Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
LordGalean

LordGalean

Ses blogs

Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !

Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
LordGalean LordGalean
Articles : 162
Depuis : 19/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Le Visiteur du Futur : Termine à tort d'eux.

Le Visiteur du Futur : Termine à tort d'eux.

Je pensais naïvement que le nouveau George Miller, serait le film de cinéma qui me ferait reprendre le chemin de l'écriture analytique, et que nenni, cette envie est venue du film dont j'étais très loin de capter la profondeur de prime abord, l'adaptation de la série éponyme, le Visiteur du Futur, par son créateur le génial François Descr
Drive my car

Drive my car

D'une nouvelle de Murakami, tirée du recueil "Des hommes sans femmes", le réalisateur Ryusuke Hamaguchi tire un film fleuve de près de 3h, soit presque autant que le dernier Batman, et contre toute attente, on ne s'y ennuie pas une seule seconde (à mon humble avis, on ne peut pas en dire autant du dernier opus DC, mais c'est un autre sujet). Le
Encanto, le Charme de la jeune fille opère

Encanto, le Charme de la jeune fille opère

Malgré le licenciement de John Lasseter de la division film animé de Disney, le nouveau souffle est lancé, et même si les nouveaux films animés de la firme de la souris aux grandes oreilles n'atteignent pas le niveau de génie des Pixar (bien que je n'ai pas vu "Alerte Rouge", ni "Luca"), la qualité reste très présente, et ce depuis la Rein
Way Down

Way Down

Le film de casse, voilà un sujet que l'auteur de ces lignes aime depuis sa plus tendre enfance. Depuis la découverte de Topkapi de Jules Dassin, un soir à la télé, en passant par Mission Impossible de Brian de Palma, duquel une scène de Topkapi est quasiment reproduite à l'identique mais modernisée... A Ocean Eleven de Steven Soderberg, fil
Mourir peut attendre

Mourir peut attendre

A l'heure où le monde de l'espionnage se fait doucement supplanter, par la franchise Mission Impossible (qui est plus espionnage que James Bond c'est dire), chaque sortie d'un nouvel opus de James Bond est accueillie par un lever de sourcil interrogateur, voir un refus poli de la part de certains. Depuis l'excellent Goldeneye de Martin Campbell et
Licorice Pizza

Licorice Pizza

Paul Thomas Anderson, on aime ou on aime pas. C'est assez radical, assez planant, assez tranché. Magnolia par exemple fait partie de ses films que j'ai littéralement adoré, mais adoré. D'amour à la folie. Peut-être aussi parce que mon comédien préféré joue dedans, mais peut-être pas seulement. Et ça tombe bien puisque dans son dernier f
Kingsman Première Mission

Kingsman Première Mission

Après un fantasque mais assez inégal, Kingsman 2, Matthew Vaughn nous offre un prequel spin-off d'une très grande qualité, et nous fait découvrir les prémisses de la désormais célèbre agence d'agents secrets anglais. Le film débute par une magnifique scène d'introduction, qui pose tous les enjeux, à la fois émouvante, drôle, puissante
Cry Macho

Cry Macho

Avec son tout dernier film, Cry Macho, Clint Eastwood constate le deuil de l'homme viril. Ecographie d'une époque révolue. Clint Eastwood a souvent été décrit comme un fasciste, ou un mec d'extrême-droite par des publics souvent incultes ou qui n'a jamais vu un seul de ses films réellement et ne se basait que sur certaines déclarations publ
Alerte Rouge : On ne naît pas femme, on en revient.

Alerte Rouge : On ne naît pas femme, on en revient.

Au moment où le dernier Pixar sur la véritable histoire de Buzz l'éclair, le personnage qui a inspiré le jouet de Toy Story, sort au cinéma, on retrouve donc l'avant-dernier de la firme, Alerte Rouge de Domee Shi enfin en DVD et bluray. Le film n'avait pas eu l'agrément d'une sortie cinéma, puisqu'il est arrivé directement dans le catalogue
Super-héros malgré lui

Super-héros malgré lui

La bande à Fifi, qu'on l'aime ou non, a pour elle d'être ultra soudée, de faire des films ultra personnels, et dans la mesure du possible plutôt originaux. Et de s'entourer souvent d'un casting de seconds rôles aux petits oignons. Ce nouveau projet du réalisateur Philippe Lacheau, en quelque sorte le leader de la fameuse bande, ne déroge pas