que vous échangez ! Car beaucoup de nuits s'écouleront, Et beaucoup de jours s'écouleront, Et beaucoup de mois s'écouleront, Et beaucoup d'années s'écouleront, Où vous deux ne pourrez vous voir ! Se souvenir du 11-Septembre, oui. Mais sans pour autant oublier l'avant-veille. Qu'es