Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

MADAGASTON

MADAGASTON

Je suis retraité et j'avais envie de changer de vie, de casser le train train qui me faisait tourner en rond dans une vie qui n'était pas celle de mes rêves. J'ai donc décidé de vivre mes rêves et non pas de finir ma vie en la rêvant.

Ses blogs

Gaston Thiel retraité expatrié

Gaston Thiel retraité expatrié

Madagascar au jour le jour pour un résident français.
MADAGASTON MADAGASTON
Articles : 327
Depuis : 18/07/2018
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

Déplacement sur la côte Est de Madagascar

Déplacement sur la côte Est de Madagascar

Cela fait maintenant plus de dix ans que j'ai décidé sur un coup de tête de m'installer sur la côte-Est de Madagascar entre l'océan Indien et le canal des Pangalanes. Et quand j'ai quelque chose dans la tête je ne l'ai pas ailleurs disait ma mère car elle regrettait souvent amèrement d'avoir eu un fils aussi têtu et déterminé que moi....
Une belle prose qui m'a été adressée

Une belle prose qui m'a été adressée

En été 2006 avant de partir m'exiler définitivement à Madagascar j'ai tenu à faire une cousinade afin de passer un bon moment avec ma famille et c'était une journée réussie car nombreux étaient ceux qui ont répondu à l'appel et voici un exemple d'un témoignage de gentillesse que j'ai reçu en échange. Pour ma part j'ai considéré que
Découverte d'une plante vraiment bizarre

Découverte d'une plante vraiment bizarre

En défrichant mes plantes invasives j'ai découvert cachée derrière une masse imposante de Strelitzia (Oiseau de paradis) une troisième espèce de Sansevieria de la même famille que les langues de belle-mère mais ce qu'elle a de particulier c'est que cette plante n'a pas de feuilles ou plutôt ses feuilles sont parfaitement cylindriques et po
Les langues de belles-mères me défient

Les langues de belles-mères me défient

Non rassurez-vous je suis monogame et par conséquent je n'ai qu'une belle-mère... par contre j'ai des tas de langues de belles-mères qui ne diront jamais du mal de moi. Voici donc son histoire: Un jour on m'a apporté une plante grasse en forme de langue qu'on nomme de façon vernaculaire langue de belle-mère. Je l'ai planté dehors dans un coi
La région du Menabe dans le Sud -Ouest de Madagascar.

La région du Menabe dans le Sud -Ouest de Madagascar.

Je me souviens avoir acheté une moto chinoise pour pouvoir me déplacer dans cette région mais si les pistes sont praticables sur certains tronçons, celle qui mène de Morondave à Belo sur Tsiribihina est vraiment éprouvante car je me suis étalé avec cette moto au moins vingt fois dans le sable sec et mouvant. A un moment donné la moto s'es
Arche floristique

Arche floristique

J'ai décidé de construire une arche floristique virtuelle autour de chez moi. Oui je sais que le jardinage est plutôt devenu un hobby de nos jours… "Et pourtant, si j'en faisait une passion?", me suis-je dit un jour que je me suis levé de je ne sais plus quel pied. Bien entendu j'ai acheté des plantes à gauche et à droite durant toutes ces
Covid-19: un modèle simple (simpliste ?) ajusté sur les données connues du passé récent pourrait-il expliquer l’évolution de l’épidémie en France d’ici fin 2020

Covid-19: un modèle simple (simpliste ?) ajusté sur les données connues du passé récent pourrait-il expliquer l’évolution de l’épidémie en France d’ici fin 2020

Quand on ne sait pas prédire l’évolution de cette pandémie, on peut se tourner vers l’astrologie. Hippocrate disait déjà que "nul ne peut se prétendre médecin s'il ne connaît les bases de l'astrologie". Suzie Gentile s'est penchée récemment sur ce phénomène mondial et avait prévu que "2020 est une année charnière » avec "des sim
Analyse personnelle de la situation actuelle

Analyse personnelle de la situation actuelle

Pour ma part, ce que j'ai compris dans toute cette histoire de Covid 19 c'est qu'on est vraiment rentré de plein fouet dans le mur de l'irresponsabilité et plus rien ne sert de courir car il fallait partir à point et non pas surproduire et appauvrir la planète qui n'est plus capable de nourrir toute la population du globe. On est arrivé à un
On ne recule devant rien pour satisfaire le voyageur

On ne recule devant rien pour satisfaire le voyageur

Ici à Mada les différences avec la France sont parfois impressionnantes, bouleversantes, émouvantes, et parfois ahurissantes. Bien sûr il faut toujours compter ici sur le traditionnel «mora mora» qui pourrait se traduire par «doucement, doucement» et il ne servirait à rien de vouloir bousculer les habitudes insulaires car on n’y gagnerai