Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Le Bec et Compagnie

Le Bec et Compagnie

Je suis née à Quimper le 26 août 1952 Fille de Bernard Le Bec et de Yvonne Girard. Maintenant j'habite Guidel...
Tags associés : genealogie, les lieux

Ses blogs

Le blog de Le Bec et Compagnie

Blog généalogique et historique
Le Bec et Compagnie Le Bec et Compagnie
Articles : 15
Depuis : 11/06/2012
Categorie : Famille & Enfants

Articles à découvrir

Les poupées de Josselin

Les poupées de Josselin

Si un jour vos pas vous mène à Josselin, après avoir visité le chateau, revu ce qu'est un chateau-fort, côté rivière et un chateau renaissance bretonne côté jardin, allez visiter, à quelques pas, le musée des poupées. Installé dans les anciennes écuries du château, ce musée présente la collection de poupées et de jouets commencée
Le calendrier révolutionnaire ? Tout un poème

Le calendrier révolutionnaire ? Tout un poème

Si j'étais née en 1793, je serais née le 9 fructidor de l'an I et j'aurais pu m'appeler Réglisse. Le lendemain, beaucoup plus difficile à porter comme prénom, échelle. Eh oui, je trouve une certaine poésie dans ce calendrier dont les noms des mois et des jours furent conçus par le poète Fabre d'Eglantine avec l'aide d'André Thouin,jardin

la chapelle Notre-Dame-de-Lorette à PLogonnec

la chapelle Notre-Dame-de Lorette à PLogonnec Mes recherches généalogiques viennent de me conduire sur ce site. IL se trouve qu'un des compagnons verriers qui ont refait les vitraux, Roger Louval, est un oncle de mon père. Et que je me suis mariée dans cette chapelle. Et que j'y allais avec mes louveteaux quand j'étais leur cheftaine... Que d

Zut, mon ancètre a changé de prénom

La généalogie a celà de passionnant qu'on se prend vite au jeu du détective. Avec sa loupe on recherche les indices, loupe indispensable quelquefois pour déchiffrer les actes, où l'écriture change de siècle en siècle, où l'encre ternit, où les tournures de phases sont différentes. J'étais donc contente, après avoir trouvé un aïeul d

j'ai retrouvé Angélique

Depuis le début de mes recherches généaloqiques je butte sur la soeur de mon grand père, dont j'ai toujours entendu dire qu'elle se prénommait Angélique et qu'elle était née et morte à Brest, ce qui déjà était bizarre, mon grand père, l'ainé était lui né à Quimper. Mais à Brest, dans les registres des naissances, point d'Angéliqu
Une mort pas si suspecte...

Une mort pas si suspecte...

Mon attention est un jour attiré par les termes : est décédé vers le seize du mois courant... Je regarde les déclarants et je lis : Abel Treuttel, commissaire de police, Jean-Yves Piriou brigadier de police. Super, ça bouge dans mon arbre. Je vais donc voir du côté du journal Le Finistère. Et à la date du 3 novembre 1896, je trouve : "C'e
Un cabaretier dans la rue obscure

Un cabaretier dans la rue obscure

Je travaille en ce moment sur une famille dont le patriarche, venu de Briec, comme beaucoup de mes ancètres, était "débitant", rue Obscure, à Quimper. Le nom de la rue, associée au métier, a piqué ma curiosité et j'ai repris ma bible, un livre que je tiens de mon père "Les rues de Quimper", de Pierre Allier, illustré par Jean Caveng (impr
j'ai retrouvé Angélique (suite)

j'ai retrouvé Angélique (suite)

Déjà, j'avais eu du mal à retrouver son acte de naissance. Dans la famille on l'appelait Angélique, son véritable prénom était Marie Corentine Angélique. Mais pour trouver son décès, que de recherches, que de supputations, sans résultat. Pas de mention marginale sur son acte de naissance qui aurait pu me renseigner. Pas de date précise
Gallou, Le Gallou ou Le Gall ? Telle est la question.

Gallou, Le Gallou ou Le Gall ? Telle est la question.

IL ne fait pas bon s'appeler Le Gallou dans le Pays Glazig (Quimper et ses environs) du XVIII et du XIX siècle. Ainsi, un de mes aïeul qui avait pour prénom Exupère devient Espérance sur un autre acte d'état civil pour retrouver son prénom mais devenir Le Gall sur un autre... Il y a de quoi devenir fou. Mais je me demande quand même comment
Géo Fourrier, la Bretagne sous le crayon, le pinceau et la terre

Géo Fourrier, la Bretagne sous le crayon, le pinceau et la terre

Géo Fourrier est né à Lyon en 1898. Une affection pulmonaire le contraint au lit pendant plusieurs mois. Il va découvrir alors l'art japonais. Il va apprendre la gravure sur bois avec Alphonse Isaac et Urishibara. Le technique demande esprit de synthèse, art de la mise en page, trait précis. Il rentre à l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs