Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

valerie

valerie

Voyager, s'évader...par l'esprit, la lecture, la pensee, par les routes, aventure à travers l'Asie. Retour au Mali. J'aime les gens, les différences, et suis passionnee par les histoires de vies

Ses blogs

Ma valisette et moi

Ma valisette et moi

Partager une expérience de vie: poser sa valisette pour vivre dans un "ailleurs"...moments de vie, instants pris, bonheurs et avis, réflexions et soucis.
valerie valerie
Articles : 57
Depuis : 27/05/2008

Articles à découvrir

"Bizarre...je vous dis."

Ahhhhhhhh, enfin, j'ai eu quelques jours de repos... Mais lorsque je dis repos, je parle du "vrai", celui ou j'ai pu aerer un peu mes cavites les plus profondes, ou j'ai pu detendre mes tirettes, ou tout ce poids qui pouvait me tirer vers le haut comme vers le bas tout autant que sur les cotes, s'est envole. Ma proprietaire s'est posee dans les mon

Escapade dans la brousse...

Après presque 6 mois de présence à Tombouctou, quelques échappées à Ségou et une en France, me voilà partie pour mon premier week end dans la brousse du nord Mali. J'avais entendu et déjà rêver des paysages que les personnes m'avaient décrits, et dans ma tête et mon corps, tout se bouscule en cette fin d'après midi sonnant le départ

Reprise du blog...

Bonjour à toutes et tous, après moults recherches pour retrouver adresse et mot de passe, à mon grand soulagement, j'ai repris la main sur ce blog, crée à l'aube de ce qui allait être une des plus belles expériences de ma vie...La maladie incurable dont j'ai été atteinte, piquée à vif et au plus profond de ma chair : le voyage ! La valis

Tombouctou se mérite...

Pourquoi me demanderez-vous... Lisez plutôt: Il faut s'aventurer au moins une fois dans sa vie sur les routes et autres chemins en terres africaines. Ah non ce n'est pas ici que vous avalerez vos 200 kilomètres en une heure et demi, bien au contraire. Le dicton qui prévaut: "On ne sait jamais à quelle heure on part ni à quelle heure on arrive"

Tombouctou, une ville qui se meurt à petits feux...

Voilà quelques longues semaines déjà, un incident malheureux dans le nord-mali a eu des conséquences désastreuses pour toute une population. L'enlèvement du Français Pierre Camatte à Ménaka, non loin de Gao (libéré entre temps), a provoqué des enchainements de mesures politiques qui ont des répercussions difficiles, comme souvent, sur

TERRES AFRICAINES

Voilà bien longtemps que mavalisettetmoi est restée muette... Le voyage en Asie écourté, me voilà depuis le mois de Janvier en Terres Africaines, celles la même que j'avais quitté au mois de Juillet 2008, en sachant que j'allais y revenir...finalement plus tôt que prévu! Depuis presque 5 mois, beaucoup de choses, d'évènements, de Rencont

Chemins de Vies

Lui, le chauffeur de taxi: "Tu as duré"? Moi, Valérie, fouleuse de chemins: "je suis revenue en janvier...j'avais laissé un morceau de mon coeur et de mon estomac ici, je suis venue les retrouver!" Lui, toujours chauffeur de taxi: "Ah c'est bien ça" Moi, Valérie dite Awa, chercheuse de routes: "Oui..." Je me souviens d'une amie, voyageuse de c
Mesdames, Messieurs, je vous présente Dame Tombouctou

Mesdames, Messieurs, je vous présente Dame Tombouctou

La ville de Tombouctou se situe au début de la région nord du Mali, au sommet de la boucle du fleuve Niger. Elle marque quelque peu l'entrée dans le désert sahélien, et se trouve donc sous la menace de l'ensablement de part l'avancée des dunes. Le climat est aride et les températures peuvent monter aisément aux alentours de 45 degrés, voir

Parfums Tombouctien

J'aime me réveiller le matin sous la moustiquaire, et ouvrir mes yeux sur les poutres blanches de mon plafond, soulever cette même protection bleuâtre et poser mon regard sur mes bouddhas qui veillent sagement à maintenir une atmosphère sereine, j'aime le moment où j'ouvre mes portes de part et d'autre de la maison pour lasser entrer l'air du

Sables mouvants

Ce jour là, j'ai été surprise, vraiment! Détendue, reposée, mes cavités et autres pochettes nonchalemment déployées sur le fauteuil qui faisait office, depuis plus de trois mois, de confident privilégié de mes aventures asiatiques, de matelas pour que mes courbes et autres tirettes puissent se reposer pleinement, de témoin, avec moi, des