En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

laurence raguenet

laurence raguenet

Un paysage, un voyage, des mots, une émotion, et tout est dit.....j'aime ce mélange harmonieux qui nous emporte d'un coup de cil, d'un coup de plume, d'une petite larme....

Ses blogs

justeunepresence

justeunepresence

poèmes, réflexions, partages
laurence raguenet laurence raguenet
Articles : 147
Depuis : 15/05/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Ces mots...pour vous....

Ces mots...pour vous....

Je vous écris de là-haut, de ce cairn subtilement posé là, rien que pour moi...pour des pieds égarés, ou des têtes en l'air... Je vous écris de là-haut, car là-haut, il se passe toujours quelque chose...je me rapproche du Toit du monde, je me connecte à l'Univers, je pose mes pas sur la réalité brute de ce monde Je vous écris de la-ha
La puissance des mots...

La puissance des mots...

Je laisse filer, je laisse les mots me fuir, s'évader, prendre l'air Je les laisse gambader, prendre leurs aises, me quitter, m'abandonner, Je les veux libres, légers, sans frontières, je les veux à la verticale, Jonchés sur une falaise et à l'horizontale, affalés sur une mer plate, Dans le désordre et le chaos d'une vie, faire, défaire, r
Des ailes pour des Elles...

Des ailes pour des Elles...

Des ailes, des Elles, des « L » La force et la fragilité des Elles, leurs doutes et leurs certitudes, Comme le feu contre les eaux, le blanc habillé de noir. Le lieu où je me répare, où je respire et transpire, La sage philosophe et le diable sournois, Entre la danse de l’amour et celle des peurs inavouées. Elle, je la veux infinie, immen
Le clin d'oeil de la Vie...

Le clin d'oeil de la Vie...

L'histoire avait très mal démarré...foutue histoire... Une après midi caniculaire, mon sac sur le dos, un itinéraire mal balisé dans la montagne et je me perds après 3 heures de marche éreintantes...lorsque tout à coup, j'aperçois une silhouette, un faon...qui descend tranquillement... A ma grande surprise, il ne se sauve pas lorsqu'il me
A toi, Ueli et à tous les autres...

A toi, Ueli et à tous les autres...

Vendredi soir, je suis dans le TGV qui me ramène à la maison, je feuillète machinalement le magasine l' Equipe, en son cœur, sur une double page, ton nom, Ueli...une magnifique photo de toi, sur un glacier. Je reste hypnotisée, happée, tant de beauté dans ce cliché, de délicatesse ...je n'ai pas compris tout de suite de quoi il s'agissait,
Mots de tête...

Mots de tête...

Tête en l’air, tête à claques, tête à l’envers, Mal à la tête, prise de tête, tête brûlée, Tête à tête, en tête de liste, à tue-tête, Perdre la tête, tête de linotte, sauver sa tête, En prendre plein la tête, avoir une bonne tête, Chercher des poux dans la tête, la tête de l’emploi, Tête de mort, t’en fais une tête
Si j'étais...

Si j'étais...

Si j’étais une Maman, serais-je attentionnée, douce, A l’écoute, sans bavardages, sécurisante, aimante, Sensible, protectrice et sachant lâcher prise, Serais-je tolérante, à l’affut du moindre faux pas, Réparant mes erreurs, demandant pardon et pardonner, Si j’étais une Maman, serais-je présente, Me mettant à l’abris de la tout
Savoir s'en contenter...

Savoir s'en contenter...

Savoir se contenter du silence, Celui qu'offre la nature en ce jour de paix, Les pieds légers soulèvent la terre, l'envol est proche, L'envol vers la simplicité, la joie du corps d'être là, La liberté d'être, d'avoir choisi, d'avoir décidé, d'être là... Savoir se contenter de ça...si peu et tant à la fois, Peu pour ceux qui n'ont pas l
De rouge et de noir...

De rouge et de noir...

Je me suis vêtue...de rouge et de noire Sans même m'en être aperçue, un jour de bleu pâle Moi qui croyait m'en être débarrassée, à jamais, Mais s'en débarrasse t'on définitivement...de nos peurs... De nos fantômes, de nos arrières cours, de nos lambeaux... Je m'en suis vêtue, de part et d'autre, de haut en bas, Et j'ai arpenté les ru
Quand l'écran noir s'invite...

Quand l'écran noir s'invite...

Ca a démarré comme ça, avec de la colère Et tout y est passé, au peigne fin La colle air, ère, aire, Ca colle à la peau, ça colle au palais, ca colle aux tripes, Je ne parviens pas à m’en défaire, acculée, envahie, Et c’est lourd, cet air, irrespirable, Quand va-t-il s’envoler, vers d’autres ères, d’autres cieux, Aire de jeux,