En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

les triplettes de la trinité

les triplettes de la trinité

Ses blogs

Le bonheur est dans le pré oh!

Le bonheur est dans le pré oh!

Histoire d'une lutte pour sauver une école rurale en centre bretagne
les triplettes de la trinité les triplettes de la trinité
Articles : 51
Depuis : 28/09/2008

Articles à découvrir

Petit point dominical

Nous rappelons que la situation de notre école résulte des décisions de l'inspection d'académie, que la désorganisation de l'école n'est pas due aux actions des parents mais bien à un manque d'enseignants. Nous réclamons depuis un mois un réel dialogue avec les instances décideuses afin que les conditions d'enseignement dans cette petite
L'Inspection persiste ...

L'Inspection persiste ...

... dans son "écoute attentive" des parents. Dans la matinée, nous apprenons que M COUTURAUD propose une organisation efficace : Une école avec un enseignant et demi, et un renfort RASED l'après-midi. Quel progrès ! Pour tous ceux qui n'ont pas suivi cette aventure rocambolesque, c'est la situation de notre école aujourd'hui, celle-là même

Diffamation

Suite aux différentes parutions dans la presse, nous sommes très en colère. En effet, les propos qui auraient été tenus ou écrits par l'inspection d'académie sont mensongers voire diffamatoires, notamment en ce qui concerne le déroulé de la journée du mardi 30 septembre. Nous nous inscrivons en faux contre ces propos. (cf le télégramme
Ecole du mensonge ?

Ecole du mensonge ?

En lisant l'article du Télégramme de ce dimanche, nous sommes choqués par les propos tenus. Explication de texte : Jacques LE NAY : personne inconnue de notre mouvement. En effet, malgré nos appels aux élus dans la presse, nous n'avons pas eu l'occasion d'échanger avec cette personne qui est restée étrangement muette jusqu'à ce jour. Miche

En ce jour ...

.. anniversaire de la constitution, notre situation nous incite plus que jamais à réfléchir à ce que représente l'école, et par voie de conséquence, l'éducation nationale dans notre pays. Rappelons donc la devise de la République : « Liberté, Égalité, Fraternité » La Liberté : Notre mouvement s'est confronté à ses limites. En effe
Questions

Questions

Comment doit-on interpréter l'article de ce jour dans Ouest-France ? "Il semblerait qu'une famille puisse s'installer...". Il ne semblerait pas, c'est une réalité, les certificats de radiation de leur école d'origine ont été fournis à la direction "intérimaire" de notre école. Les enfants ont été inscrits sur les registres de la mairie e
Epilogue ?

Epilogue ?

Ce matin, il y avait 4 nouveaux inscrits dans notre école, ce qui porte nos effectifs à 29 enfants. En effet, une famille vient de s'installer dans le bourg en provenance de Gourin, commune à environ 20 km de la Trinité. La nouvelle a donc été annoncée par Christian DERRIEN, qui après avoir pris les inscriptions en mairie, a téléphoné à

Que vaut la parole d'un inspecteur ?

Quelle bonne idée avons nous eu de ne pas croire trop vite aux promesses faites au téléphone à Christian DERRIEN. Les jours se suivent et se ressemblent : * mensonges * mensonges * et encore mensonges... L'inspecteur d'académie est un homme sans parole, qui se renie sans vergogne. ouest france A l'un il dit remettre l'école dans sa situation

Communauté de communes

Ce soir, nous sommes intervenus lors du conseil de la communauté de communes du Roi Morvan. Nous y avons lu notre communiqué, mais cette fois ci il n'y a eu aucun débat. L'assemblée a écouté poliment ce que nous avions à dire ainsi que l'intervention de notre maire, mais visiblement les dossiers qui avaient été remis à l'ensemble des part

Action auprès des mairies

Nous avons adressé à toutes les mairies du Pays Centre Ouest Bretagne une proposition de délibération. Les prochains conseils municipaux vont avoir lieu dans les tous prochains jours. Va-t-on enfin voir les politiques locaux s'engager vraiment? On peut toujours rêver... En attendant on pourra connaître nos "vrais" soutiens. Voici le texte pro