Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Marcus K7

Marcus K7

Ca va.

Ses blogs

A sort of slapstick dreams are made of

A mon signal, amène le dessert!
Marcus K7 Marcus K7
Articles : 518
Depuis : 06/09/2005
Categorie : Humour

Articles à découvrir

L'été en vrac.

-Timshel : Man's Ability to Choose Between Good and Evil. -Jacques Yes, je l'ai bien connu, un type super, toujours d'accord! -Je prends ce que tu me donnes mon Amour, des miettes de biscuit. J'attends d'avoir droit au cake. -Je trouve qu'il y a un lien (l'inflexible destin que chacun se forge) entre ce qui se dégage d'Atlantic city de Springsteen

Le blog de Sonia.

http://quand.j-ecris.ailleurs.que.dans.ma.tete.over-blog.com/ Allez hop!

Ma tête posée sur tes genoux.

Tout est là sous tes yeux, des cernes à ton sourire, A l'évidence. Le monde est tel qu'il est, ça coule de source. Une larme hésite sur ta joue, roulera, roulera pas (Ton khöl se tire avec ta joie). Le monde entier s'arrache les dents, Le monde entier caresse l'espoir, Le monde donne tout, le poison et son remède. Tout est là sous tes yeux

Mon chat.

Hyper cool, hyper sympa, mais y perd ses poils. NDLR : Bah...Je sais...Mais bon, quand on a plus rien à dire c'est mieux que le silence non ? Allez quoi, soyez sympas souriez...Je rame et j'ai des petits bras...(plus j'écope et plus j'écope...)

Idée cadeau.

Etonné je me regarde partir en morceaux. Une main puis l'autre, les bras m'en tombent. Un pied devant l'autre, la jambe droite puis la gauche, le cul par terre. Maintenant je regarde mon tronc rouler, abattu. Je suis devenu une tête posée sur un cul. Depuis, à chaque anniversaire on m'offre un chapeau. Ou un slip.

Hé hé...

12 octobre 1492, sur une plage paradisiaque, Christophe Colomb est assis sur une chaise, il fait grand soleil et l'homme sourit à sa destinée. Le voilà qui déguste maintenant une boîte de cassoulet qu'un de ses fidèle lieutenant vient de lui apporter. -Merci mon brave lui lance-t-il sincèrement. Après de si grandes aventures, le voilà qui

Après tout.

Le jour de l'enterrement de Bashung, sa femme Chloé a lu une lettre qu'il avait laissée à cette intention. Elle lisait sans pleurer sur le parvis de l'église, elle lisait ses mots à lui qui sans gravité nous incitaient gentiment à ne pas laisser la médiocrité ternir nos envies, lui qui est parti debout et souriant en nous souhaitant une be

Un dernier blues avant de partir.

J'arrête ce blog. Je vais continuer ailleurs. Merci à tous, vraiment. Je vous embrasse ? Oui je vous embrasse. Salut. Markus (Maximus) K7.