Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Briwill

Briwill

jeune homme de 27 ans qui aime partager
Tags associés : meb, orelsan, poesie

Ses blogs

Briwill et ses oeuvres

Briwill et ses oeuvres

Ce blog a pour but non pas de parler de moi ou mes idées mais de Briwill et des siennes, mon double maléfique qui, en se basant sur une fine argumentation présentent des idées totalement anti-sociétales.
Briwill Briwill
Articles : 24
Depuis : 21/07/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Seconde après seconde

Le temps passe encore et toujours Trop court pour remplir mes jours Encore moins pour me rendre mes nuits Les prières se multiplient, Nombreux sont ceux qui te suivent Lui, reste sourd Nous laisse ce lourd fardeau Celui de traverser cette nuit sans phare Notre peine sur le dos Tourner en rond Avec comme seul espoir, celui D'un jour comprendre cett

Rêver d'un automne

Chaque nuit je fais ce songe Ce rêve sans ombre D'une seconde a l'autre Je suis dans un monde autre Transportée dans ce royaume sans cœur Pour partager mon malheur Si calme et si douce à mes côtés Son cœur ne fait que chanter La douce mélodie de sa peine Pour adoucir leur haine. Avec son sourire angélique Elle regarde d'un air magnifique

Rêver d'un printemps

J'aimerais ne pas t'aimer, pas autant De pouvoir rêver, de quelqu'un comme toi, que j'aimerais tant Je m’éloigne, et tout semble se fondre, s'éffondrer Il n’y a plus rien sur quoi vraiment se fonder Effronté, mais plus personne à affronter Ton absence m’épuise, J'ai le mal de toi, Et quand j'y pense j'ai mal pour toi J'ai mal pour toi m

ESSAI ENCADRÉ: La folle sagesse d’un égoïste

Je prends de l’âge, j’aurais beau faire ca reste vrai D’autres diront que c’est dommage car je perds en tendresse J’ai bien roulé ma bosse, je l’admets Et le sourire de ces déesses exquises de cette autre ère Que je côtoyais à la carte, comme de doux mets Je le laisse au souvenir de ceux qui veulent me portraire J’ai pris du feu
Un orage dans le ciel

Un orage dans le ciel

Seul, étendu près de terre Il entend déjà les pleurs de sa mère Son cœur saigne et ce n’est pas une métaphore D’aucun daigne, la cruauté mise en forme Il pleut dans nos cœurs C’était un mari, un frère, un fils Un ami téméraire et complice Une peine, un rire et c’est déjà fini Une chaine, il tire et avance avec le sourire Il p

Elle viendra quand même.

Numbeu : Mes condoléances Jack Bauer : Merci, Nous ne l’attendions pas aussi tôt, merci. Numbeu : C’est vrai qu’aucune mère ne pense enterrer son fils, mais trop souvent la froideur de la vérité vient nous embrasser. La mort ne nous calcule même pas. Mourir n’est que la suite logique. Quoi qu’on fasse, elle viendra quand même. Jack

I'm still missing you

SL All i've got are these photographs Which mean nothing without you, I don’t want to be stock in the past, But you are all i ever had, you were my guru I miss you, like everyday Want to be with you, but you're away I said I miss you, missing you insane since you 're away, it is not the same! DB I'm not the same and that's for ever You gone, sinc

ESSAI ENCADRÉ: UNE AFRIQUE ENDORMIE...

J’ai beau viser le ciel, il ne me tombe que de la merde C'est la tête dans les étoiles que je saute vers ma perte Je ne me suis jamais, sur mon avenir, vraiment concentré Mes maitres souvent déconcertés m'ont même traité d'écervelée Mais mon talent, mon potentiel, ils le voient d'entrée Ils disent que je n'ai pas de lauriers, Ce qui ne

Tru(e)man without hope

I almost touched the death But nothing from my past life crossed my mind Like a man with no debt Like a warrior who got blind Call me truman without hope But no way out to this show I clearly need help, but who knows? I nearly gave up, but no witness anymore Stand here. A labrador without nose

De la délinquance à l'inconséquence

Ici et maintenant Tous te parlent de changement Prient pour des anges qui mentent Mais faut oublier C'est eux qui tiennent les billets Et s'ils te parlent d’émergence Ne crois pas que c'est dans l'urgence Ils vont tout laisser pourrir Et je ne dis pas ça pour rire Quand ils dorment au Ritz D'autres meurent pour du riz Loin de leurs reves auprè