Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
LordGalean

LordGalean

Ses blogs

Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !

Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
LordGalean LordGalean
Articles : 158
Depuis : 19/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Drive my car

Drive my car

D'une nouvelle de Murakami, tirée du recueil "Des hommes sans femmes", le réalisateur Ryusuke Hamaguchi tire un film fleuve de près de 3h, soit presque autant que le dernier Batman, et contre toute attente, on ne s'y ennuie pas une seule seconde (à mon humble avis, on ne peut pas en dire autant du dernier opus DC, mais c'est un autre sujet). Le
Mourir peut attendre

Mourir peut attendre

A l'heure où le monde de l'espionnage se fait doucement supplanter, par la franchise Mission Impossible (qui est plus espionnage que James Bond c'est dire), chaque sortie d'un nouvel opus de James Bond est accueillie par un lever de sourcil interrogateur, voir un refus poli de la part de certains. Depuis l'excellent Goldeneye de Martin Campbell et
Cry Macho

Cry Macho

Avec son tout dernier film, Cry Macho, Clint Eastwood constate le deuil de l'homme viril. Ecographie d'une époque révolue. Clint Eastwood a souvent été décrit comme un fasciste, ou un mec d'extrême-droite par des publics souvent incultes ou qui n'a jamais vu un seul de ses films réellement et ne se basait que sur certaines déclarations publ
Way Down

Way Down

Le film de casse, voilà un sujet que l'auteur de ces lignes aime depuis sa plus tendre enfance. Depuis la découverte de Topkapi de Jules Dassin, un soir à la télé, en passant par Mission Impossible de Brian de Palma, duquel une scène de Topkapi est quasiment reproduite à l'identique mais modernisée... A Ocean Eleven de Steven Soderberg, fil
The Swordsman

The Swordsman

La Corée ne finit décidément pas de nous étonner, et de nous proposer du spectacle total, que ce soit avec la série évènement Coréenne "Squid Game" devenu rapidement une série phénomène, ou encore Parasite du réalisateur Boong Joon Ho. Mais ce Swordsman ne démérite pas, et nous propose un beau film qui séduira très certainement les
Encanto, le Charme de la jeune fille opère

Encanto, le Charme de la jeune fille opère

Malgré le licenciement de John Lasseter de la division film animé de Disney, le nouveau souffle est lancé, et même si les nouveaux films animés de la firme de la souris aux grandes oreilles n'atteignent pas le niveau de génie des Pixar (bien que je n'ai pas vu "Alerte Rouge", ni "Luca"), la qualité reste très présente, et ce depuis la Rein
Venom Let there be Carnage

Venom Let there be Carnage

Jamais un nom de film n'aura prémonitoirement aussi bien porté son titre, tant le nouvel opus de Venom s'avère un film encore plus décevant que le premier. Un effort est fait sur les chorégraphies de combat, et les scènes un peu plus gores, mais on est loin du Rated R, promis fut un temps. Tom Hardy continue à emporter le morceau grâce à s
Kingsman Première Mission

Kingsman Première Mission

Après un fantasque mais assez inégal, Kingsman 2, Matthew Vaughn nous offre un prequel spin-off d'une très grande qualité, et nous fait découvrir les prémisses de la désormais célèbre agence d'agents secrets anglais. Le film débute par une magnifique scène d'introduction, qui pose tous les enjeux, à la fois émouvante, drôle, puissante
Le Dernier Duel

Le Dernier Duel

Ridley Scott avait démarré sa carrière sur un superbe film The Duellists (les Duellistes) en 1977. Le film mettait en scène Harvey Keitel et Keith Carradine. Prix de la meilleure oeuvre à Cannes en 1977, tiré de la nouvelle le Duel de Joseph Conrad publiée en 1908. Le film abordait la notion d'honneur et de déshonneur, avec ses deux protago
Jungle Cruise

Jungle Cruise

Le renouveau du film américain vient souvent du continent Européen, et principalement de l'Espagne à bien des reprises. Et même si parler de renouveau serait un peu présomptueux à propos de Jungle Cruise, tant le film en question n'invente rien, son réalisateur espagnol donc, Jaume Collet-Serra livre un film d'aventure à l'ancienne, pêchu,