En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

azacamopol

Ses blogs

Le blog d' azacamopol

Le blog d' azacamopol

Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
azacamopol azacamopol
Articles : 1808
Depuis : 05/01/2008

Articles à découvrir

consigne du 27 avril au 11 mai

consigne du 27 avril au 11 mai

Flaming June de Frédéric Leighton Elle est tellement belle et tellement sereine que nous vous laissons rêver devant elle, sans faire de bruit. Et n'oubliez pas nos petites consignes ! ♦ ♦ ♦ Ce jeu avait été proposé le 27 avril 2010. Il a donné lieu à l'écriture des textes suivants, à lire ou relire... Femme : Elle fut peinte volage

consigne du 13 au 27 avril

Vous n'avez pas été nombreux à nous écrire cette fois ci. Ce mot vous a vraiment peu motivés. Nous aurions sans doute mieux fait de parler juste de "demain"! Oublions le alors! Tiens justement! Oublier quelque chose, quelque part. Voilà qui nous arrive souvent, n'est-ce pas? C'est parfois très dérangeant, mais cela peut-être très amusant

Par la fenêtre, je vois - Jacou

Remonter le temps Par la fenêtre, je vois, je vois... Le ciel qui poudroie, Et l'herbe qui verdoie. "Quel plaisant jour, tu me décris là, chère soeur, Mettant mon coeur en bonheur." Navrée céans d'avoir à te contrarier, Et te faire connaître, funeste vérité. Ce ne sont que cavaliers armés, Qui en notre demeure, n'ont point décidé de s'
Changement de maison.

Changement de maison.

Bonjour à toutes et à tous. Nous avons décidé de changer de maison, la petite fabrique d'écriture se trouve désormais ICI: https://lanouvellepetitefabriquedecriture.wordpress.com/ Nous vous invitons à nous suivre pour ce nouveau départ, et n'oubliez pas de vous inscrire pour recevoir nos informations. Le jeu est en ligne. A vos plumes Jeu d
Le jeu de l'été, si vous le voulez bien...

Le jeu de l'été, si vous le voulez bien...

Un nouveau jeu, pour une cinquième anthologie éphémère, ça vous dit ? Si oui... toutes les précisions sont données ici ou là, voir liens ci-dessous. Merci à tous et bonnes vacances pour ceux qui partent, bel été pour tous. Pour vous, tous et toutes, qui nous avez suivies dans cette nouvelle version de La Petite Fabrique d'Écriture, d'ab
Sur notre nouveau blog... en février.

Sur notre nouveau blog... en février.

Comme vous le savez, pour la plupart, la Petite Fabrique d'écriture a déménagé. En février dernier, je vous demandais de vous pencher à votre fenêtre, réelle ou imaginaire, et de nous raconter... "Par la fenêtre je vois..." Ce mois-ci, nous allons regarder par la fenêtre. Imaginons un lieu où nous ne sommes pas vraiment, mais où nous ai
Décès de Pierre Fassbind

Décès de Pierre Fassbind

Il avait lui-même rédigé un "Faire-part de décès"... vous en souvenez-vous ? Faire part de décès : Tonton Marcel est mort. Faute de pouvoir joindre la famille, la Mairie de Havreberge sur Galur, alertée par les voisins qui n'avaient pas vu les volets s'ouvrir depuis une ... Mais, finalement, lorsque notre jeu de l'été est devenu un livre,

Rêverie de Schuman - Jacou

Les notes de Schumann Cher Robert Schumann J'entends tes doigts chanter la rêverie,En notes idéales ou tourmentées.Penses-tu déjà, à ce que sera ta vie,Jusqu'ici, pianiste compositeur entravé,Ton jeu paralysé, aujourd'hui,Tu dis à Clara, sa beauté aimée,Tes pertes et folies,Elle les a souvent interprétées,Tes belles fantaisies,Ou tes s

Par la fenêtre, je vois - LoÎc

Par la fenêtre Par la fenêtre, je vois le brouillard, familier, habituel, un compagnon de voyages, de rêvasseries en échappées, d'espoirs en illusions. En bas, des jeunes femmes poussent les landaus ou les poussettes, sur une belle allée plantée d'arbres alignés, plantés après la guerre pour tenter d'apporter un peu de vie et d'espoir en
Comme si de rien n'était, de Jacou

Comme si de rien n'était, de Jacou

Comme si de rien n'était... Je t'appellerai sommeil languide. J'attendrai que s'ouvrent Tes yeux d'or, Car ils sont dorés, n'est-ce pas? Dorés comme mes pensées, Qui te contemplent, Émerveillées . Je t'appellerai splendeur ensoleillée, Unique de cette sérénité, Enveloppant ton corps. Je te nommerai rayonnante, Quand de l'astre royal, Les