Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
céline

Ses blogs

Vivons heureux

on pourrait se plaindre des heures durant du temps, des gens, de l'argent, en vain. Alors taisons-nous, et vivons-heureux, sans en avoir l'air.
céline céline
Articles : 200
Depuis : 24/04/2006
Categorie : Humour

Articles à découvrir

je le savaisssssssssss

Ah, mon petit over-blog chéri, je le savais, que j'allais revenir à toi. J'attendais d'avoir des choses à dire. Que mon esprit s'échauffe à nouveau. Que ma plume s'acère. Que le soleil brille et que les oiseaux chantent. Qu'est-ce qui a changé, donc ? J'ai fait mon coming-out. Les mauvaises langue diront que tout le monde le sait, de toutes

cherche solution rapide, discrète et efficace

comment se débarrasser d'un bestiole d'environ 1,5 kg qui n'arrête pas de miauler et de se frotter partout de manière discrète, et surtout, assez vite ? Toutes solutions bienvenues. Bref, trêves de fantasmes dans lesquels je me débarasse d'Herpès, ma chatte en chaleur ouverte à toute proposition environ 2 semaines sur 3 (ouh, cette phrase,

à bas la société de consumérisme

(dis-je en surfant sur le site de la fnac et en me tatant pour acheter un Ipod touch qui coute la peau du cul) Non, parce qu'Overblog met des pubs sur mon blog, et je trouve ça chiant, alors j'écris un article pour qu'il arrête. Mais je n'écris plus parce que j'en ai plus besoin, pour le moment, du moins. Je pourrais arrêter mon blog définiti

le père noël n'existe pas

c'est le spoiler de l'année. Non, il n'existe pas. Désolée. En revanche, le réveillon de Noël, ça existe. Et comme chaque année depuis 6 ans, c'est pareil, mais différent. Cette fois-ci, je ne suis ni seule comme une moule périmée (cf noël à Madrid), ni rentrée chez moi au soleil (cf l'année dernière) ni rapportée dans une famille d

relations d'ordre général

J'ai rencontré il y a peu cette fille, appellons-là Hulk (oui, Hulk). Je vous vois venir, avec vos petits yeux avides et vos pensées déplacées : alors, alors? Hulk hein ? Mais vous vous fourvoyez, bande de furets. Je l'ai rencontrée récemment à une espèce de réunion à laquelle je vais toutes les semaines, et je me suis vue à travers ell

considérations nocturnes

Bon. Il est 3h39 du matin, et je ne dors pas (pourtant j'ai stage demain, et même le privilège immense de présenter un exposé ô combien palpitant sur les fièvres éruptives de l'enfant (j'avais envisagé de rédiger une partie sur le nombre de morts atroces que l'on comptabiliserait en cas de réintroduction du virus de la variole avec des mo

il serait temps de prendre parti

A bien des égards, je fais partie de minorités. Je m'en fous, enfin, je m'en foutais jusqu'à maintenant. Je ne voyais pas l'interêt qu'avaient les gens à se rassembler en groupes revendicatifs: contre le racisme, contre l'homophobie, contre les discriminations. Enfin...si, je pouvais concevoir, mais je trouvais tout cela démesuré. Parce que

quel peut être l'interêt d'une date anniversaire si ce n'est être oubliée?

en gros, par ce titre long et très explicite, je viens dire que cette année encore, j'ai oublié la date anniversaire de création de ce blog. J'ai tellement honte que j'ai décidé de l'arreter définitivement. Adieu. Vous n'êtes pas dupes, je blague encore. Bon, donc 3 années que je raconte des conneries ici (mais attention, des conneries qui

catho ou catin ?

Sans déconner, choisir entre catho et catin, c'est comme choisir sea, sex ou sun : impossible. Moi je kiffe la mer, j'aime le soleil, et alors le cul, n'en parlons pas, c'est pour ça qu'à la soirée, je me suis déguisée en catho/catin. Imaginez une bonne soeur, tout ce qu'il y a de plus respectable en haut, avec des talons-aiguilles, collants

vivons heureux, facile à dire

mais bon, juste à dire. Je suis un coeur d'artichaud. Fleur bleue, mais dernier stade, vous savez, le stade qui fait pitié. La nana qui s'amourache de tout et surtout de n'importe quoi. J'ai l'impression que c'est toujours la même, cette personne qui me fait défaillir, qui m'ensorcèle, me fait tomber sous son charme...mais qui n'en a stricteme