Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Samir Ould Ali

Samir Ould Ali

Journaliste depuis novembre 1995, j'ai occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de publications nationales ou régionales. Aujourd’hui, j'exerce en tant que correspondant du quotidien Liberté.

Ses blogs

A la barre

Blog consacré à la chronique judiciaire et comptes rendus de procès qui se déroulent dans les tribunaux d'Oran.
Samir Ould Ali Samir Ould Ali
Articles : 648
Depuis : 26/04/2009
Categorie : Économie, Finance & Droit

Articles à découvrir

Trafic de drogue : 15 ans de prison pour un caporal de l'ANP

Qui d'El Ouerdi ou de Yasser est responsable de l’opération de transport de 85 kilos de kif entre Maghnia et Aïn M’lila, commune de Oum El Bouaghi ? En dehors de l’identité réelle du fournisseur de cette marocaine, le dénommé Mounir qui reste à ce jour introuvable, c’est la question à laquelle le tribunal criminel d’Oran a dû ré

Cour d'appel d'Oran : Où est passé le dossier Coca-Cola Oued Tlélat ?

C’est un véritable séisme judiciaire qui a ébranlé dimanche la cour d’appel d’Oran lorsque le nouveau juge devant examiner l’affaire s'était étonné de ne pas avoir l’ensemble du dossier : «Je n’ai pas les document originaux, je n’ai que des copies et il me manque des pièces importantes», a-t-il déclaré en prononçant le re

Oran : 20 ans de réclusion pour des narcotrafiquants de Maghnia

Deux cousins et un complice ont été condamnés, mardi dernier à Oran, à 20 ans de réclusion criminelle pour plusieurs chefs d’inculpation liés au trafic de drogue. Selon l’ordonnance de renvoi, Y. Kamel et Mohamed et B. Mustapha ont tenté, un jour de juin 2015, de convoyer près d’un quintal de résine de cannabis de la ville de Maghni

Oran : Deux frères acquittés après une année de détention arbitraire

Mohamed et Ali K. sont deux frères qui ont été maintenus en détention pendant près d’une année sous les chefs d’accusation d’incendie volontaire (l’article 396 du Code pénal) et contrefaçon de monnaie (article 197 du même texte). A tort cependant puisqu’à l’issue de leur procès qui s’est tenu jeudi dernier au tribunal crimi

Oran : Sept ans pour séquestration et viol sur mineure

Le 06 mars 2016, la jeune Bouchra, 15 ans, se présente à la brigade de gendarmerie de Sid El Bachir, vaste agglomération de 100.000 habitants situé à l’entrée Est d’Oran, pour porter plainte contre deux jeunes de son quartier qui l’auraient kidnappée, séquestrée pendant une semaine et violée en groupe. « Gare au puits !» Accompagn

La prison pour les apprentis faussaires

En ce mois de juin 2020, lorsqu’il visite le bureau loué par ami entrepreneur à Aïn Türck, C. Hadj Mokhtar, ancien sergent de l’armée nationale en quête d’argent facile, a une idée improbable : il va utiliser la photocopieuse de bureau pour tenter de rouler des consommateurs de stupéfiants de Chlef à la recherche de psychotropes. Le

Un sans-papier marocain condamné à 10 ans de réclusion criminelle

Il a provoqué la mort d’un compatriote à Oran Un sans-papier marocain condamné à 10 ans de réclusion criminelle Le tribunal criminel de première instance d’Oran a condamné, jeudi 16 juin 2022, un jeune sans-papier Marocain à 10 années de réclusion criminelle pour avoir provoqué la mort d’un de ses compatriotes au cours d’un banal

Oran : Sept ans de prison pour viol sur mineure

Confrontés au refus des parents de les marier, Alaeddine et Fatima ont pris la plus mauvaise décision qui soit : celle de l’acte intime et ultime qui obligerait les adultes à accepter leur union. Sauf que Fatima est mineure à l’époque des faits, en 2016, et que la loi est très sourcilleuse sur tout ce qui se rapporte aux mineurs, notammen

Justice : Rencontre mortelle au jardin Hasni Chekroune

C’est l’histoire de deux femmes que tout séparait, dont la rencontre a été fatale pour l’une et destructrice pour l’autre. L’une, célibataire âgée de 34 ans, vivait à l’Est de l’Algérie, plus précisément à Batna où elle travaillait comme institutrice d’alphabétisation. L’autre, femme au foyer de 38 ans, vivait de l’

Il visite son frère en prison, 1 000 comprimés d'ecstasy dans la ceinture

Ce mardi 02 juin 2015, F. Hocine a, sans doute, eu la plus mauvaise idée de sa jeune vie. Sous l’effet de substances psychotropes, il s’est rendu à la prison de Remchi pour rendre visite à son frère… un millier de comprimés d’ecstasy dissimulés dans sa ceinture ! Les gardiens qui les ont découverts durant de la fouille ont dû y rega