Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hécate

Hécate

A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit...
Tags associés : avis de lectures, essais, lectures

Ses blogs

Le Fil d'Archal

Le Fil d'Archal

A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
Hécate Hécate
Articles : 133
Depuis : 24/12/2008

Articles à découvrir

D'innombrables soleils de Emmanuelle Pirotte

D'innombrables soleils de Emmanuelle Pirotte

Le dernier livre qui m'a transportée est celui-ci. Il m'a suffit de savoir que dans ce roman bouillonnant de passion et tempétueux comme le vent, il s'agissait de la fin de vie de Christopher Marlowe , l'un des plus brillant dramaturge et poète élisabéthain assassiné, du moins laissé pour mort au cours d'une rixe pour me jeter dans ces pages
L'Ange Rose de Hortense Dufour

L'Ange Rose de Hortense Dufour

" Un jour d'hiver particulièrement morose, je quêtais sur le site internet une adresse douteuse. Le Néon Violet. Relaxation, la fin de la solitude. Le Plaisir, les plaisirs. L'anonymat absolu. Une adresse, un téléphone, un lieu de plaisir Je n'étais pas assez sotte pour ne pas deviner un lieu salace, un abysse où l'on se perd, où l'on se re

illustration Yuri Ovchinnikov Dans le bleu pur de l'aube proche Les étoiles filent tout près ; Faut-il donc que vite j'ébauche Un souhait, mais que désirer ? Serge Essenine 1885-1925
LOIN DU FLORE de Méziane Aden

LOIN DU FLORE de Méziane Aden

LOIN DU FLORE de Méziane Aden Il y avait bien longtemps que je n'avais rencontré un livre qui me touche vraiment, un livre où la poésie s'épanche avec cette fluidité vibrante de sensibilité où s'entend la musique discrète de la sincérité qui fait écho. Une voix...un murmure... Tout d'abord mon attention est retenue par l'habillage du li
SCINTILLEMENT AMER de Méziane Aden.

SCINTILLEMENT AMER de Méziane Aden.

" Les larmes les plus amères, les soupirs et les sanglots les plus profonds comme les rires les plus doux et les plus clairs devinrent musique. Les sèves anciennes et les fibres secrètes devinrent violons, luths, guitares, altos, et violoncelles." Editions Le Clavecin Des Prés Mai 2019. Contact : clavecin.des.prés@gmail.com
Interlude 24

Interlude 24

Je suis dans l'absence d'une présence Dans la branche qui va mourir Je dans le vide du ciel Comme un oiseau blessé qui tombe Je suis l'air qui va où il ne sait Je cherche une présence qui n'est pas Une présence faite d'absence lointaine Un murmure inventé de fontaine Un soleil qui ressemblerait à la lune Mon cœur est un pavot qui rêve Je m
FÊTE : Interlude 23

FÊTE : Interlude 23

FÊTE Des ardeurs comme le camélia rouge Piqué à l’oreille safran du tzigane, Voilà ce que t’offrirait une fête profane Dans la couleur des robes qui bougent ! Il faudrait aussi des heures arrachées aux nuits Saignées à blanc comme des murs chaulés, De la musique tous pétales éclatés Aux doigts écartelés que le regard suit... Des
L'Eau-forte de Robert Alexis

L'Eau-forte de Robert Alexis

L'Eau-forte de Robert Alexis. « Quand l'amour et la haine du monde se rencontrent, ça donne une eau-forte, de l'acide qui mord le cuivre protégé par un vernis, ou des mots qui s'en prennent au vernis des apparences.» « Si l'on ne sait plus trop quoi penser de Robert Alexis et de ses univers, c'est sans doute parce que le monde lui-même est i
Zabor ou les psaumes de Kamel Daoud

Zabor ou les psaumes de Kamel Daoud

Zabor ou Les psaumes de Kamel Daoud Ecrit comme un conte, ce livre est comme une poignée de pierres précieuses jetées sur un miroir! Chaque phrase est ciselée avec une poésie bouleversante. "J'ai découvert un jour que le mot page est née du mot pays. Quand on ouvre un livre, on pénètre un monde." Roman d'apprentissage ou confession d'un or
INTERLUDE : 22 DANSEUR DES SOLITUDES

INTERLUDE : 22 DANSEUR DES SOLITUDES

" Danseur des solitudesPiétine les pétales de mon cœurDanseur de solitudeC'est l'heureJ'ai perdu le sens du malheurCe sang qui coule comme des épongesSera celui des fleurs vues en songeElles se noieront à la mer amèreEn dansant sur les vagues...Danseur des solitudesFrappe de tes talonsC'est l'heureDans le cercueil où dort la lune.Il y aura b