Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
C comme Corinne

C comme Corinne

Sur le fil...se suspendre à tous les possibles. Au plus juste de moi.

Ses blogs

un petit rien de Corinne.over-blog.com

Un petit rien, quelques fils de soie, des petits cailloux blancs...un chemin pour demain
C comme Corinne C comme Corinne
Articles : 475
Depuis : 26/06/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Envolée

Mots papillons En bouche à bouche Elle s'en étonnait encore "Je t'aime, je t'aime, je t'aime" Des palpitations inattendues de vie Son calme dans ses désordres Lui dans sa vie à elle.

Éphémère

Extase du froid Chercher l'éphémère haut perché En quelque lieu Improbable Au delà des frontières Au champ des possibles Un espace temps Tant et tant espéré.

Hésitation

Doigts écartés Avancer Hésiter encore Tendre Ou se rendre.

Départ

me voila sur le départ. Partie même. J'emporte tout avec moi. Mes textes et vos mots. tout est déposé sur : https://ccommecorinneblog.wordpress.com Me suivrez-vous ? j'ose oui, très fort, en fermant les yeux comme on fait un voeux de petite fille, j'ose l'espérer. A très vite, Corinne

Précieux

Je me souviens des mots Rouge-gorge sur la branche Pour apaiser la peine. L'infiniment précieux Qui construit.

Nuit

Plié le papier Coque blanche A ta page Flottées les lignes Vagues encres A la courbe de tes mots Dessinés les bateaux Les mats dans la tempête Arrivée à ton port Cris des oiseaux Un dernier vol Dans ta nuit écarlate.

Instant

Attendre que le soleil efface la nuit. Attendre. La porte s'ouvre. Lumière.

Rentrée

Sur le chemin nos pas Où est passé le temps En écho tu entends les rires. Rires d'enfants.

Je suis Charlie

Charlie vivra Oui sans aucun doute Mais surtout nous vivrons tous, comme Charlie, debouts Nous sommes libres De dire, de douter, de croire De tenir un crayon De marcher, seules, sans crainte Nous sommes libres De rester décents De ne pas faire d'amalgame De défendre l'autre, différent. Nous sommes redevables De nos actes, de nos paroles Devant n

Article sans titre

Longue marche dans Paris. Ne pas entrer dans les magasins. Marcher, aller devant. Mon terrain de prédilection ; L'hôtel de Sully photographié pour "A mon regard" et la place. Ma place. Ce quasi carré, le square et ses bancs en son milieu. Rue des francs bourgeois Qui mène invariablement Rue des Rosiers. La boutique jaune de Finkesztajn. Une lo