Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

yallahmontagne

yallahmontagne

Amateurs de montagne, nous partageons nos randos, nos images et nos récits.

Ses blogs

Le blog de yallahmontagne.over-blog.com

Le blog de yallahmontagne.over-blog.com

Des randos, des sentiers, des collines, des vallées, là où nos pas nous mènent
yallahmontagne yallahmontagne
Articles : 52
Depuis : 20/10/2010
Categorie : Environnement & Bio

Articles à découvrir

Arménie intime

Arménie intime

L'Arménie, c'est un voyage au bout d'un monde. Celui d'une République qui, en quelques années, a vécu un tremblement de terre, l'indépendance et la guerre. Deux décennies plus tard, nous avons traversé ces régions somptueuses, ces steppes d'Asie centrale à deux pas de cette petite Suisse boisée au nord, ce lac Sévan comme un poumon aquat
Froid canadien

Froid canadien

Il y fait froid, suffisamment pour bâtir en plein centre-ville un hôtel de glace (lit double, tarif double, moins 5°c dans la chambre et quelques aventuriers du ridicule qui s’y marient). Il y fait froid comme dans le Québec balayé par les vents polaires et zébré de traces de motoneiges. Il y fait froid comme dans un congélateur à gibier
A l'écart des traces

A l'écart des traces

Elle est juste là, à côté du chemin. Vierge de toute trace, matelas de grâce qui repose en une couche uniforme, soulevée de quelques vagues par le passage du vent caressée. Elle est juste là l’étendue neigeuse, déposée en flocons la nuit d’avant, paressant au froid à l'horizon d’une clairière. Plus bas, dans le silence éternel d
Tout là haut, les dômes...

Tout là haut, les dômes...

C'est ici, à 3670m que s'étendent les Dômes de Miage. Un univers à part, tout là haut, à portée de main du mont Blanc, un sentier vers l'ailleurs quand bien même, comme toute cîme, il ne se gagne qu'en posant un pas après l'autre sur l'immensité enneigée. Un petit bout de rêve qui dévoilait un ciel bleu azur au-dessus d'une corniche b
De la neige jusqu'aux genoux, du brouillard, du grésil, pas un chat : le bonheur

De la neige jusqu'aux genoux, du brouillard, du grésil, pas un chat : le bonheur

Chaque année, à la première chute de blanc, une même sensation de redécouvrir un territoire. Un même bonheur de sentir la sueur qui exsude la vie, chaque pas vers nullepart sinon plus haut pour s'affranchir du monde à une demi-heure de Grenoble. Ici, sur les pentes du Pic Saint-Michel déserté, le chemin se dessine au planter de bâton, il
Rando urbaine sur le Tour

Rando urbaine sur le Tour

On a vu des Néerlandais sobres. Des gars de la Villeneuve expliquant à un gendarme l'histoire du quartier. Des pliants comme dans un catalogue Ikéa. Des bières (vides) et quelques Grenoblois (pleins). On a vu des sourires sur une langue de bitume débarrassée de bagnoles, des évangélistes faisant le tour de France de la Bible, des vacanciers
Maroc : des visages, des figures

Maroc : des visages, des figures

Retour à Touda. Une semaine à s'imprégner de la vie berbère. Episode numéro 1 : Ils ont leurs mains pour outils et la tradition pour unique savoir. Des visages burrinés par le soleil qui berce leurs journées, des crevasses au bout des doigts comme autant de témoignages d'un artisanat qui vivote à l'abri d'un atelier de fortune. Mais la for
La montagne ? ça vous soigne !

La montagne ? ça vous soigne !

Personne, walou, nibe, même pas un bouquetin valeureux ou une marmotte solitaire. Ah si, des choucas ! Mais des choucas en haut du pic Saint-Michel, c’est aussi rare que des bulles dans un soda… Rien donc, juste le silence des nuages caressant les cimes du Moucherotte. Rien encore, si ce n’est la rosée glissante des lapiaz au matin. Rien, t
Enfance(s) du Maroc

Enfance(s) du Maroc

Retour à Touda (Maroc), épisode 2 au hasard des rencontres avec les enfants. Lorsqu'ils ne rient plus, c'est qu'ils dorment. Lorsqu'ils ont fini de jouer avec rien sinon l'autre, c'est qu'ils dorment aussi. Qu'est-ce qu'être enfant? Se peut-il qu'une enfance dans le Haut-Atlas berbère soit à ce point éloignée de celle qui habille les petits
Bref, j'étais au pic Saint-Michel...

Bref, j'étais au pic Saint-Michel...

Suis parti tête nue, y’avait des nuages qui balayaient le Vercors. Y’avait plus de nuages, j’ai mis ma casquette face au soleil, les nuages sont revenus, j’ai enlevé ma casquette. Retour du soleil, j’ai remis ma casquette mais dans l’autre sens parce que j’avais tourné à gauche. J’ai mis mes lunettes, elles étaient pleines de b