Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Doucette

Doucette

Tags associés : fictions, minies

Ses blogs

Le blog de Marie Gillet

Le blog de Marie Gillet

Recueil de textes
Doucette Doucette
Articles : 16
Depuis : 25/06/2006

Articles à découvrir

Silence

Le silence, plein de lui-même, surgit tout soudain. Il s’infiltre sûrement, ne laisse ni espaces ni temps hors de sa présence. Il bruisse un cri dense qui s’amoncelle sur la peau qui m’enveloppe. Je le sens se répandre dans ma chair. Je le crie tant il m’assourdit. La danse de l’étouffement commence. Tour à tour, mes cellules hurlen

Cadeau

Pourquoi es-tu si triste, Julie ? Le silence est ma réponse. Elle ne semble pas lui convenir. Je n’aime pas que tu sois comme ça. Nous sommes sur le port, attablés à la devanture d’un resto italien. Nous avons commandé une bouillabaisse. C’est mon anniversaire, j'ai cinquante ans. Tout en mangeant, nous regardons les bateaux accoster. Le

Voeux

J’aimerais t’offrir une plage faite de force teintée de douceur dans laquelle tu pourrais te lover et y puiser les ressources de notre mère la Terre pendant que l’écume des vagues viendrait te caresser dans la profondeur de tes cellules, éclairée par la chaude lumière du soleil, rafraîchie par la brise qui t’apporte les parfums odora

Grain de sable

Dans le chemin de pierres et de rocs, semblable à un lit de gravas, roulent en pagaille des myriades de sensations indicibles. Elles sont là, sensibles, tapissant de leurs couleurs les interstices laissés béants par les roches, incapables de rejoindre leurs sœurs. Certaines s’enlisent, d’autres se donnent, fluides et légères. Elles circu

Constellation : Le vivant n'est pas logique

Selon Bert Hellinger, la logique est une tentative pour comprendre une réalité en la figeant. Vouloir penser logiquement dans le travail des constellations revient à butter sur une limite autant que de fonder son savoir sur la communication, c’est à dire tenter de trouver une solution par association d’idées ou au départ d’une théorie,

Fifi

Faut que je sois forte. On me le dit tout le temps. Maman pleure, assise sur une chaise. Ma petite sœur est au petit coin. Elle crie pour qu’on vienne lui essuyer le pet. Mon petit frère est tout rouge dans son berceau. Je crois qu’il est malade. Enfin, je ne sais pas trop. Un monsieur est venu tantôt à la maison. Il a dit qu’il fallait m

Lauryne

Mon amour, Lauryne relit les mots qu'elle a couchés sur le papier, insatisfaite. Elle fouille son coeur, elle espère y puiser les images qui décriront son amour. Elle écrit, se relit, biffe, efface et réécrit. De lecture en relecture, elle s'envole vers ce café art déco, où, debout près du bar, elle rit, bouge, joue avec les mots. Elle se

Volontés

Tu veux que ton mari te voie. Tu veux que ta femme t’admire. Ta femme t’admire, tu ne la vois pas. Tu veux que ton mari te soutienne. Tu veux que ta femme t’obéisse. Ta femme t’obéit, tu ne la soutiens pas. Tu veux que ton mari soit là. Tu veux que ta femme te chérisse. Ta femme te chérit, tu n’es pas là.

Tic-Tac

Tic, dis bonjour à papa, Tac. Tic, dis au revoir à papa, Tac. Tic, dis bonjour à papa, Tac. Tic, donne la main à papa, Tac. Tic, dis au revoir à papa, Tac. Tic, dis bonjour à papa, Tac. Tic, dis pardon à papa, Tac. Tic, dis merci à papa, Tac. Tic, dis au revoir à papa, Tac. Tic, dis bonjour à papa, Tac. Tic, laisse dormir papa, Tac. Tic,

Julie

Ce jour là, couchée dans la prairie, les yeux perdus dans l'immensité du ciel, Julie regarde les nuages. Elle rit en silence, complice du ciel qui l'entoure Elle a huit ans, elle est amoureuse. Les grands se rient de son bonheur. "Tu verras, plus tard, quand tu seras grande". Elle mâchouille consciencieusement un brin d'herbe, en suce toute la