En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

leshumeursdeviolette

Ses blogs

Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

leshumeursdeviolette.over-blog.com
leshumeursdeviolette leshumeursdeviolette
Articles : 603
Depuis : 07/02/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Aurore

Aurore

Aurore a une cinquantaine d'années.Elle à qui sa mère lui avait dit qu'elle devenait une femme le jour de ses premières règles se demande ce qu'elle est maintenant que celles-ci ont disparu. Aurore a des bouffées de chaleur.Aurore va être grand-mère.Aurore quitte son travail et peine à en retrouver un autre. Ne pas se laisser aller, ne pas
Je danserai si je veux

Je danserai si je veux

Layla, Salma, des filles comme vous et moi; piercings et maquillage, cigarettes et bières le soir; des filles qu'on imagine libres, à première vue – et surtout vu d'ici. A première vue à l'opposé de Nour, studieuse, voilée et fiancée.A première vue, car le personnage de Nour nous surprend dès le début, loin de se réduire au préjugé
Nada

Nada

On n'estime jamais assez le pouvoir d'attraction des couvertures. Je n'avais jamais entendu parler de Carmen Laforêt jusqu'à ce que, sur un vol retour vers Paris, je voie cette couverture dans les mains d'une femme non loin de moi.Celle-ci m'a hantée suffisamment longtemps pour que j'erre de librairie en librairie, sans succès, jusqu'à finalem
Petit pays

Petit pays

J'ai enfin lu Petit pays. Il était sur ma liste depuis sa sortie, en Septembre - je dévorais toutes les interviews de Gaël Faye.Je l'ai finalement acheté un soir de Février.Le problème, quand on entend autant parler d'un livre, quand on l'attend autant, c'est qu'on risque d'être déçu. Alors, voilà: j'ai été - un peu - déçue par Petit
Un beau début

Un beau début

Tout commence par une photo épinglée sur le mur d'une cellule des Baumettes, ou plutôt par la soigneuse description de cette photo extraite du magazine de charme Dreamgirls, Octobre 82. De fil en aiguille, ou plutôt de marabout en bout de ficelle, c'est la généalogie de la fille de la photo que va dérouler Eric Laurrent sur deux cents pages
Max Mara, Automne-Hiver 2017-2018

Max Mara, Automne-Hiver 2017-2018

Des silhouettes monochromes, qui font la part belle aux matières. Duveteux, lisse, mat, flammé, poilu, soyeux, brillant, métallisé, transparent, épais, l'important c'est l'aspect, la texture de la couleur plus que la tonalité elle-même - ce qui n'est pas sans rappeler la perception des couleurs au Moyen-Age expliquée par Michel Pastoureau d

La recherche du bonheur est insaisissable

"La recherche du bonheur est plus insaisissable; elle dure toute la vie et n'est pas tenue par l'obligation de résultat.Ce que vous cherchez est un sens - une vie qui a du sens. [..] Cela demandera beaucoup d'énergie. Il y aura des moments si terribles que vous y survivrez à peine, et d'autres où vous comprendrez que le gouffre que vous vous ê
Pourquoi être heureux quand on peut être normal?

Pourquoi être heureux quand on peut être normal?

Je l'avais emprunté.Et puis j'ai voulu avoir le mien, assez rapidement d'ailleurs - dès la douzième page.Un exemplaire dont je pourrais corner les pages et souligner les passages qui m'importent. Car, dès la douzième page donc, Jeanette Winterson m'a touchée:"Pourquoi une femme devrait-elle être cantonnée à quoi que ce soit ou par qui que
Chanson douce

Chanson douce

Je ne comptais pas le lire.J'évite habituellement ces histoires qui me retournent le cœur et l'âme.Au cinéma, passe encore, mais en littérature, pas question! Pas question de passer plusieurs jours dans le malaise, la tension. Et puis... une interview à la journée ELLE&les femmes et un épisode de La Poudre plus tard, ce roman s'est imposé.
Dries Van Noten, Automne-Hiver 2017-2018

Dries Van Noten, Automne-Hiver 2017-2018

Est-ce que ça arrive si souvent d'aimer une collection toute entière?De s'imaginer tout porter?Sans être obligée de s'imaginer une vie d'oisive, hors de la réalité? Est-ce que ça arrive si souvent, une collection dans laquelle on peut se projeter à n'importe quel âge?Une collection qui nous affranchisse du mythe de la jeunesse éternelle e