En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Eclatobulle

Eclatobulle

Ecrire me divertit depuis toujours, je le fais avant tout pour me faire plaisir, pour exprimer mes émotions, pour mûrir une réflexion. Une amie très chère qui a l'habitude de me lire m'a convaincue de les partager désormais...

Ses blogs

Eclatobulle

Eclatobulle

Des mots pour exprimer, des images pour évoquer...
Eclatobulle Eclatobulle
Articles : 70
Depuis : 02/07/2010

Articles à découvrir

Aimer à en mourir !

Une après-midi, alors que nous discutions tranquillement, elle me dit : “Mon homme, je l’aime définitivement !” Et elle me fit l’article l’heure et demie suivante. Au bout du compte, je n’avais plus qu’une envie : lui acheter son homme ! C’était tellement beau à voir, si doux à entendre. Une pointe de jalousie me pinça le coin

Le sac de cailloux

J’ai posé un caillou sur le sol quand soudain… “Qui es-tu ?” “Je n’ai pas de nom !” “Que fais-tu ?” “Je pose un caillou sur le sol.” “Où vas-tu ?” “En vérité, je suis perdu !” “Il y a quoi dans ton petit sac ?” “Des cailloux !” “Combien y en a-t-il ?” “Quarante !” “Pourquoi poses-tu des cailloux s

Même pas cap’ ?

Ces 7, 8 et 9 janvier 2015, une soudaine barbarie s’est abattue sur dix-sept de mes compatriotes et je dois dire que, depuis, ça me donne matière à réfléchir. Je cherche des réponses, j’essaie de comprendre pourquoi des hommes commettent de tels actes, vomissant le nom d’un dieu avant d’ôter la vie… Depuis quatre jours, j’essaie

XYZ

Combien de temps s’était-il écoulé ? Il ne savait pas. Un moment avait passé, rien d’autre. Fut-il long, fut-il court… la question était futile et sans l’ombre d’une hésitation, il la jugea inutile ! Le temps ne compte plus quand on apprend. Ainsi, il s’était posé sur le bord et il était content d’être là, entre le tout et

Zéphyr & Flore

Par une nuit d’orage, il me vint l’envie de vous conter une histoire, une belle histoire, dans laquelle tout est vrai, même si, de prime abord, cela peut paraître impossible ou insensé. Je n’invente rien, car tout est réalité ! Cette histoire, c’est celle de Zéphyr et Flore, les jumeaux astraux ! Il était une fois un soir de novembre
Les 4 fantastiques

Les 4 fantastiques

Dans le quotidien qui est le mien et que je qualifie volontiers de “Ras-des-pâquerettes”, entouré de mes contemporains plus mal lotis encore, preuve immédiate de mon arrogance et de ma suffisance, le plus difficile est de se convaincre qu’un jour, on va enfin réussir à prendre un peu d’altitude. S’extirper, s’envoler, se libérer,
 Tout le bonheur du monde

Tout le bonheur du monde

Entre la Terre et les hommes, cela faisait un bout de temps que le torchon brûlait. D’aucuns disaient qu’entre eux, c’était devenu compliqué. On ne se comprenait plus. Les hommes étaient irrespectueux, dégradant la maison commune, se rejetant les uns les autres la responsabilité des dégâts. Incapables de vivre ensemble, les uns saccag
Une femme

Une femme

Il m’avait dit “Un jour” : quel songe ! Et finalement… c’était un mensonge ! Oh, je dois dire que j’y ai cru. Quelle fieffée imbécile je fus ! Trop bonne, très conne… ou pas ? Œil pour œil, dent pour dent, j’étais prévenue, pourtant ! Et j’ai été déçue par ce goujat. C’est à partir de ce moment-là que je me suis pe

Riche et puissant !

Dans la rivière, j’ai jeté un petit caillou. En faisant cela, je ne pensais à rien. Il avait fait ploc en entrant dans l’eau et puis ce fut tout. Ce n’était qu’un petit caillou, de deux centimètres peut-être. Il y en avait tout autour de moi, des cailloux. Celui-ci, je pouvais encore le voir, immobile, posé sur le sable au fond de la

De nuit !

Les étoiles meurent aussi, à force d’acharnement et de brutalité, elles qui ne demandent rien d’autre qu’à être contemplées. Les étoiles meurent toujours, à force de silence et d’imbécillité, elles qui ne réclament rien d’autre qu’un instant partagé. Une étoile meurt un jour et vide à tout jamais un ciel de sa clarté, ell