Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Sire Planchapain

Sire Planchapain

Sire Planchapain est le rédacteur en chaîne de ce blogue. Les rares informations à son sujet, récupérées au cours des siècles par des historiens et biographes tous morts dans d'affreuses et étranges circonstances, ont donc disparues.

Ses blogs

L'Etonnoir de Planchapain

Planchapain se leva en faisant craquer ses vieux os, il rajusta ses chausses d’un geste noble. Son regard, autrefois si serein, s’allumait d’une lueur intermittente et farouche. Levant la jambe droite, pliant le genoux gauche, il pris noblement le chemin de la sortie. Sa démarche claudicante ne pouvait cacher l’empressement et la volonté qui habitaient désormais tout son être, des gesticules jusqu’au chef, du fond l’âme jusqu’aux limbes de l’inconscient : car c’était aujourd’hui qu’il partai
Sire Planchapain Sire Planchapain
Articles : 51
Depuis : 25/01/2008
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Poète

Je n’ai pas de poésie Ni pour le monde qui s’échappe Ni pour les merles qui meurent.

Les ruages

Des nuages noirs Comme des cercueils Envahissaient la plaine. Une tristesse Commune aux cerfs Sommeillait sous le ciel. La drogue de l’instant passa. SP. et QR.
J. Campredon, écrivain intégriste coupable d'une prise d'otage qui tourne mal.

J. Campredon, écrivain intégriste coupable d'une prise d'otage qui tourne mal.

Cette vidéo nous est parvenue suite à l'assassinat de D. Depique. L'enlèvement de cette dernière, touriste belge prise en otage l'année dernière lors d'une dégustation de poulet vivant à Rabastens, n'avait pas été revendiqué. Mais cette vidéo fait enfin la lumière sur les actes atroces qui avaient tant choqué la foule de nos lecteurs

Maldoror et la petite huguette

Des lunettes Comme des lunes pâles Avec un reflet de vin Sont posées sur la table. Dieu fasse qu’un rayon y passe au travers. Et que ces manuscrits s’enflamment. SP in "Les contes de la mornifle"

L'abri

Des voix Comme des anges Ont habité mon crâne. Plus espiègles que des billes Dans la paume d’un ours. Et les aigles pouvaient venir, De leurs serres lever les pierres. Je n’y étais pas caché.

Changeons pour changer

Une nouvelle adresse de contact a été mise à disposition de notre jeune public. L'ancienne a trop fait les frais de la bétise électronique. Où va le monde? SP (justus morituri prescum)

Les cinq regrets

Je suis né. Un cinq. J’ai eu cinq frères. Cinq maîtresses. Cinq francs, même, un jour où une dent m’était tombée. Mais jamais Je n’ai eu Jamais Une fortune à faire fuir la misère. extrait de "Moi, Valdenaire, ma vie, mon oeuvre" Editions de la Marne Salée

Poème veule

Suis-je fou ? Suis-je fou ? Suis-je un millier de veuves. Qui hurlent en jetant sur le champ de bataille Leurs grands arcs en ciel de bras Pour y fouailler la terre Et la labourer. Et quel blé en sortira ? in Poèmes posthumes du Chevalier de Valdenaire

Les genêts idiots

Près des genêts idiots Et pâles Je me couchais. Je rêvais à ma source Où poussaient des icorates Et des idoines chêvres Et des gourdiers à pattes. Personne jamais ne venait m’y surprendre. La voix de ma mère s’élevait. Alors, Alice s’enfuyait. Et tout était à recommencer.