Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
orcheon

orcheon

Bonjour, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.

Ses blogs

orchéoniades

Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
orcheon orcheon
Articles : 474
Depuis : 17/11/2011
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Bribes d'illumination

En m'imprégnant de l'odeur de ma palette de couleurs, j'ai eu tout un tas de frissons de ces fréquences à l'unisson. Cet ensemble de senteurs m'ont enserré le cœur et caressé l’ouïe de doucereux bruits. Avec chacun sa gamme de température allant du froid polaire à la brûlure, où chaque goutte est une matière tantôt sucrée et parfois

Météo incertaine

Sur une verte plaine infinie s'étendait des milliers de tipis, un terrible ouragan y souffla tel un dément, soulevant tous les abris jusqu'au ciel si gris. Au dessus des gros nuages s’envola le peuple sage. Sur d'innombrables lieux ils parcoururent les cieux. Se dissipant peu à peu, l'orage les firent atterrir sur une plage. Aussi loin que por

De la propagande à la pub.

Après un temps d'oublis, on vous impose de la propagande. Des réclames biens pourries qui grillent le cerveau et fout les glandes. La seule liberté qui nous reste est de leur donner toujours et encore de l'argent, cette invention indigeste qui précipite notre monde dans le néant. Tout n'est pour eux qu'affaire de bénéfices de rentabilité de

infection...

Puisque la pub est devenue omniprésente et obligatoire dans ce monde pourri qui est le nôtre, et sur over blog, ceci sera ma dernière note. merci d'avoir suivi mes histoires.

Sens d'en vie

J'ai été demain et je serais hier, j'irais glisser sur le destin et dévoilerais l'hiver. Mais à la croisée du matin s'étirait la lumière pour abolir la douleur et alléger les peines. Alors, sans faillir, en douceur j'ai déversé les miennes. Dès lors, un sourire sans humeur à inondé mes veines. C'était une nouveauté pour un mutin qui

Rêves de brume

Une musique lentement s'élève de la forêt à travers la brume, faisant remonter des racines la sève éveillant la chorale des siffleurs à plumes. Engourdis par cette froide humidité, les insectes cuirassés dans leur carapace de chitine se sentent comme prisonniers, ils rêvent de sang chaud et de squelette interne. Un chant qui fait dresser

Marianne

Tu as claqué la porte aux ailes du destin et écrasé ce cloporte qui souriait au matin. Mais il te reste tant à écrire avant l'arrivée des ombres du soir, et tout ce chemin à parcourir dans les reflets dorés du miroir. Pourtant tu es si certaine de la valeur de tes décisions que tu deviens hautaine dès que l'on approche de ton giron. Alors

D'une vague à l'âme

De cette vaste étendue bleue, il en avait tout plein les yeux quand il est allé au large pour entamer son long voyage. Et depuis il a navigué sans plus jamais se retourner. Il est partit à l'aventure, aussi gonflé que sa voilure. Croisant de drôles de créatures aux proportions de démesure, des animaux si fabuleux, aux corps écailleux et vi

Décrépitude tour

j'ai fais le tour de la terre pour chercher un peu de réconfort, mais je n'y ai trouvé que la misère orchestrée par ceux qui se disent fort. Alors je suis parti naviguer sur les océans pour trouver la paix et la sérénité, mais je n'y ai vus que des déchets flottants et des nappes de pétrole irisées. Je suis donc monté sur les plus hauts

Liberté factice

Face à cet écran vide je me gratte le bide, le cerveau réduit en compote de cette propagande despote. Vautré sans possible mouvements enserré dans les pans du divan, gavé de poisons cochonneries qui précipitent mon sursit. Et dans l’excès, sans commune mesure pour aller aux toilettes je prend la voiture, avant de commander à distance un