Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Francelapeintrenjaunepointu

Francelapeintrenjaunepointu

Ses blogs

Itinérances

Itinérances

Ce blog est dédié aux projets itinérants de la plasticienne France Everard
Francelapeintrenjaunepointu Francelapeintrenjaunepointu
Articles : 26
Depuis : 11/02/2008
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

ODYSSEE KARAVANA

ODYSSEE KARAVANA

Pour télécharger la plaquette en pdf, cliquez sur le lien - PLAQUETTE_ODYSSEE-PLOVDIV_Epsyloneweb.pdf
De la machine inutile à l'invention poétique

De la machine inutile à l'invention poétique

L'ANTHROPOCÈNE Avec Arts Nomades, cela fait deux ans que l'on tourne autour, plus précisément depuis ce jour où Valérie Cordy nous parlait de cette thématique pour la Fabrique de Théâtre. La curiosité a fait son travail. Expos, lectures, discussions, débats ont déjà bien alimenté ma réflexion. A tel point que lors d ’un voyage en Gr
Le cabinet de curiosité comme prétexte

Le cabinet de curiosité comme prétexte

Ca a commencé comme cela doucement, d'abord avec les spectacles "La Chasse aux bêtises", ensuite "Où se cache la Barbe Bleue ?", pour enfin se développer en projet participatif intitulé "Je suis un oiseau rare" avec Art 27 Charleroi, une installation avec les spectateurs aux Tanneurs et aujourd'hui le cabinet de bizarreries du Pays des Colline

France Everard propose une oeuvre généreuse et subtile dont la palette renvoie à la musicalité de ses sources d'inspiration. Sa présence auprès des artistes de rue, son itinérance saisonnière, l'amènent tout naturellement à prendre ses pinceaux pendant les prestations de ceux-ci. “Entre osmose émotionnelle et correspondances sensoriell
Performance et théâtre d'objet

Performance et théâtre d'objet

Peintre et plasticienne itinérante, je touche à tout. Je chipote comme on dit . Je palpe, transforme, déstructure, classe déclasse, mélange les arts et les disciplines. Itinérante saisonnière, je suis pour le décloisonnement et le nomade ! Le théâtre d'objets est pour moi la possibilité de continuer ce travail de décloisonnement car c'e