Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

moums

Ses blogs

Messages Organiques sUr iMpressionS

Messages Organiques sUr iMpressionS

poésie philosophie délire
moums moums
Articles : 354
Depuis : 22/01/2006

Articles à découvrir

devant les étoiles

mon insignifiance. devant les étoiles. les galaxies, les amas... devant ces milliards de soleils, si nombreux... collisions de galaxies, aux filaments de matière noire, en halos démesurés... et le temps, qui s'étale, au loin... sur des durées que mon imagination ne peut capter, envisager... juste calculer, au sein des simulations multiples, a

que deviens tu ?

mur de sable et mur de vent... devant la solitude de ton départ. de vos départs. en face de moi tous les soirs, à contempler l'infini du vide... et toi, que deviens tu ? à l'autre bout du miroir, à l'autre bout du rien, dans le même désert que moi, en contemplation éperdue de la vie qui s'écoule, qui s'écroule, lentement... je te demande

regretter la mort

je n'en avais pas peur. elle venait me visiter. il y a bien longtemps. je la voyais passer, de ci, de là, dans mon grand appartement, dans les grands soirs d'hiver. elle était calme, silencieuse, discrète. elle me tenait compagnie, sans rien dire... toute de noir, sans visage. pas méchante. juste à attendre. et maintenant qu'elle est partie, p

dissolution du moi

sans contact. en isolement total. et mon moi qui se délite, se liquéfie, et s'écoule, lentement... car il ne tient qu'au contact d'autrui, qui le modèle, le façonne, le tient droit...

des fiches, encore

des fiches. encore, et encore. qui défilent, en longs visages variés. encore et encore. juste pour faire passer le temps. pour faire croire qu'il existe encore des humains, là bas, par delà les écrans. et chacun, derrière sa fenêtre, à passer le temps sur des visages lointains, qui ne brillent plus depuis longtemps, comme des étoiles morte

séduction

aimer séduire. sentir le désir de l'autre. s'en sentir l'origine, et s'en réjouir... se nourrir du regard d'autrui.

au calme d'un visage

sous la lune de paris ou le soleil de la grèce, à travers les mails, à travers les hommes... tu perçois le monde et le transcris... au calme d'un visage, en sourire ou en mélancolie, au travers des mots si lointains... sur la mer des émotions, par temps calme ou dans la houle, le navire clairvoyant déploie ses voiles...

l'amour qui s'en va

il voyait s'éloigner l'amour. le concept même de l'amour. il ne savait plus bien ce que ce mot voulait dire en fait. a mour. a mour à rire. a mourir... comme un vaisseau qui s'en va, dont même les voiles ne sont plus bien visibles, dans la brume de l'horizon... et sur son île, toujours, en spectateur de lui même...