En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Antoine Michon

Antoine Michon

" Il emploi comme instrument le mensonge, la violence, l'égoïsme le moins scrupuleux. C'est un Centaure, demi bête, demi-homme, et qui de plus a encore des ailes d'ange sur la tête ".

Ses blogs

Nietzsche par la jeunesse aux cheveux gris

Nietzsche par la jeunesse aux cheveux gris

Lecture de Nietzsche : Le carnet de voyage de l'Argonaute. (lectures et sources audio-vidéo).
Antoine Michon Antoine Michon
Articles : 22
Depuis : 03/09/2009

Articles à découvrir

Souvenirs sur Friedrich Nietzsche par Franz Overbeck.

Souvenirs sur Friedrich Nietzsche par Franz Overbeck.

« Si l'on regarde en arrière ou si l'on considère les choses sous un angle historique, aucune des pensées qui sont apparues chez Nietzsche n'est totalement nouvelle et inédite ; de même la manière dont il s'approprie des pensées appartenant à l'héritage commun du temps présent n'a rien qui lui soit propre si on la mesure à ces emprunts
Socrate : ou les dernières malices de l’homme théorique.

Socrate : ou les dernières malices de l’homme théorique.

(César van Everdingen, Socrate, Xanthippe et Alcibiade, 1655) "A-t-il compris cela encore, lui, le plus avisé des dupeur de soi-même? Se l'est-il dit pour finir, dans la sagesse de son courage à mourir?... Socrate voulait mourir : ce n'est pas Athènes, c'est lui qui s'est donné la coupe de poison, il a contraint Athènes à l'empoisonner... "

Le Singe de Zarathoustra

Le Singe de Zarathoustra. Présentation de la source et description du personnage dans le récit : En traversant ainsi sans hâte bien des peuples et mainte ville, Zarathoustra retournait pas des détours vers ses montagnes et sa caverne. Et, en passant, il arriva aussi, à l'improviste, à la porte de la grande Ville : mais lorsqu'il fut arrivé l
Le Cri de la Mouche.

Le Cri de la Mouche.

Source à traiter : Lorsque j'ouvris Nietzsche pour la première fois, je fus profondément choqué. Noir sur blanc, il avait l'audace d'affirmer : « Dieu est mort ! ». Comment ! Je venais d'apprendre que Dieu n'existait pas et maintenant quelqu'un me faisait part de son décès ! Mes premiers soupçons prirent naissance. Zarathoustra me parut un

Inventaire des titres.

Le Singe de Zarathoustra. Un bouffon sans qualités bouffonnes. Le Cri de la Mouche.
Le Miroir de Dionysos : page de couverture.

Le Miroir de Dionysos : page de couverture.

O caput elleboro dignum, par Orontius Fineus, fin du XVIe siècle. Traduction des inscriptions latines. Noste ipsum : Connais-toi toi-même. Auriculas Afini qui non haber : Des oreilles d'ânes, qui n'en a pas ? Ô Caput elleboro dignum : Ô tête digne de l'héllébore. Stultorum infinitus est numerus : Le nombre des insensés est infini. Salomon
Souvenirs sur Friedrich Nietzsche par Paul Deussen.

Souvenirs sur Friedrich Nietzsche par Paul Deussen.

« Je me souviens qu'un jour, dans l'allée des Muses, dans le jardin de l'école, un certain M. exhiba discrètement, à la grande joie de ceux qui se trouvaient là, un pantin découpé et fabriqué à partir d'une photographie de Nietzsche. Par bonheur mon ami ne l'a jamais appris » (Paul Deussen, Souvenirs sur Friedrich Nietzsche). Nietzsche n

Un bouffon sans qualités bouffonnes.

Un bouffon sans qualités bouffonnes. Ce n'est pas l'arrivée en scène de ce sinistre bouffon qui provoque l'hilarité générale, encore moins le cri diabolique du persécuteur qui poursuit à grand pas le funambule titubant sur le fil. Ce qui libère le rire sarcastique et cinglant de la foule, ce sont les paroles de Zarathoustra qui sont venues
De la vision et de l'énigme.

De la vision et de l'énigme.

(Ingres, Oedipe explique l'énigme du sphinx, 1808) Quand j’essaie de m’imaginer le portrait d’un lecteur parfait, cela donne toujours un monstre de courage et de curiosité, et en outre quelque chose de souple, de rusé, de prudent, un aventurier et un explorateur-né. Pour finir : je ne serais mieux dire qui sont, au fond, les seuls lecteur
De la vision et de l'énigme (suite).

De la vision et de l'énigme (suite).

(Tiziano Vecellio, Sisyphe, 1549) L’ordre du jour pour le roi – La journée commence : commençons, pour cette journée, à mettre en ordre les affaires et les plaisirs de notre très gracieux seigneur qui daigne encore se reposer… [1] Avant d’entamer le commentaire de la seconde partie du chapitre, je m’explique brièvement sur la raison