Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Jérôme Jukal

Jérôme Jukal

Lecteur sans frontière, de la noire à la blanche, d'une certaine littérature japonaise en passant par la britannique et la française. Et bien d'autres encore...

Ses blogs

Mœurs Noires

Impressions de lectures d'un amateur de romans plutôt noirs mais pas que
Jérôme Jukal Jérôme Jukal
Articles : 189
Depuis : 18/07/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Dashiell Hammett : le détective de la Continentale et les Dain

Dashiell Hammett : le détective de la Continentale et les Dain

En 1929, la même année que son premier roman, Moisson Rouge , paraît The Dain Curse. Il arrive en France en 1933, sous le titre Sang maudit, d’abord traduit par Marcelle Gauwin, puis, quelques années plus tard, par Henri Robillot pour la “série noire” et enfin, en 2009, par Pierre Bondil et Nathalie Beunat pour en effacer la marque et le
Dashiell Hammett, Sam Spade et un oiseau célèbre

Dashiell Hammett, Sam Spade et un oiseau célèbre

Le troisième roman d’Hammett paraît en 1930 et s’intitule The Maltese Falcon. Il nous parvient en France en 1936, traduit par Henri Robillot, d’abord sous le titre Le faucon de Malte puis Le faucon Maltais. C’est le dernier roman d’Hammett traduit en français alors qu’il est paru dans la continuité des deux précédents aux Etats-Un
Emile Gaboriau, Pascal, Marguerite et les millions du comte de Chalusse

Emile Gaboriau, Pascal, Marguerite et les millions du comte de Chalusse

En 1870, l’année suivant l’ultime aventure de Lecoq, Gaboriau écrit et fait paraître son roman suivant, La vie infernale. Comme pour les précédents, on le lit d’abord dans “Le petit journal” puis aux éditions Dentu. Pour passer à autre chose, s’évader de la série qui l’a rendu célèbre, Gaboriau n’abandonne pas son univers

Pub !

Vous l’avez constaté chez d’autres ou ici, la publicité a fait son entrée sur les blogs gratuits hébergés par Overblog. Elle a fait son entrée sans qu’il ne me soit laissé le choix. Soit j’accepte, après tout je suis hébergé gratuitement et qui peut m’assurer que, chez d’autres hébergeurs, la pub ne fera pas son entrée proch

Déménagement

L'heure du déménagement a sonné. Après quelques semaines de réflexion puis de migration vers un autre hébergeur, Moeurs Noires se poursuit ailleurs, chez Wordpress. En espérant vous y retrouver prochainement, je termine les derniers aménagements. A bientôt.

Pause printannière

Je ne pensais pas faire une pause et voilà qu'elle se prolonge... Quelques lectures hors fiction et hors sujet m'ont occupé et ce qui ne devait être qu'un petit accroc dans mon rythme déjà léger prend de l'ampleur. J'en profite pour refaire le plein, pas de nouvelles lectures mais de celles que j'ai envie d'évoquer ici et par les auteurs don
James Sallis et le retour du Chauffeur

James Sallis et le retour du Chauffeur

En 2012, Poisoned Press publie la suite des aventures du Chauffeur, celui de Drive , ça s’intitule Driven et c’est toujours écrit par James Sallis. Le roman paraît de ce côté-ci de la planète en 2013, traduit par Hubert Tézenas aux éditions Rivages. Six ans ont passé depuis les événements précédents. Six ans d’une autre vie, aux
James Sallis, solitudes et disparitions

James Sallis, solitudes et disparitions

En 2011, paraît aux Etats-Unis The killer is dying de James Sallis. Il est publié quatre ans après le précédent, Salt River et nous arrive deux ans plus tard, l’année dernière, traduit par Christophe Mercier et Jeanne Guyon sous le titre, somme toute logique, Le tueur se meurt. Venant enrichir une bibliographie plus importante que celle qu
Dashiell Hammett, Ned Beaumont, Paul Madvig et Shad O’Rory

Dashiell Hammett, Ned Beaumont, Paul Madvig et Shad O’Rory

En 1931, un an après Le faucon Maltais , paraît le quatrième roman de Hammett, The Glass Key. Il ne lui faut qu’une année pour traverser l’Atlantique, publié par Gallimard et traduit par P.J. Herr, il devient La clé de verre. Il subira ensuite une révision pour l’adapter à la “série noire” avant d’être traduit de nouveau par P