Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Plume

Ses blogs

Au bout de mes rêves...

Du voyage, de l'humour, des p'tits bonheurs du jour en poésie et en photographies...« Chaque belle journée, il faut la prendre en soi, sans la gâcher » Alice FERNEY. "Photographier, c'est saisir l'émotion du premier regard, figer la magie de cet instant précis..." Claire
Plume Plume
Articles : 1725
Depuis : 14/04/2009
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Le goût de la vie...

Le goût de la vie...

La chaussure droite callée dans le cale-pied, le corps s'élance. Premiers coups de pédale dans la fraîcheur du petit matin. Un ciel bleu franc, peint en grand. Le souffle s'adapte au mouvement de l'effort. Je sens une légèreté se propager en moi, comme un déclic. Une joie intérieure m'inonde. Je trouve le rythme pour aborder la montée ver
Une douceur orangée...

Une douceur orangée...

La cuisine est plongée dans une demi-obscurité. Dehors, l’astre solaire darde ses rayons brûlants. A l’abri des persiennes, se protéger. L’abricotier a rendu son verdict, plus tôt que d’habitude. En dépit des épisodes de gel et de Mistral qui se sont succédés, la récolte est abondante. Certains abricots ont franchement résistés.
En écriture...

En écriture...

Un petit mois s’est écoulé depuis que j’ai refermé l’ultime page de ce roman qui m’a bouleversée, au plus profond. « Ce jour-là » de Gaëlle Josse a retentit comme une déflagration intérieure ; un séisme ; provoqué un déclic en moi. Comme si depuis l’éternité, attendait tapie, une histoire à raconter pour me délivrer de ta
Punta Blanca...

Punta Blanca...

Punta blanca et ses alentours. Chaos debout de roches et de rochers érodés. Des figures et des formes peuvent sembler familières. César est passé par là. S'est d’abord essayé à sculpter ici. Concrétion de pierres, compilées. Puis ce seront des alliages de métal, d'acier comprimés. Beauté de ces œuvres de pierres, polies par le mouve
Sous-bois...

Sous-bois...

Dans la futaie, la quiétude nous interpelle discrètement à faire silence. A contempler la nature qui nous entoure. Un halo de fraîcheur habite le sous-bois, accompagne nos pas. Un garçonnet d’à peine six années, à l’esprit curieux nous précède. Enhardi par la découverte de plantes, fleurs et animaux, parfois insolites. Il nous questi
Numéro neuf...

Numéro neuf...

J'habite au numéro 9, au bout de cette dune de sable qui court vers nulle part. Fouettée par les vents, aspirée par les rouleaux en furie, en écho du ressac qui vient frapper la grève. J'habite au numéro 9, au bord de cette crique, investie par des vaches qui viennent s’y désaltérer. Sur la boîte aux lettres qui ne reçoit plus de courri
Portrait d'une mère...

Portrait d'une mère...

Ce pourrait être le visage de ma mère, comme celui de n’importe quelle maman du monde. Ce portrait de la mère fait par son fils, Yan Pei-Ming me touche particulièrement. Ce portrait en noir et blanc restitue une vie entière qui laisse derrière elle ses marques, celle de la vie, du temps passant, en l’embellissant. L’auteur de ce portrai
De nuit...

De nuit...

Déambuler de nuit, Après avoir goûté aux plaisirs du palais, Dans le patio de cette chapelle insolite, Sans les connaître, me perdre dans des ruelles en retrait, Laissant découvrir leurs charmes discrets, M’immerger, Comme dans une ville étrangère, me laisser dériver Me laisser bercer par la brise légère qui rafraîchit murs et façade
Curiosités...

Curiosités...

Je pénètre dans ce lieu étrange, d’un autre temps. Alliant un passé suranné et d’esprit contemporain, surmonté d’une verrière d’époque. Des objets sont disposés sur des étagères, dès l’entrée, puis en ilots. J’aime l’originalité des trouvailles exposées. Ce lieu est bien connu des avignonnais. Un cabinet de curiosités
Comme un souffle...

Comme un souffle...

Souffle… Le vent dans les ramures, Murmure, De douces mélopées, Ponctuées, De chants d'oiseaux , Dès l'aube, éveillés , Guillerets, affairés , À la quête de nourriture , de vermisseaux, Largués à la becquée, Dans les gosiers grands ouverts, De leurs oisillons fraîchement nés . Nous marchons d’un pas alerte, suivant cette anse de p