Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Xaverius

Xaverius

Joueur de flûte indienne.
Tags associés : haikai, woodblock prints

Ses blogs

Le blog de Xaverius

Un petit blog en construction, avec les étapes du Tokaido de Hiroshige reconstiuées à partir du Tokaido vertical fait en collaboration avec Kunisada.
Xaverius Xaverius
Articles : 52
Depuis : 02/07/2007
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Avril 2015

Arbres de Judée Les colonnes aux corbeaux Printemps à Olympie

SOUS GRÉEMENT DE FORTUNE

SOUS GRÉEMENT DE FORTUNE . Si triste est la beauté . Si triste est la beauté à visage de lune penchée sur l’insensible humanité avec compassion Soleil devant soleil de vent - et l’espace bleu dont l’éternité fleure la lavande ! . Que nous contourne la lumière insensiblement rythmant les jours comme autour des coquillages ressac chant

Exils

Exil prochain . Chantons chantons les harpes du vent le froncement des cordes velues des pins l'essor froufroutant des subites colombes et nos délires au sein du temps qui passe . Si peu de temps nous reste à nous aimer ! Chiches les cigales nous comptent les secondes et là-bas les minutes nous arrivent par vagues de bulles blanches fomentées p

Poèmes du VOILIER PENCHANT.

Poèmes du VOILIER PENCHANT. . Une seule vie . En guise de commencement évoquons une planche une planche de sapin mince du genre qui sert mettons à découper les tables d’harmonie des guitares Ensuite le hasard nous offre avec sa spontanéité habituelle le plumage vieux-rose d’une tourterelle du genre qu’on apprivoisait parfois au temps ja

Improbable retour et autres poèmes

Improbable retour . Reviendras-tu le soleil en plein visage du fond de l'avenue du couchant ? Sereine, les traits simplifiés par la lumière, ardente de visage comme si l'amour t'attentait... . Pour moi la beauté en revanche est devenue inaccessible. Adieu aux splendeurs pures des hautes aiguilles enneigées qui résonnent d'échos répercutés d

Primavera

Ô floraisons blanches Jusqu'au verger de la mer L'élan du printemps ! La lune d'avril Tente d'esquiver ta pince, crabe de nuages... Suce les rosées Libellule du soleil Dans le champ de Mai

L'oeuf tacheté

. Chevalier aboyeur . L’oeuf tacheté de greenshank qu’on trouve, en été, par quatre au nid des herbes, sur les rives des mers nordiques, son jaune de Naples pâle, contrasté de diverses tachetures auburn, séduit… . Il pourrait passer pour un galet aux yeux du profane tant les couleurs de son camouflage s’accordent à celles qui l’env

Ce que c’est vivre

Ce que c’est vivre . « Vivre » disions-nous mais le vent étouffait nos paroles Le cerisier en fleur trônait parmi les herbes folles Un éternel buzard cherchait des cercles dans le ciel La rose bourdonnait d’une insistante mouche à miel . Moi j’ignorais alors qu’on était au jardin d’Éden Je ne pensais qu’à ta main étroite dans

Skogsrået

Skogsrået . Le vent me parlait de la nymphe des bois dont les petites dents mordaient dans les grappes sauvages De temps à autres son manteau d'écorce s'écartait sur la blancheur de son corps nu d'adolescente Car elle était sans doute un jeune tremble dans son autre vie . Invisible et fraîche elle traversait les ramifications de mes pensées

Mille matins...

Un matin parmi d'autres . Le premier oiseau – hier, alors que s'amorçait l'aurore d'août. Silence réveillé par un petit flûtis cuivré qui peignait d'une touche d'or le sommet des pins... . Tout le paysage, que l'ombre de la nuit laissait émerger à regret, infusait au sein d'une minute d'éternité couleur de thé, qui se réfugia en une u