Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

laurence raguenet

laurence raguenet

Un paysage, un voyage, des mots, une émotion, et tout est dit.....j'aime ce mélange harmonieux qui nous emporte d'un coup de cil, d'un coup de plume, d'une petite larme....

Ses blogs

justeunepresence

justeunepresence

poèmes, réflexions, partages
laurence raguenet laurence raguenet
Articles : 208
Depuis : 15/05/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

A coup sûr...

A coup sûr...

Un rapide coup d'œil, à droite, puis à gauche, Aussi rapide qu'un TGV en plein effort, Pour voir défiler devant mes yeux hagards, Tous ces coups de griffe et ses coups de blues, Sans qu'aucun coup de pouce ne me soit ni donné, ni vendu... Coup du sort qui s'acharne ou coup de grâce qui se mérite, Coup d'épée dans l'eau quand personne ne vi
Pas pour aujourd'hui...

Pas pour aujourd'hui...

Tout avait merveilleusement bien démarré. Un sentier de hasard beigné de soleil, quelques montagnes au loin qui peignent le paysage, des pieds qui s'activent sans effort, la magie de ces instants quand ils sentent bon le "parfait". Des amandiers en fleurs appellent mon regard, quatre randonneurs ont pris rendez-vous avec leurs sandwichs, le temp
Le pouvoir du Haut

Le pouvoir du Haut

Regard du bas, pointé vers le haut, vertige inversé de ce qu'il reste à accomplir. Cette distance palpable des yeux, où les Dieux ont souvent fait naufrage, Je l'admire encore un peu, bientôt elle ne sera plus. Mon coeur l'aura piétiné de coups de pieds ravageurs, plus vite, vas-y plus vite, vas y maintenant et toutes les secondes qu'il te r
Pour quel essentiel...

Pour quel essentiel...

La balade démarre comme ça, avec une question lancinante, qui attend donc une réponse...si tu devais donner une définition de l'essentiel, ton essentiel, lequel serait_il ? Travailler ? être en bonne santé ? être en vie ? voyager ? aimer ? tout cela en même temps ? Spontanément il me vient "me sentir vivante"; ça va au delà d'être en vi
Ce monde là...

Ce monde là...

Quelques fulgurances, de plus en plus fréquentes, violentes et lumineuses. Comme des déflagrations, des roulements de tambours annonçant une fin imminente. Des billes de feu aux contours barbelés, cisaillent les cœurs les plus dévolus. Encore ce matin, la poitrine haute, suffocante, plus de place pour puiser l'air nécessaire aux sourires, De
Du vent dans le dos...

Du vent dans le dos...

J'ai résisté au vent de face, les pieds en plomb marqués au fer rouge, Les hanches au ras du sol, campées sur des harpons indéracinables... Les muscles tendus, arc-boutés, mélange sucré salé de résistance et de résilience, J'ai résisté au vent de face parce qu'il me faisait mal... Toutes griffes dehors prêtes à lacérer chaque victoi
Je rentre chez moi...

Je rentre chez moi...

Je rentre chez moi, c'est décidé. J'ai décidé. Mes valises sont prêtes, les courriers sont partis, les factures payées, J'ai fait le ménage ce matin, le linge a été plié, tout est en ordre. Je vais pouvoir rentrer chez moi. Non pas que je fuis, non pas que je résiste, au contraire, je reconstruie. Je me réveille, je réveille tous les s
Là-haut...

Là-haut...

Je voudrais ne jamais redescendre, y planter le coeur et l'esprit... Lorsque mes pas frottent le sol et font crisser la neige verglacée, Lorsque le vent cisaille mes joues et que le regard vers le haut me fait tout oublier, Lorsqu'une silhouette sur 4 pattes me guette, m'observe, et me tolère, Je sais qu'ils sont nombreux à le faire, la horde se
2.0.2.0 Ainsi soit il...

2.0.2.0 Ainsi soit il...

2020, ça claque comme une porte qui se ferme. Avis de grand vent. Ca sonne juste et ça sonne haut, ça donne le vertige des décisions ajustées. 2020. Ca sonne clair, à perte de vue. Un horizon engagé qui s'enrage. L'arrêt des luttes et des combats inutiles. Et ça ne se fera pas sans larmes, un beau chantier en perspective. 2020. Le regard e
Le confit ment...

Le confit ment...

Mensonges, les mensonges tombent les uns après les autres, comme des gouttelettes d'eau qui s'écrasent sur un sol devenu trop sec, et disparaissent, se volatilisent... Mes mensonges creusent leur tombe, et c'est bien fait pour eux, ils n'avaient qu'à se faire plus discrets. Ils ont eu la dent dure et la vie longue, mais pas le dernier mot, ils s