En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

cocotte-en-papier

cocotte-en-papier

Âgée d'une vingtaine d'années, des rêves pleins la tête, une vie a construire..

Ses blogs

Le blog de cocotte-en-papier

Le blog de cocotte-en-papier

Ce blog relate ma vie, ma vie d'étudiante, mes doutes, mes appréhensions, mes coups de coeur, mes joies..
cocotte-en-papier cocotte-en-papier
Articles : 123
Depuis : 22/06/2011
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

I lie

I lie

Un jour, on commence à mentir au début pour se protéger pour des histoires de gosses. On soutient que non on n’a pas cassé le verre, que ce n’est pas de notre faute si on a eu zéro c’est la maitresse qui nous aime. Des petits mensonges comme ça, sans importance, qui au fond ne trompe ne personne. Puis les mensonges deviennent un peu plu
Une question d’écoute

Une question d’écoute

A notre époque j’ai l’impression que c’est devenu difficile de trouver des gens à notre écoute. Ceux qui ont une réelle écoute sont rares. On a vite le sentiment d’être seule, face à nos problèmes et à nos tourments. Au final c’est peut-être un peu pour ça que nous écrivons, pour nous confier, dire des choses que nous n’oser

La difficulté d'être soit même

Depuis des années, je me conforme à ce que les gens veulent de moi. J’ai été la bonne petite fille de la famille. Celle qui n’a pas fait de crise d’ado, qui était facile à gérer, qui a fait une école d’ingénieur, qui à « réussi dans la vie ». Mes parents me donnaient l’impression qu’il fallait que je rattrape les « bêtise

Pourquoi?

Pourquoi chez moi ça se passe comme ça ? Pourquoi dès que mon père rentre j’ai des plaques d’eczéma qui sortent ? Pourquoi je n’arrive pas à laisser ma mère ? Pourquoi j’ai peur et besoin d’être seule ? Pourquoi j’ai des idées morbides parfois ? Pourquoi parfois mon cerveau pète un plomb et je réagis avec violence à tout ? P

On n'avance pas à force de trop réfléchir

Je n’ai pas envie de travailler. Non vraiment ça me saoule de devoir m’occuper. Depuis presque 3ans, je suis livrée à moi-même dans mon travail et je n’apprends rien. Je procrastine à fond car je n’ai pas assez à faire et surtout ce n’est pas stimulant. Je suis allée voir mes chefs plusieurs fois mais j’ai compris qu’en fait il
La peur de grandir

La peur de grandir

Dans quelques moi j’aurais 23 ans, c’est encore jeune après tout. Dans un an, si tout se passe bien j’aurais fini mes études. Ça y est je serais sur le marché du travail, dans le monde adulte. Plus de retour en arrière possible. Plus de décisions prisent à la légère, il faudra devenir responsable. Devenir adulte. Rentrer dans cette r

Vivre à deux

Après 7ans de vie seule, mon copain s'installe chez moi pour quelques mois. Le "chez moi" et la duréée limitée de son installation à son importance mine de rien. Très organisée et débrouillarde, j'ai du mal à lui laisser une place, à accepter que sa façon de vivre est différente de la mienne, que quand j'ai envie de bouger, lui peut avo

C’est à ne plus rien comprendre

Il est vrai que je n’écris que quand ça va mal, mais par ce que ça me soulage. Je lâche aussi toute ma rage, toute ma douleur. Mais cette semaine j’étais heureuse, je me sentais bien. Je voulais vous l’écrire, vous le dire, vous crier « Je vais bien ». Et pourtant depuis trois jours je suis au fond du trou. Depuis 3 jours je bouge plu
L'amour est une folie

L'amour est une folie

Mon amour, mon cœur, tu me manques. Reviens. S’il te plait. Si tu ne peux pas aimer, c’est pas grave, j’aimerais pour deux. Je n’arrive pas sans toi. Je coule. Tu hantes mes nuits, mes journées, tout ce que j’ai fait dit ou là où je marche il y a toi, toi et toi. Pourquoi tu nous envoutes toutes comme ça sans nous contenter ? J’ai
J’ai ces mots qui me brulent les lèvres

J’ai ces mots qui me brulent les lèvres

Les nuits passés ensemble, les rires, les pleurs, les « j’en peux plus de cette relation. Faut que ça s’arrête », les angoisses, les insomnies, la douleur, puis le retour, attiré comme deux aimants, les explications, les engueulades, les « changes s’il te plait, je t’en supplie. Tu ne veux pas me faire souffrir mais tu le fais déjà