En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Rill

Rill

Ses blogs

Rill in Japan

Rill in Japan

Blog décalé sur la vie d'expat au Japon. Journal tordu d'une bordelaise tatamisée.
Rill Rill
Articles : 103
Depuis : 02/04/2012

Articles à découvrir

Concours permanent : Avril Bibliophile

Concours permanent : Avril Bibliophile

Au Japon, faute d'un grand choix dans les librairies, qui ne proposent bien souvent au rayon international que des bestsellers américains impossibles à apprécier si l'on n'est pas new-yorkais et fashion victime, je me rends régulièrement au Centre International de Nagoya pour fouiner dans sa bibliothèque multilingue. Les rayonnages y sont bie
Anthropologue de baignoire

Anthropologue de baignoire

Ou « Étude de genre saveur shampoing ». Immergée dans mon baquet fumant, les épaules caressées par la brise d’une nuit de février, j’observe la faune venue ablutionner au bain public. Emportée par la chaleur, je laisse mon esprit vagabonder. J’avais tout juste vingt ans à ma première arrivée au Japon, mais déjà un long passé de
Méandres d'une tracassée

Méandres d'une tracassée

Cela fait tout juste deux mois et demi que je suis rentrée en France, mais cela me semble une éternité. Et ce visa de travail pour le Japon qui me rend chèvre... J'ai tout laissé en plan là-bas. Mon boulot sans remplaçant, mon appart, mes plantes vertes et mes colocs. J'ai continué à payer le loyer, pour avoir un endroit auquel retourner.
Une vie de boîte aux lettres

Une vie de boîte aux lettres

On m’avait dit que ma vie serait morne, rythmée par l’apparition épistolaire d’un postier aigri déposant des factures de gaz et d’électricité, seule sur un mur aux quatre vents, oubliée pour le meilleur et pour la rouille, avec pour compagnie un couple d’hirondelles, un nid de frelons ou de cloportes, en cette ère maudite du courri
Coup de main pirate

Coup de main pirate

Il fait beau. J'essuie tranquillement des verres à pied en fredonnant Pocahontas quand Juan entre d'un pas vif dans le café et, ignorant la litanie de bienvenue des employés, se dirige droit vers moi. Juan est un de nos clients réguliers. Né au Brésil d'une mère japonaise, il est grand et ressemble beaucoup à un de ces vacanciers éternels
Les Geishas mangent à l'oeil

Les Geishas mangent à l'oeil

Je termine tout juste mon service. Nous sommes lundi, jour de fermeture du café, et j'ai passé la journée entière courbée sur les lattes du plancher pour déloger la poussière accumulée dans les interstices, pendant de Kanako récurait les filtres de l'air conditionné et les évacuations diverses de la cuisine. C'est qu'on l'aime, notre Glo
L'effrontée affranchie

L'effrontée affranchie

La rame de train est quasiment vide, et je passe un coup de fil. Les portes s'ouvrent, se referment et un vieil homme en habits élimés vient s'installer pile en face de moi. Sans préambule, il se met à crier furieusement "SHUT DOWN ! SHUT DOWN !" assortis d'un chapelet d'injures et de menaces, en désignant mon téléphone. C'est vrai, il est d
Je n'aime toujours pas le Nattô

Je n'aime toujours pas le Nattô

... Mais Julie Blanchin, si ! C'est avec un immense retard, mais non moins de passion débordante, que je viens aujourd'hui vous entretenir d'un coup de coeur graphique. La raison du retard de ce billet n'est autre qu'amour et delectation : J'ai lu et relu cet ouvrage, exploré ses pages et englouti ses moindres détails depuis le mois d'avril, pre
Amélioration continue

Amélioration continue

Hors des nouvelles et autres réjouissants écrits habituels, je souhaite aujourd'hui attirer votre attention sur un détail matériel minuscule et grandiose : Avez-vous remarqué la disparition des publicités sur Rill In Japan ? Hors de ma vue, scélérates C'est normal ! J'ai franchi le pas et me suis offert un bel abonnement annuel sur Overblog
Hachis de sinogrammes

Hachis de sinogrammes

J'ai eu 27 ans cette année. Cela fait maintenant près de 15 ans que j'étudie le Japonais. Ce chiffre à lui seul me fait tourner la tête avec autant d'efficacité qu'une bouteille de saké. De dilettante amoureuse de Pokémons , je suis aujourd'hui immigrée* amoureuse de Pokémons. Notez bien le changement. Et depuis 15 ans la même rengaine :