Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

bowizz

bowizz

Ses blogs

Le blog de bowizz

Le blog de bowizz

bowizz.over-blog.com
bowizz bowizz
Articles : 9
Depuis : 19/09/2009

Articles à découvrir

Relais

Relais

Une production de mes poulains boliviens les plus prometteurs, Paola et Ignacio, 9 et 10 ans. Aucune consigne particulière, aucun guidage. Expression libre puis interprétation des saynètes. Faut cliquez puis zoomer dessus pour lire.

un haïku para ScZ

Santa Cruz, une femme souriante, fière et sale, elle s'élève dans la terre qui s'élève dans l'air

Dios es amor, dios es sexo

(Reggaeatón mood) Vous avez dit Camba ? Bien branlés, bien portants, rasées de près. Beaux, saines, faux saints Bien portant et portant bien le minimum, la classe en sandales, débardeur et la peau qui dit viens Viens manger bonhomme, viens boire, ma tronche c'est un abreuvoir en carton, viens Carton doux bronzé, carton brun trempé, mou mall
navid(e)ad en Potosí

navid(e)ad en Potosí

Du wagon depuis Sucre, après un trajet à couper le souffle, je vois apparaître le Cerro Rico au loin. Un mont jaunâtre, étrange, dont la base semble grignotée de toute part, un mont laid, un point de chute qui contraste avec la beauté du trajet. Un mont qui jadis regorgeait d´argent, qui a fait la gloire de l´empire espagnol et de Potosí

entrar conmigo en el mercado

Première petite fusée à tête chercheuse de faciès dans le labyrinthe de la Ramada. Me perdre là est mon petit passe-temps du dimanche matin. Nous croisons ici beaucoup de cholitas, ces petites descendues des campagnes faire leurs emplettes dominicales avec leurs costumes tirés à quatre épingles. Des peruquerias, ce commerce du cheveu où t

Deal ?

Voilà maintenant un mois et demi que je traîne mon petit cul blanc dans les rues moites de Santa Cruz de la Sierra (SCZ pour l'effet), où j'ai trouvé à loger chez une petite famille, un travail stimulant et où s'installent déjà, paisiblement, ces petits automatismes paradoxaux de la routine. Au regard de mon incompatibilité avec l'appareil

Micro 23 / Micro 110

Les beats incisifs, quasi guerilleros, du Chef Raekwon finissent de poser leurs dernières mines dans les recoins de mes tympans et commencent à remonter mon cerveau réposé et boosté par le demi-litron de mate de coca ingurgité ce matin. Je m'acculture le temps d'un trajet en micro et, le gangsta rap aidant, entre tranquillement dans la machis

La vuelta

La chasse aux moustiques a pris du temps, j'ai vécu, j'ai négligé l'entretien. Je fais une mauvaise ménagère. Mais j'y reviens avec la ferme intention de raccourcir les intervalles, de verbaliser (fictionaliser) l´environnement et d'aiguiser la lame. Après avoir frôlé la claustrophobie crucenienne, je prends l'air et poste sur des machines