En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

laurence raguenet

laurence raguenet

Un paysage, un voyage, des mots, une émotion, et tout est dit.....j'aime ce mélange harmonieux qui nous emporte d'un coup de cil, d'un coup de plume, d'une petite larme....

Ses blogs

justeunepresence

justeunepresence

poèmes, réflexions, partages
laurence raguenet laurence raguenet
Articles : 169
Depuis : 15/05/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Et si...et si...et si...

Et si...et si...et si...

Si j'écoute ma tête, je prends mes jambes à mon cou, et l'hirondelle s'envole, disparaît, va se nicher sous le soleil chaud d'un ailleurs promis, le devoir accompli, l'esprit en paix... Si j'écoute mes jambes, je les veux lentes, allongées dans un lac de montagne aux vapeurs enivrantes, massées par des mains attendries, une pause méritée a
Le ciel est bas...

Le ciel est bas...

Les yeux levés. Pas la moindre miette du moindre morceau d'espoir. La bouche ouverte. Pour laper un milligramme d'oxygène. Lever les bras au ciel. Entendre mes plaintes aussi inutiles que tous les échos emmurés. Le ciel est bas. Si bas que je ne vois plus mes pas avancer. Atmosphère lourde des minutes malchanceuses, quand la roue tourne, Se d
EPISODE 2: ça se bouscule et ça chahute...

EPISODE 2: ça se bouscule et ça chahute...

Les souvenirs se bousculent, toquent à la porte... Je pénètre dans la maison familiale, je dépose mes bagages, les cadeaux au pied du sapin, je prends le temps de passer dans toutes les pièces, observer ce qui a changé, disparu, déceler des odeurs, retrouver des objets connus, oubliés, ouvrir les placards, quelques tiroirs et plonger quelqu
EPISODE 1: la clé des champs

EPISODE 1: la clé des champs

Le wagon est plein à craquer, de colis multicolores, de cadeaux dorés. J' imagine sans mal les yeux écartelés lorsqu'ils seront découverts, les cris de joie peut-être aussi... J'imagine les pieds des sapins engorgés, les tables ornées de la plus belle céramique, les humeurs légères et le vin au fond des carafes... Les valises s'entrechoq
EPISODE 3: Epilogue ?

EPISODE 3: Epilogue ?

TGV, itinéraire de retour, du brouillard sous mes lentilles. Et de la brume dans mes idées...du mélange, un peu de chaos, de désordre, Des petits morceaux de vie que j'ai récupérés, qu'avec peine je tente d' assembler Mais ca s'emboite mal, ça coince un peu, ça grince dans les recoins, Un peu comme des aimants aux cotés tous semblables, c
Pas pour ça....

Pas pour ça....

Ce n'est pas pour un regard fulgurant, Pour son évidente attirance, Ni pour la pureté de sa couleur, Ce n'est pas pour la candeur d'un sourire, Son éclat lumineux et ses appels à l'offrande, Ce n'est pas pour une tendresse absolue, à fleur de peau, Pour le désir de sentir l'odeur de ce nouveau grain, un nouveau corps... Ce n'est pas pour la l
Là-bas...

Là-bas...

Ce matin, après avoir lu tes mots, avoir eu de tes nouvelles, il m'a pris l' envie de t'écrire, sans réfléchir, laisser filer les phrases, laisser s'ouvrir les vannes, et le cœur fera le reste du boulot.... Te voilà partie depuis quelques jours, dans cet endroit qui met le cerveau en vrac, l'odeur de la peur dans mes yeux, l'imaginaire au bor
Vue d'en haut, vue d'en bas...

Vue d'en haut, vue d'en bas...

Des hauts et des bas, des vagues et des creux, des vides et des pleins, Qui n'en a jamais croisés, recroisés, embrassés de près ou de loin, Qui n'a jamais voulu les abandonner, s'abandonner, abandonner la lutte, Tant ils paraissent lourds, indéracinables, voués à l'éternité, Figés dans un corps devenu marbre par la force du temps qui ne p
Celui qui me tient....

Celui qui me tient....

La mémoire fout le camp, et les souvenirs avec, Un épais brouillard sur qui tu étais avant... Tu sais, j'y reviens souvent à toi, tenter de te sentir, Retrouver le gout de ta peau, la quiétude de tes pas, L'agilité de tes gestes et la maladresse aussi parfois, La douceur de ton visage, la liberté de tes courses folles, Lorsqu'à grandes enja
Des copeaux et des miettes

Des copeaux et des miettes

Un jour, j'en suis sortie. De ce lieu miraculeux. Bain de jouvence, royaume d'un silence religieux. J'en suis sortie. Masquée. Tatouage invisible du plus beau des mensonges. Mentir pour survivre, et parfois, la vérité est têtue, tentante... Elle fait tomber les masques, le temps d'un sourire, d'un bonheur passant, Eclosion éphémère d'une fle