En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Dr Victor SIMON

Dr Victor SIMON

Médecin spécialiste

Ses blogs

Le blog de Dr Victor SIMON

Le blog de Dr Victor SIMON

Comment l'hypnose ericksonienne peut être utilisée en médecine praticienne quotidienne et en psychothérapie. Utilisation complémentaire de la Thérapie Brève , de la Thérapie famiiale dans la troubles individuels, du couple, de la famille. Dans les violences faites aux femmes également.
Dr Victor SIMON Dr Victor SIMON
Articles : 30
Depuis : 19/01/2010

Articles à découvrir

Les invasions barbares !

Bonjour, Docteur, je suis TOC ! Bonjour Monsieur TOC, enchanté, je suis Victor SIMON Bonjour Docteur, je suis TCA Bonjour Madame TCA, enchanté, je suis Victor SIMON, déposez le là, votreTOC, votre TCA, là, tout près de moi, que je le surveille pendant que vous me parlez de lui. Je ne le quitte pas du regard, on ne sait jamais... Effarante, ce

Congrès Transversales 2018 à Biarritz : The end !

Dans la cadre du fascisme aplaventriste de la bien-pensance ambiante, je vous relate la situation que je viens de vivre tout récemment : mon exclusion du Conseil Scientifique et la suppression de ma communication sur la Prise en charge des douleurs et souffrances des patients atteins de maladies inflammatoires chroniques. Je vous laisse apprécier

La nuit du long couteau

Elle est assise face à moi, fébrile, se tortillant dans ce fauteuil où elle aurait pu, l’espace d’un instant, se laisser aller à un moment de confort. Non, elle s’agite, on dirait qu’elle est poursuivie, regarde à droite et à gauche, comme si quelqu’un allait entrer dans cette pièce silencieuse et calme, se précipiter sur elle. Su

L'aliénation parentale ou comment réussir à rendre son enfant fou !

Lors du Colloque sur les violences faites aux femmes, qui s'est tenu Vendredi 25 mai 2011, à la superbe Mairie du VI° arrondissement, face à la Place St Sulpice où se dresse cette merveilleuse fontaine qui nous fait oublier que l'on est au coeur d'un Paris fébrile, et nous transporte à Rome... mais non, j'étais dans une des plus belles place

Arrêter de fumer ... ou l'art de se foutre de la gueule du monde !

Je viens de recevoir un patient cet après-midi qui m'a fait passer un moment hilarant ! Rassurez-vous, nous l'avons partagé ! Ce gendarme retraité, qui n'a rien d'un comique troupier, ni d'un rigolo, est venu me consulter afin de l'aider à arrêter de fumer par l'hypnose médicale. Il avait déjà tenté plusieurs solutions : - les patchs de ni

*** AVERTISSEMENT AUX LECTEURS ***

Google et Overblog ont décidé d'appliquer des stratégies commerciales qui vont à l'encontre de la philosophie et l'éthique de ce Blog. Certains vendeurs de soupe, insipide,incolore et inodore, en mal de clientèle payent l'achat d'espaces publicitaires pour s'incruster, sans mon accord (tels des poux pubiens) au sein de mon Blog dans le but de

Je stresse, tu déprimes, il est déprimé, nous sommes au fond du gouffre !

Triste sort que celui de découvrir un jour la dépression ! Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ! Tout s'effondre autour de soi, plus le moindre intérêt à toutes les activités qui nous portaient vers le plaisir de vivre, plus de goût à rien, plus envie de dormir, de sortir, de lire, de manger, de prendre l'air, d'aller au cinéma, de rec

Le corps comme sémaphore, la maladie comme métaphore.

Le symptôme est un langage du corps que tout thérapeute doit écouter, entendre et comprendre car il donne le sens du traitement. Vous savez probablement que dans l’inconscient, les contraires sont identiques : “Je te hais” signifie “Je t’adore”, “Vas-t’en” veut dire “Reste ici, ne me quitte surtout pas”, la phobie des avion

L'homme qui aimait les chaussures de femmes !

Il est là, devant moi, le regard suppliant, caché derrière un gentil sourire, implorant ... Mais qu'a-t-il de si douloureux cet homme au regard doux, qui me parle doucement, penché vers moi, comme s'il fallait que personne n'entende notre conversation dans cette pièce chaleureuse où tout est en place pour qu'il se livre, et surtout se délivr