Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jub

Ses blogs

Karmacoma

Karmacoma

Whatever they say I am, I am not...
jub jub
Articles : 312
Depuis : 23/03/2008

Articles à découvrir

Le Zahir

Le Zahir

C'est pourquoi il est tellement important de laisser certaines choses disparaître. De s'en libérer. De s'en défaire. Il faut comprendre que personne ne joue avec des cartes truquées. Parfois on gagne, et parfois on perd. N'attendez pas que l'on vous rende quelque chose, n'attendez pas que l'on reconnaisse vos efforts, que l'on découvre votre g

Vouloir Mourir...

Un premier signe d'un début de connaissance, c'est le désir de mourir. Cette vie-ci semble insupportable, une autre, inaccessible. Kafka Vouloir mourir n'est pas dramatique... C'est dans cette vulnérabilité que réside notre force. C'est dans l'envie d'euthanasier ce soi que l'on ne veux plus être Que l'on peut parvenir à accéder à ce soi q

Au revoir overblog, bonjour Karmacoma.fr

Ce blog est désormais fermé. Allez sur http://karmacoma.fr pour suivre la suite... Merci à overblog d'avoir accompagné mes débuts durant ces 7 derniers mois et ces 312 (!!) billets... Quoi qu'on en dise, c'est un outil globalement fiable, très simple de prise en main, et mettant la communication à la portée de tout le monde. La plateforme i
Paris, je t'aime...

Paris, je t'aime...

Je t'aime, tu sais. Je t'aime très fort. Je sais que je ne te le dis jamais Mais je n'y pense pas voilà tout... Et puis, je n'imagine pas que tu apprécies l'entendre. Ils disaient tous que tu étais si froide, distante, inaccesible… Ereintante, stressante, instable, volatile… Que même si un jour tu me dévoilais tous tes charmes Ce n'était
LCDLS 43/2008 - Elisa

LCDLS 43/2008 - Elisa

Quand les premières notes de la chanson de cette semaine ont envahi mes tympans, il pleuvait. Le coeur toujours rempli d'une déprime saisonnière persistante. Le cerveau embué d'une épiphanie téléphonique ne faisant qu'alimenter ma vulnérabilité actuelle. Et mes paupières, ces putains de réserves à larmes, toujours remplies à rabord. El

Devils Haircut

Je suis dans un tourbillon dont je ne parviens jamais à sortir tout seul. Ou alors éventuellement le sommeil et les rêves aidant. La fatigue. Evidemment. Comme toujours. Et sa spirale incontrolable. De la fatigue rapidement vers la perte de confiance dans mes projets qui m'amène à l'inquiétude puis me conduit rapidement aux idées noires qui
Obladi Oblada...

Obladi Oblada...

Quand j'ai besoin d'un message, je passe mon Ipod en mode Shuffle et je guette la sélection qu'il m'envoie. Souvent le premier morceau qui passe comporte le message que j'ai besoin d'entendre. A la sortie du tribunal, il avait choisi de passer la chanson Humankind Experience de The dIPLOMAT. Récemment, au lendemain d'une rupture amoureuse, il m'e

...et Aimer

Être seul et n'aimer rien ni personne. Être seul et ne penser à personne. Tant que la douleur de ce vide est là, c'est que je reste un être humain. Si elle disparaissait, j'y aurais renoncé... Vivre c'est aimer. Quand on n'aime pas intensément, on ne vit pas vraiment...

LCDLS 42/2008 - The RIP

Samedi Un livre m'apporte un éclairage nouveau sur la vie Lumière dans l'air toute la journée Air dans la lumière toute la soirée Dimanche Lumière Promenade Projets Lundi Humeur joyeuse Excitation Projets Mardi J'ai envie d'apprendre l'espagnol. Je réalise que je suis amoureux de ma petite chienne. C'est grave docteur? L'idée de participer

Peur - Version 1

Je me suis planqué derrière une chaise. Enfin de chaises, il n'y en avait plus en réalité. Il ne restait qu'un tabouret... C'est assez pathétique de se cacher derrière un tabouret vous savez. Mais quand on a peur, on ne réfléchit pas, on s'planque. Si il n'y avait eu qu'un gobelet en plastique, j'aurais aussi tenté de me planquer derrière