Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Patrick Tafani

Patrick Tafani

Ses blogs

     SITE: FLAMME DE PLOMB PAUVRE COMME UN VERRE D'EAU

SITE: FLAMME DE PLOMB PAUVRE COMME UN VERRE D'EAU

ANNA AKHMATOVA Ce n'est pas dans l'asphalte où tombent les feuilles Que tu devras longtemps m'attendre. C'est dans un adagio de Vivaldi. Que nous nous retrouverons. (Visite nocturne, traduction Jean-louis Backès)
Patrick  Tafani Patrick Tafani
Articles : 232
Depuis : 24/09/2007

Articles à découvrir

CHARDONNERET

CHARDONNERET

Les terres se divisent, ainsi le lieu peut s’agrandir, l’enfant courir vers le risque des oiseaux, montée d’étoiles, une mémoire se resserre avant sa chute dans l’autre vide, le vide heureux d’un versant de résurgence, nuit où l’arbre déplace son empire, chardonneret. Revenue la transparence des mains, le visage siégeant au solei
L'INCONNU

L'INCONNU

De ce désert bleu où le rouge du grenadier flamboie, j’apporterai l’eau, l’abondance du désespoir. Patrick Tafani - Droits Réservés ©. Les textes et photographies de ce site sont soumis au code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être utilisés sans l’accord de leurs auteurs.
CE  MURMURE

CE MURMURE

J’écoutais ce murmure, ce bruissement à mi-hauteur de la nuit où quelque silence incommunicable allait advenir – près du fleuve, avant que le ciel s’ouvre à la beauté entière des étoiles. Patrick Tafani - Droits Réservés ©. Les textes et photographies de ce site sont soumis au code de la propriété intellectuelle et ne peuvent êt
LES  TROIS MYSTÈRES D'ORION

LES TROIS MYSTÈRES D'ORION

Le silence, le feu, la vie, l’amour, le temps, l’éternel, puis les trois mystères d’Orion et l’émerveillement. Patrick Tafani - CHEMIN DU SOLEIL SOULEVÉ © Les textes et photographies de ce site sont soumis au code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être utilisés sans l’accord de leurs auteurs.
ANNA AKHMATOVA - ICI TRIOMPHE SON DERNIER RAYON

ANNA AKHMATOVA - ICI TRIOMPHE SON DERNIER RAYON

On m’a jeté tellement de pierres, Qu’aucune ne me fait plus peur, Et le piège s’est changé en une belle tour, Haute parmi les hautes tours. Que soient remerciés ses bâtisseurs, Que les épargnent soucis et chagrins. D’ici je vois plus tôt le soleil se lever, Ici triomphe son dernier rayon, Et souvent par les fenêtres de ma chambre S
A  L'HEURE  PRÉCISE

A L'HEURE PRÉCISE

Sur les collines du Roi David, à l’heure précise des zéphyrs et du soupçon, la nuit dénude les hautes bruyères du Caucase. C’est en souvenir de toi que tout est gravé au fer de flamme, qu’il existe une énigme éternelle inquiète de ton pas, lorsque le feu retourne dans l’enfer de Dante. Patrick Tafani - BnF Paris Tolbiac - Catalogu
L'ENTRE-DEUX

L'ENTRE-DEUX

Penser la rivière c’est défendre l’équilibre d’un temps suspendu, une caresse sur un fil de couleur. Patrick Tafani - Droits réservés © Les textes et photographies de ce site sont soumis au code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être utilisés sans l’accord de leurs auteurs.
HAMEAU  DE L'AMBROSIS

HAMEAU DE L'AMBROSIS

HAMEAU DE L'AMBROSIS À travers les vignes le soleil avait fui, une main exquise sanglait les genêts. Un ciel de pierre pour une terre de nuages. Je laisse le feu et longe l’accalmie du soleil, l’étrange cruauté de la main qui remet son gant. Patrick Tafani - CHEMIN DU SOLEIL SOULEVÉ © Les textes et photographies de ce site sont soumis au
PIERRE-JEAN JOUVE

PIERRE-JEAN JOUVE

Des ressemblances nous ont égarés dans l'enfance Étions-nous donc du même sang Des merveilles se sont passées qui nous ont fait peur Près des édredons de pleur et de sang rouge Étions nous du même sang quand je rencontrai ta blondeur Avions-nous pleuré les mêmes larmes dans les cages Et quels attentats en de secrètes chambres Nous avaie
JE  TE  DEVINE

JE TE DEVINE

Je te devine obscure dans l’espace de l’homme, verte sur l’étendue des dieux et rivière pour la conscience de l’oiseau. Patrick Tafani - BnF Paris Tolbiac - Catalogue général - AVANT LE TEMPS © Les textes et photographies de ce site sont soumis au code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être utilisés sans l’accord de l