En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mirabelle

Ses blogs

Que dis-tu de tout ça, mon Victor ?

Que dis-tu de tout ça, mon Victor ?

Ceci n'est pas une biographie de Victor Hugo, mais un brin de causette entre l'écrivain et Mirabelle, 22 ans,qui lui raconte sa petite vie mouvementée et tente de lui expliquer ce qu'est le monde au XXIème siècle.
Mirabelle Mirabelle
Articles : 618
Depuis : 28/01/2006
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

J'y pense puis j'oublie, c'est la vie c'est la vie..

L'autre jour, en rangeant, encore et encore, des cartons, et encore des cartons, et de nouveaux cartons, dans notre nouvelle maison, j'ai retrouvé tout un tas d'anciens journaux intimes, tout un tas d'anciennes photos, ma vie, finalement, au travers des pages des cahiers et des carnets, de mes douze à mes vingt-cinq ans, des autocollants sur les

La foi

Mon cher Victor, Bientôt la reprise ! Eh oui... Pas trop angoissée à l'idée de laisser ta petite ? Ne m'en parle pas, Victor, s'il te plaît. Pour l'instant, j'adopte la politique de l'autruche, je freine des quatre fers, je repousse l'idée, je pense à autre chose, je retarde le coup de fil à la crèche pour préparer l'adaptation... Tu en a

Le début de la fin (3)

Mon cher Victor, Mirabelle, avant que tu n'ouvres la bouche, je tenais à te signaler une chose : voilà des semaines, que dis-je, des mois, que j'attends, désespérement, la fin de l'histoire. La fin de l'histoire ? Aaaahhh ! Tu vois, c'est si loin que tu ne t'en souviens même plus ! Euuuh... Tu m'avais raconté la dernière échographie de ta g

Espoir-blues

L'agent immobilière est passée hier soir. Elle a trouvé l'appartement très beau, bien entretenu. Elle pense qu'elle n'aura pas de mal à le vendre. Quand elle est partie, il y a eu un silence entre nous. Il a dit que ça allait. J'ai dit que ça allait. La semaine prochaine, l'annonce paraîtra dans la revue de l'agence, sur le site internet. D

Il était une fois une petite fille qui voulait être écrivain...

Le temps passe. Les années passent. Parfois, on se perd de vue. Il y a une vingtaine d'années j'étais une petite fille qui écrivait des histoires dans un gros cahier à carreaux, les illustrait, préparait des couvertures, des quatrièmes de couverture, inscrivait des dédicaces, de celles qui me fascinaient dans les livres de ma mère : "A mon

Madeleine de Proust

Mon cher Victor, Samedi dernier, j'ai vécu un moment un peu étrange, comme un retour sur mes propres pas. Ah ? Je suis revenue un peu vers Lui, celui que j'ai aimé, longtemps, le Premier. Tu l'as revu ?! Non ! Mon Dieu, non, pas du tout ! Et tu sais bien, Victor, que si jamais cela se produisait, lui et moi passerions notre chemin, tout bonnemen

La Néonat (1)

Mon cher Victor, Alors voilà, l'heure est venue de te raconter. Quoi donc ? La Néonat. Vu la moue que tu arbores, j'ai l'impression que cela ne t'inspire pas énormément ! Là n'est pas le coeur du problème. Où est-il alors ? Il faut trouver les mots justes pour évoquer ce qui touche l'intime, quelque part entre la peur et la douleur, tout en

A toi, lecteur mystérieux !

Mon cher Victor, Tu es toujours en vie ? Bonjour, Victor. C'est toi, Mirabelle, vraiment ? Oui. Tu as un peu grossi. Des cernes, moins d'artifices qu'auparavant. Eh oui... Plus le temps ! Je suis mère, maintenant ! Naaaan, je rigole, je suis toujours aussi svelte, aussi mince, aussi magnifique, maquillée, apprêtée, bref : sublime ! Naaaan, je r

La fête est finie

Mon cher Victor, Je ne sais pas si tu es toujours assis, à la terrasse à m'écouter. Si tu es parti, sache que je ne t'en veux pas. Au fond, tu ne connais pas celle que je suis devenue. J'ai presque trente-quatre ans, deux enfants. Ah si, tiens, tu es toujours là, je t'aperçois, à une autre table, dans un coin, seul, les bras croisés. Tu boud

Voilà qui je suis

Mon cher Victor, Mon Diiiiieuuu la mine que tu as ! Ah Victor, si tu savais, il m'en arrive encore de belles... Assieds-toi. Tu as l'air d'un cachet d'aspirine ! La vie tient parfois à un cheveu. Quelle entrée en matière ! Tu me fais peur ! C'est vrai que ma manière d'aborder les choses est un peu abrupte, j'aurais dû prendre davantage de gant