Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Marie-Agnès Gandrieau

Marie-Agnès Gandrieau

Socialiste, syndicaliste

Ses blogs

Une souris rose

Une souris rose

Chroniques ordinaires d'une socialiste de Haute-Garonne.
Marie-Agnès Gandrieau Marie-Agnès Gandrieau
Articles : 296
Depuis : 15/10/2006
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Le pays vu par la pensée complexe

Le pays vu par la pensée complexe

Ce n'était pas évident à saisir, pour nous simples mortels, que cette pensée complexe du macronisme éclairé. Mais grâce à une succession de décisions et déclarations, voilà que j'ai compris ! Rapport Spinetta qui envisage la fermeture de lignes jugées trop peu utilisées, cortège de classes qui ferment dans "le rural", choix d'infrastr
Choisir

Choisir

Après le 21 avril 2002... En 2002, la presse parlait de séisme, nous manifestions, et discutions à gauche de savoir s'il fallait mettre une pince à linge sur le nez ou des gants en allant voter Chirac.15 ans après, que de changements dans les esprits !Pourtant, le FN de la famille Le Pen, lui, n'a pas changé ses fondamentaux. Même s'il a su
J'ai quitté le Parti Socialiste

J'ai quitté le Parti Socialiste

(merci Marie-Claude Farcy pour la photo) Ce jeudi 12 octobre, c'est à Toulouse, dans cette belle salle Jean Jaurès de la Fédération de Haute-Garonne, devant le Conseil Fédéral, que j'ai annoncé mon départ du PS. Plus de 22 ans après y avoir adhéré, au lendemain, très exactement, de l'élection de Jacques Chirac à la Présidentielle de
Loi Travail : vraiment, non merci

Loi Travail : vraiment, non merci

Pourquoi j'étais en grève ce 31 mars et à la manifestation à Toulouse #loitravailnonmerci C'était ce qu'on pourrait appeler "une belle manif", ce matin à Toulouse. Au delà des classiques batailles de chiffres, tous les observateurs s'accordent pour la qualifier : énorme, foule, du niveau des manifestations retraite de 2003, ont écrit des j
Quant on n'a rien à cacher...

Quant on n'a rien à cacher...

C'était ce samedi après-midi, à une des entrées du centre commercial. L'agent de sécurité venait de me demander d'ouvrir mon sac à main. Fermement, mais fort gentiment. Bon. C'est son métier, et dans le contexte, bon bon. J'ouvre donc mon sac. Tout de même, comme ça fait la 2e fois en 10 minutes qu'on me le demande, je lui dis que ça com
Nous citoyens, libres, dimanche.

Nous citoyens, libres, dimanche.

J-2. L'heure du choix.Folle campagne, perturbée d'un bout à l'autre, tellement frustrante à force de voir les débats de contenu couverts par la surface des choses, rendus inaudibles par bruits médiatiques et malhonnêtetés de toutes sortes.Ce qui était la gauche en sort fractionnée, dans le doute. L'indécision est à un niveau record.Le vo
Mon adversaire, c'est le monde du travail

Mon adversaire, c'est le monde du travail

En 2005, dans l'Hebdo #PS, 1er secrétaire Hollande François. #lechangement Le discours du Bourget a marqué les mémoires. J'en ai une version corrigée, qui me semble plus conforme à ce qui s'est passé depuis 2012. Mon adversaire n'a pas de nom, pas de visage. Il n'est qu'un chiffre dans des tableaux statistiques, un petit point sur une courbe
Verdun

Verdun

Il y a 100 ans, le 21 février 1916 commençait la fureur de Verdun. Derrière des chiffres, des hommes, des vies ordinaires. De cela, dans ma famille, il reste un livret militaire, un livret de mobilisation, que je partage en mémoire. Gandrieau, Eugène Marie Joseph, mon arrière-grand-père, paysan vendéen, mort à Thiaumont le 8 Juin 1916. A l
BepiColombo : vers l'infini et au delà

BepiColombo : vers l'infini et au delà

Crédit photo : ESA Cette nuit du 20 octobre vers 3h45 (CEST, heure de Paris diront certains) mon cœur battra un peu plus fort.Car nous y voilà. A Kourou, BepiColombo attend sous la coiffe d'une Ariane5, prêt pour décoller vers Mercure.Une belle mission, complexe comme on les aime : une coopération ESA (l'Agence spatiale européenne) JAXA (l'a
En mémoire - 2016

En mémoire - 2016

Perfect Sky (by Luca Parmitano ESA) Un an après, ces jours d'effroi et de peine restent gravés dans nos mémoires. Je vous avoue pourtant être un peu mal à l'aise quand l'émotionnel prend le dessus chez ceux dont cela ne devrait à mon sens pas être le rôle. Les responsables politiques, dont on attend action et sagesse, plutôt que larmes et