Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Citoyen du Laniakea

Citoyen du Laniakea

Des articles qui essaient de cultiver une certaine exigence, notamment en faveur de cette citoyenneté

Ses blogs

Citoyen-du-Laniakea.over-blog.com

Citoyen-du-Laniakea.over-blog.com

Ce blog veut favoriser le développement d'un sentiment et d'une réalité d'unité de la vie sur Terre afin que les humains puissent légitimement porter une seule voix à des visiteurs d'autres astres. Pourquoi des milliards de terriens sont réduits à la survie et même anéanties car insolvables tandis qu'une infime minorité d'autres terriens vit dans une abondance extrême ! Ces injustices flagrantes peuvent effrayer à juste titre nos voisins célestes : si nous nous maltraitons autant entre nous, nous serions portés spontanément à les maltraiter à leur tour par simple réflexe xénophobe et raciste ultime, sans autre prétexte que leur différence d'origine et d'apparence.
Citoyen du Laniakea Citoyen du Laniakea
Articles : 2021
Depuis : 02/08/2016
Categorie : Politique
Le parolier qui fait mal

Le parolier qui fait mal

J'ai une petite faiblesse, j'aime que mes textes disent quelque chose qui dérange le politiquement correct etc etc. Histoire d'espérer que mes mots, mes phrases vont étonner, surprendre, choquer... Qu'importe
Citoyen du Laniakea Citoyen du Laniakea
Articles : 13
Depuis : 24/09/2006

Articles à découvrir

Une mèche de cheveu

Une mèche de cheveu, qui n’a jamais vu le ciel bleu. Une mèche de cheveu, ça ne bronze pas. C’est vrai mais je me dis parfois, n’empêche, ça lui donne pas la pêche d’être toujours au placard. Elle en a marre de l’isoloir. Une mèche de cheveux laissée au vent, c’est curieux. Un sentiment de liberté, qui s’exprime sans hésite

Rêves d'enfant

Quand j’étais petit on m’a dit tu pourras mon enfant quand tu seras grand. C’est déjà remettre à plus tard en oubliant quand commença Mozart. C’est en découvrant, en pratiquant, le plus tôt tout ce qu’on aime qu’on grandit le plus sûrement sans rabais ni gros problème A la majorité, oui à la majorité, le même refrain t’es
C'est rassurant de stigmatiser des marges quand le problème est le centre

C'est rassurant de stigmatiser des marges quand le problème est le centre

Je connais un groupe religieux... dont les premiers lieux saints sont la city de Londres et Wall Street à New York (d'autres se sont ajoutés depuis), les lieux de culte sont les hypermarchés avec des fêtes que sont les soldes, promotions, aussi les destinations tendances pour les vacances..., les grands prêtres sont des éditorialistes sur des

Marche avec ta tête (publication mise en avant en période électorale :))

Si les premiers veulent toujours nous faire peur des lointains, du prochain, d’la décadence, les seconds, leur truc n’a rien de meilleur, nous faire peur des premiers, ah, quelle ambiance ! Jouer des peurs pour asseoir leur pouvoir, n’est-ce pas le propre d’une dictature certes très bien masquée par l’épais brouillard, qu’est ce mon

La banlieue

La banlieue, c’est douloureux. C’est le lieu qui a le plus changé ces trente dernières années mais les choix politiques sont vieux On nous dit qu’il faut du calme pour pouvoir en parler. Et on nous dit quand c’est plus calme de quoi voulez- vous parler ? On a d’autres priorités… La banlieue est sous perfusion. Ce n’est pas l’arg