En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

PASCALOUP DE SAVOIE

Ses blogs

le blog du documentaliste du Collège de Novalaise

le blog du documentaliste du Collège de Novalaise

Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
PASCALOUP DE SAVOIE PASCALOUP DE SAVOIE
Articles : 1458
Depuis : 14/11/2011

Articles à découvrir

La promesse n'a pas été brisée

La promesse n'a pas été brisée

in Haddonfield, N.J., 1978 - photo by Frank Stefanko Cela fait plus de quarante ans qu'il trempe son maillot de corps dans le sang de son cœur. Et le Boss a une foutue chance. Ses employés font aussi le job comme si leur vie en dépendait. Quelle belle chanson et quelle joie profonde de revoir et d'entendre Danny Federici à l'orgue... Music vide
Deux arrivées providentielles

Deux arrivées providentielles

Un grand merci à Pierre Garonnaire pour avoir donné Robby aux Verts Il y a six fois l'âge du petit garçon qui voit la vie ronde comme un ballon, Robert Herbin débarquait du Cavigal de Nice pour embarquer avec l'Association Sportive de Saint-Étienne. La traversée fut rarement au creux de la vague et l'écume de la goélette au carré du port
Partager la route

Partager la route

Samedi 17 juin, place de la Bastille / Olivier Razemon - Le Monde L'automobiliste des temps modernes est au vulgaire ce que le cycliste est à la grâce de jadis et naguère. Présentement, nous avons la faiblesse d'avancer que le Président Macron aura le toupet de rouler, au-delà du Touquet, pour le pignon sur rue. En attendant, les petits oisea
Marathon manne

Marathon manne

Lecture à voix hautes Par cette canicule qui nous accable, on peut échapper au grain de sable. Il suffit de se projeter à l'eau (comme nos petits veinards de cinquième appelés lundi en classe de lac au Bourget). On peut aussi renoncer à courir, pour se poser à l'ombre des mots. Et ce n'est pas la littérature d'Amérique centrale qui nous fe
La vie pour la lutte

La vie pour la lutte

La casquette de l'humour roi - tour de France, 1936 / AFP Tristan Bernard ne fut jamais triste de son art. Il s'employa avec la "méthode" propre au roman ou au théâtre à montrer le monde sous son meilleur guignol. Et la noblesse du sport inspira à ses yeux rieurs des articles qui sont autant d'échappées pour tout amateur qui, trop facilement
Le début a de l'ancienneté

Le début a de l'ancienneté

J'ai soixante ans et je ne laisserai personne dire que c'est le sarcophage originel de la vie. J'ai trois fois vingt ans et je laisserai le monde entier dire que c'est le plus bel âge de l'envie.
Un succès moins problématique

Un succès moins problématique

La nouvelle épreuve orale du brevet est évaluée partout en France sur 100 points. C'est du "tout bon" pour le caractère national. Chaque établissement a eu toute liberté, sur deux volets (maîtrise de la langue, maîtrise du sujet), pour ouvrir une fenêtre de critères, à même de valider l'expression d'une démarche entreprise dans le cadr
Parole et Résistance

Parole et Résistance

C'était une soucoupe posée dans un quartier ; elle ne faisait pas pour lui l'éducation à moitié. Tous les mots de compassion que nous pouvons prononcer tiennent du néant. Le chagrin des élèves, des professeurs, des parents, de l'administration du collège Lucie Aubrac répand le sel des géants.
Aile Lettone

Aile Lettone

Roland Garros n'en croit pas ses cieux, même s'il sait qu'une Demoiselle peut prendre de la hauteur. Jelena Ostapenko, que l'on n'attendait pas cette année à pareille crête, vient d'amasser de la terre jusqu'aux étoiles.
La sépulture n'est pas assez grande

La sépulture n'est pas assez grande

Monet de la liesse, restitué à Mulhouse le 30 mai 1994 / Jean-Philippe Ksiazek - AFP Personne n'a oublié les larmes d'Hemut pour son frère de paix à Notre-Dame et tout le monde se souvient de la main offerte dans la paume de Verdun. Le Chancelier Kohl, partisan résolu de l'Europe et de l'Allemagne réunifiée*, et le Président François Mit