En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Dominique

Dominique

Lectures et souvenirs

Ses blogs

Rivages incertains

Rivages incertains

envie d'écrire...sur des souvenirs et des lectures...avant que les vagues n'effacent tout sur le sable de l'été...
Dominique Dominique
Articles : 13
Depuis : 17/12/2009

Articles à découvrir

L'été - Albert Camus

L'été - Albert Camus

Vision imaginaire d’un texte tiré de L’été Le Minotaure ou la halte d’Oran (A.Camus 1939) Il n’y a plus de déserts. Il n’y a plus d’îles. Le besoin pourtant s’en fait sentir. Pour comprendre le monde, il faut parfois se détourner ; pour mieux servir les hommes, les tenir un moment à distance. Mais où trouver la solitude néces
Un Cycle Albert Camus ...à Nice

Un Cycle Albert Camus ...à Nice

Théâtre le Bocal 6,rue Prince Maurice 06000 Nice Jeudi, vendredi & samedi à 21 H 00 Dimanche à 20 H 00 Tarif 16 € Normal 12 € Réduit Réservations au : 04 92 15 17 34 du jeudi 21 au dimanche 24 janvier : '' La Chute '' de Albert Camus Mise en Scène et Interprétation : Alain Daumer Le Thème : Ce « dialogue à une voix » implicite, inte
Camus et la Méditerranée

Camus et la Méditerranée

« Méditerranée vivante » ... Pour ceux qui peuvent se déplacer dans l’Hérault, les éditions DOMENS (http://www.domens.fr/) annoncent : Prochainement, L'association Méditerranée vivante serait heureuse de vous accueillir les 6 et 7 mai à une série de rencontres pour marquer la création à la médiathèque de Pézenas d'un Fonds éditor
Lycée Bugeaud Alger…élève Albert Camus

Lycée Bugeaud Alger…élève Albert Camus

Albert Camus a fait ses études secondaires au lycée Bugeaud à Alger . « Toi, dit M. Bernard à Jacques, va voir dans la rue si j’y suis. Vous comprenez, dit-il à la grand-mère, je vais dire du bien de lui et il est capable de croire que c’est la vérité… » Jacques sortit, dévala les escaliers et se posta sur le pas de la porte d'entr
Challenge Camus : L'étranger

Challenge Camus : L'étranger

Dans le cadre du challenge Camus d'Hambreelie... La proposition d’ Hambreelie m’a séduite, en effet une si gentille invitation à parler de Camus ne pouvait se refuser, mais comment parler de L’étranger ? De plus il me faut souvent beaucoup de temps… alors je vous dirai simplement des impressions (ou ce qui me passe par la tête)…car L
L’enfant d’Alger que nous avons perdu, Albert Camus

L’enfant d’Alger que nous avons perdu, Albert Camus

En ces jours qui nous rappellent l’enfant d’Alger que nous avons perdu, Albert Camus, je donne la parole au site que Bernard VENIS ne cesse de mettre à jour avec amour, vous y trouverez à l’infini les souvenirs des villages, des écoles et des hommes de l’Algérie. En un mot c’est une bible. Albert Camus y figure dans plusieurs pages qu
Le 4 janvier 1960...Emmanuel Robles...

Le 4 janvier 1960...Emmanuel Robles...

Pour évoquer ce cinquantenaire, j’ai voulu vous faire partager quelques pages du livre d’Emmanuel ROBLES parlant de son « Camus frère de soleil » avec amitié, amour et pudeur. Ce livre écrit avec le coeur, m'a touché infiniment... Ce lundi 4 janvier 1960, on répétait une pièce espagnole que j’avais adaptée pour le théâtre Edouard
Marie Viton costumière du théâtre d'Albert Camus

Marie Viton costumière du théâtre d'Albert Camus

A l'occasion du centenaire de la naissance d'Albert CAMUS, voici un portrait dessiné par Marguerite KOECHLIN dite Marie VITON, son amie et la costumière de son théâtre. C'est elle qui habilla l'éblouissant Gérard PHILIPE qui nous fait encore rêver. Marguerite Elisabeth Saïda KOECHLIN dite Marie VITON (1893-1954) peintre, illustratrice, cost
En souvenir d’Albert Camus

En souvenir d’Albert Camus

Promenade aux confins de l’Ardèche Cet été j’ai parcouru le Plateau du Vivarais-Lignon avec des amis en vacances au Chambon sur Lignon. La beauté grandiose de cette région m’a fascinée. Sa fraîcheur aussi quand ailleurs c’était la fournaise. En souvenir d’Albert Camus, voici quelques photos du Plateau Ardéchois au mois de juillet