Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

denuitcommedenuit

denuitcommedenuit

Dans le fonds
Tags associés : journal quotidien, minuit

Ses blogs

Le blog de denuitcommedenuit

Le blog de denuitcommedenuit

Journal de bord: Il faut le boire pour le croire.
denuitcommedenuit denuitcommedenuit
Articles : 35
Depuis : 02/05/2011
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Le jour se lève

Déjà j'abuse de ma plume pour reprendre le contrôle, le vide c'est de ne rien se retenir et de suspendre le voile sur les yeux absents. Je serais sûrement dans le coin mais je renonce à vouloir l'éxpliquer, les quelques matins boursouflés passés au chevet de Christa m'ont faciliter la tâche. Alors que tout les soleils se sont foutus de ma

Dieulogue

Juste une pièce, étroite et sombre. Juste un vieil homme attaché à une vieille chaise et un chat. Juste un chat... Un chat qui se tient debout et qui fume la pipe, un chat si noir que la lune se voit dans son pelage, juste un chat, un homme et une chaise. L'homme : "Mais, bordel... c'est quoi le soucis là? C'est quoi cette odeur? C'est quoi ce

Erections Erectciques

Les spécialistes se réunissent et échangent leurs grimaçes Au bord des baignoires gîssent les statistiques avançées Pendant que je reagrde ta fine main larmoyante Expressions faciales par milliers, on en a vite fait le tour T'as eu ce que tu voulais, du coin de l'oeil Agitation, remuement, horaires fixes ou variables, enchainement, on ne cou

Foutre son sexe dans le frigo

Combien de pixels faut-il pour me faire bander? Combien de temps l'espace a-t-il? Peut-on fuir l'angoisse lorsque celle-ci nous taille une pipe digne d'une reine de velour? Les mots ont-ils un pouvoir quelconque face aux décharge d'image que les écrans nous crachent à la gueule? Le porno est-il vraiment vulgaire lorsque l'on relativise les lieux

Un Nouveau Cycle : Le Pélican

Je suis comme vous je n'ai pas toujours fini mon assiette, ou mes phrases. A l'image de cet oiseau au grand bec se laissant dévorer de l'interieur par ces petits. Tel un cerveau malade submergé par les pensées. Et dire que je les vois tous, ils courrent encore, tandis que les moines d'aujourd'hui, planqués dans des studios miteux ont du mal à

Vagabonds cloués

Il existe des soirées qui n'en finissent pas d'envie de vivre. Pour ma part je tourne en rond sous ma boite cranienne et me protège derrière un verre et une cigarette acoudé au comptoir d'un bar de nuit quasiment vide. C'est souvent les mêmes délires fantasmagoriques qui me hantent, en effet il m'arrive de sortir de ma tanière et de chercher

Nouvelle vodka et vieille lune

Comme un vieil animal qui se remet à courrir après sa propre queue, je reviens souiller quelques pages virtuelles aussi blanches que le saint cul de la vierge. Je dois avouer que la musique de ce clavier qui danse sous mes doigts comme une paire de talons aiguilles m'avait diablement manqué. Lorsque je me suis retrouvé face à cette pile de vai

Imperméable

"Aussi puissants que la pluie, les émotions coulent et les mots ruisselent. Des insectes jusqu'au dieux; une immense erreur, dis-je. -De l'esprit jusqu'au sexe; du plastique, repondit Ewan. -Des hommes en métal et des femmes en velour sacrifient leur destin au nom d'un drapeau qui leur ressemble...Tu comprends ça? Hein, Ewan? -Et un abruti géni

Milles terres, maux au combat

Enfile donc un pantalon et exauce ta vie tu verras les premières promesses mais pas le plastique Poitrines, cafés, enfin réveillé, béquille... un certain manque de goût? On fait tous les mêmes erreurs, pas au même moment le milieu reste bien planté là, quoi que l'on fasse J'ai pas fini de perdre subtile stupidité je retourne me coucher

Bouchons en lièges

Des murs blancs, des couloirs blancs, des lits blancs, des blouses blanches, des néons apocalyptiques et une machine à café qui ne distribue que du thé: L'hôpital. Je me tient aux barreaux de son lit, elle semble morte tout comme moi. Ma gueule de bois est telle que je commence à penser que c'est moi qui devrait être allonger là. "Christa?"