Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
tanamo

tanamo

Éclectique, curieuse des horizons d'écriture, de peinture, d'ailleurs je chatouille mon âme avec ces découvertes...

Ses blogs

Chatouillement de l'Âme

Au gré de mes états d'âme j'écris des nouvelles en épisode, des haïkus, des phrasés. J'expose mes tableaux, je vous fais partager mes impression sur les films, les expositions, les livres et j'organise des concours de jeux d'écriture, tout ceci sur fond musical. partage de la musique
tanamo tanamo
Articles : 389
Depuis : 24/06/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Poésie contre la barbarie

Poésie contre la barbarie

Pour ne pas sombrer dans le désespoir face à la barbarie, j'ai pris une injection de poésie ce qui m'a redonné du souffle. Je suis allée voir la pièce de théatre Nuits Blanches, inspirée de la nouvelle de Haruki Murakami " Sommeil " . Une très belle mise en scène: le décor japonisant épuré, sobre dégage une atmosphère de douceur, hab
Scotch & Sofa...

Scotch & Sofa...

Une écriture de l'amour en arabesques, Corps à corps, Aimantés, Sensuels, Séparés, Réunis, A l'unisson de leur unicité... Ouvrez vos oreilles et scotchez vos yeux LN
Art à Montpellier...

Art à Montpellier...

Je pourrai vous parler de la goujaterie de l'un mais je préfère vous dévoiler la finesse de l'art d'un autre. Quand celui là nous fait voyager dans la beauté d'une nature à réinventer, avec les matériaux de base du dessin: fusain, encre, crayon, feutre, l'autre se fait si irrespectueux que son altérité fissurée le fait chuter... "Abdelka
En quelques mots...et une chanson

En quelques mots...et une chanson

" La véritable puissance destructrice du terrorisme réside, en fin de compte, dans le fait qu'il confronte l'être humain au mal qui se tapit en lui même, à ce qu'il y a de plus bas, de bestialde chaotique en soi. Cela vaut autant pour l'individu que pour la société". David GROSSMAN, Romancier et essayiste israélien. Libération 16.01.2015 C
Evanescence...

Evanescence...

Sur les décombres de mes doutes, je me suis évanouie. La brume m'enveloppe au matin. Dehors, le ciel gris hésite entre dévoiler le jour ou prolonger la nuit. Au souffle de la brise automnale, mon humeur s'ouvre à la lumière du jour. Seule, épanouie en étoile au milieu de nulle part. Le sentiment que tout t'appartient, du moins que le jour n
Narcisse ...

Narcisse ...

Pour le plaisir de partager avec vous la beauté du texte surlequel je travaille, le Mythe de Narcisse, voici un extrait du Livre III des Métamorphoses, réparti en quinze livres, un long poème épique latin d'Ovide, né en 43 av JC. Ovide réécrit en poème la littérature grecque classique et compose cette épopée héroïque, les métamorphos
Lumière sur la Ville et ses Archives...

Lumière sur la Ville et ses Archives...

Saint-Denis En sortant de l'univers -cité, assombrie par son silence inhabituel, cité désertée ce samedi, je m'asperge de cette lumière saillante détourée par cette voùte cendrée, menaçante. Ce cube d'une blancheur inaltérée absorbe le regard, comme la promesse de cieux plus cléments, un jour nouveau, demain peut être. LN
Au fil des Pages...Un bonheur Parfait

Au fil des Pages...Un bonheur Parfait

James Slater, Un bonheur parfait, 1975 Collection Points, publication française 1997. J'ai acheté ce livre pour la couverture, douce au toucher et au regard, deux pivoines roses, l'une en bouton, la seconde éclose, jaillie de l'arrière plan. En parcourant la quatrième de couverture je me suis laissée convaincre par la comparaison de l'auteur
Mélancolie sur un air de Fado...

Mélancolie sur un air de Fado...

La voix tremblante d'un air de Fado, Une femme chante la tragédie des âmes oubliées sous le soleil insolent du canyon de Nazaré. Ombre, sous son voile noir la femme pleure son destin et celui de ses fils dont la Terre conserve la mémoire. Ses vibrations plaintives s'entrechoquent, rebondissent sur les parois bleues du ciel indolent. Au crépus
En quelques mots...et une chanson

En quelques mots...et une chanson

" La véritable puissance destructrice du terrorisme réside, en fin de compte, dans le fait qu'il confronte l'être humain au mal qui se tapit en lui même, à ce qu'il y a de plus bas, de bestialde chaotique en soi. Cela vaut autant pour l'individu que pour la société". David GROSSMAN, Romancier et essayiste israélien. Libération 16.01.2015 C