Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Bertrand P

Bertrand P

Ses blogs

Les bonnes feuilles du Poirier

Les bonnes feuilles du Poirier

Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
Bertrand P Bertrand P
Articles : 2882
Depuis : 08/12/2009

Articles à découvrir

Escroqueries à la petite semaine

S'il est bien une profession que l'inactivité ne menace pas c'est celle des escrocs petits et minables qui s'en prennent aux personnes faibles. La recrudescence est exponentielle. D'ailleurs on ne peut parler de recrudescence, l'activité n'ayant jamais faibli. Nos messageries sont envahies d'offres publicitaires douteuses, de gains mirobolants, d

Sanofi-ni

Les hopitaux ne fonctionnent pas ou fonctionnent mal (mais notre "système de santé" ferait l'admiration du monde!), notre justice est à la ramasse avec un budget éthique et un engorgement structurel, nos prisons sont honteuses, notre Constitution est monarchique et inadaptée, notre classe politique constituée de zozos obnubilés par l’Élys
Une autobio qui vaut le détour

Une autobio qui vaut le détour

Post publié le jour de Pâques. Depuis que cette erreur historique nommé Donald Trump a cessé d'être un danger je recommence -doucement- à m'intéresser aux Etats Unis d'Amérique et, partant, à les aimer. Certes tous leurs travers ne se sont pas évanouis par enchantement mais le nouveau Président, Joe Biden, correspond mieux au type de lea

Pépita, la banane et le chimpanzé (racisme des années 80)

De mon enfance dans les "beaux quartiers" de Paris j'ai le souvenir d'une intolérance marquée et de préjugés politiques et "raciaux" de ce milieu dont l'aisance matérielle justifiait, croyaient cette frange de Parisiens , les propos les plus absurdes. Toute mon enfance j'ai entendu les Nord-Africains appelés "sidis" vocable auquel on ajoutait

Je m'improvise jardinier (et bricoleur), moi.

Depuis que nous nous sommes lancés dans le jardinage, Françoise et moi, nous découvrons chaque jour des choses nouvelles et nous nous adaptons en travaillant dans des disciplines connexes. Le jardinage va avec l'hydraulique, avec la peinture, avec le bricolage, avec l'observation de la nature etc. etc. Cette année nos premières plantations ét

Vous reprendrez bien un peu de Poivre?

Il y a quelques longues années de celà j'ai participé, en tant que candidat, à un jeu télévisé animé par Patrice Laffont. Je n'avais JAMAIS, auparavant, cotoyé une "star" de la télévision et j'avais été sidéré par le comportement insupportable du susdit. Caprices, volonté inébranlable d'être toujours dans la lumière, charmant ave

Quand Pandi-Panda gâche des nuits au loin.

Je ne sais pas exactement avec combien de personnes je partage mon accès à Spotify mais je sais sans l'ombre d'un doute que je le partage avec Nicolas qui vit à Montréal. Je connais presqu'instinctivement l'heure qu'il est au Québec et profite du décalage horaire pour écouter de la musique, des playlists et des artistes que je découvre. J'y

Milan Kundera, une époque lointaine.

"Boomerang", l'émission de France Inter présentée par Augustin Trappenard, tous les jours de 9H30 jusqu'à la transmission de l'antenne à l'inutile dame qui pérore non moins inutilement sur "l'actualité des médias" recevait ce mardi d'après-Pâques la journaliste Ariane Chemin, toute récente auteure d'un livre sur Milan Kundera. J'ai beauc
Levons l'hypothèque Baroin!

Levons l'hypothèque Baroin!

En nommant Michel Rocard à Matignon en mai 1988 François Mitterrand, président réélu, comptait "lever l'hypothèque Rocard" selon sa propre (et terriblement méprisante et ambigüe) formule. En d'autres termes il nommait à contre cœur son rival au sein du parti socialiste, rival qu'il pensait surestimé et dont il doutait de la compétence.

Seule heure de pluie de la quinzaine. Nous sommes dessous.

Le sac à dos rempli de gobelets, de thermos, de croissants, de sucre, de cuillères, de gâteau marbré, de thé et je dois oublier quelque chose, sous un ciel menaçant, ma fille, sa mère, ma femme et moi prenons la digue pour aller prendre le petit déjeuner au jardin. Nous le leur avons proposé la veille en signalant que nous possédons quatr