Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

neige-chaude

neige-chaude

Etudiante en littérature, je souhaite confier à votre lecture descriptions de rêves, impressions de voyage, choses vues ou inventées...

Ses blogs

Neige chaude

Neige chaude

Je souhaite confier à votre lecture descriptions de rêves, impressions de voyage, choses vues ou inventées...
neige-chaude neige-chaude
Articles : 36
Depuis : 16/01/2012

Articles à découvrir

Les amis d'autrefois

Voici le temps d’un retour en terre d’enfance. Mes amis y sont restés et ont grandi. Ils vivent dans une cour à l’architecture étriquée, chacun dans une pièce minuscule qui s’apparenterait presque à une cellule de prison. Les murs sont vieux, mal entretenus. J’entre dans cette cour et aperçois à travers leur fenêtre le frère et
Cauchemar administratif

Cauchemar administratif

"Bonjour ! Il y a quelqu'un ?" Pat découvre un hall d'accueil désert. Les couleurs pastel sont brûlées par un rayon de soleil matinal, qui fait apparaître des fins tourbillons de poussière. Deux musiques se superposent, une assez lointaine, une qui émane d'un transistor posé sur un meuble. Pat fait quelques pas et perçoit des éclats de vo

Strates

On a des couches de bien et de mal, de lumineux et d’obscur superposées les unes sur les autres prenant le dessus les unes sur les autres par flashs en vagues perpétuelles Jusqu’à quel fond dans nos âmes ? Tout au fond du cœur de mon amour, je CROIS qu’il n’y a que de la gentillesse. 2012
Sala Keoku : parole au béton

Sala Keoku : parole au béton

A la frontière lao-thaïe se trouvent deux parcs de sculptures absolument étonnants. Leur auteur, une sorte de gourou du XXe siècle, est un prodige d'art brut. Cet artiste peut nous rappeler, par exemple, la peintre "naïve" Séraphine de Senlis, ou bien encore le facteur Cheval qui érigea son palais idéal dans la Drôme. Luang Pu (ce qui veut
Le jardin à l'écureuil

Le jardin à l'écureuil

J'ai trouvé un jardin, u n lieu charmant, fleuri, coloré, p our abriter mon écureuil. Jamais je ne l'ai vu si gai. Il court, il batifole, gambade dans les feuillages, t oute la journée. Il se dérobe aux regards, e t tantôt vient me voir, coquet, curieux. Il est heureux. Et puis un soir, en marchant dans mon quartier, j 'ai vu un autre paradis

L'automate et les touristes

Alors que je me promenais dans les rues qui gravitent autour du centre Georges Pompidou (à la recherche de quelque chose à manger car j’étais saisie d’une petite crise de boulimie), j’ai vu un de ces comédiens sans parole qui restent longtemps immobiles dans l’attente du tintement charitable d’une piécette dans leur chapeau. A ce mom

Esquisse

Mon Dieu... Je vous prie de m'aider. Hier au soir, j'ai reçu une lettre. Cette lettre venait de nulle part, d'un quelque part que j'ignore. Elle disait : « Pardonne-moi. » Elle venait d'un être lointain qui s'est échappé depuis longtemps, qui s'est échappé de ma vie, de mon monde. Elle disait : « J'existe encore. Je suis loin, mais je suis

Une échappée

Elle a 16 ans, elle est seule, détachée du groupe familier avec qui elle était venue. Vaguement, elle avance à l’aventure dans ce grand parc. Au loin, une petite roulotte, on y vend des crêpes. Elle voulait acheter de l’alcool, mais ils n’en ont pas. Les vendeuses, qui portent des casquettes blanches, le lui disent gentiment. Dommage, el

Le fond des gens

Il y a des gens qui sont laids même si leurs habits sont fins, chics et chers. Il y a des gens qui rayonnent de grâce même s’ils sont vêtus comme des ploucs. Il y a des gens quelconques, d’autres moyennement quelconques, d’autres un peu attirants, d’autres très attirants. C’est un phénomène bizarre, car je crois qu’on pourrait pl

Couples

Ils ont l’air unis car ils portent les mêmes chaussures (des converses blanches au liseré rouge). Ils marchent au même rythme et observent sans parler, dans la proximité des corps qui ne se touchent. Ils communiquent malgré eux leur harmonie. Dans le métro, elle lui parle en le désignant d’une troisième personne. « Mais c’est qu’il