Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Narcipat

Narcipat

Narcisse pathologique endurci, qui essaie de se soigner (ou de renforcer ses défenses?) par l'introspection et le dialogue.
Tags associés : 1 : choix d'un pronom, 11-12-13-14-15 : la pitie - l'empathie - 97% de sociopathes masques - l'envie, 16 - 17 : la lettre au pere - un traitre, 18 : moins d'un an d'anne, 19 : floreal, 2 : le spectre de proust, 20 : oranal, 21 : insupportable, 22 - 23 : superprof et les petits chefs - fuite, lachete, angoisse, 24 : ultimes contacts avec tels-qu'ils-sont, 25 : t'es maso, 26 : de la q.i.te au delirium, 27 : creer, 28 - 29 : dieu? - hier la revolution, 3 - 4 - 5 : comment commencer? - esquisse de l'outrecuidance - mentir et se mentir., 30 - 31 : antisemythes - le public et l'ame-soeur, 32 : quid de la “sagesse”?, 33 - 34 : deconnogramme - harpagonneries, 35 : l'appel de la mort, 36 : demande d'amour… ou de prise en charge, 37 : ma vocation, 38 : prof, 39 : rechute, 40 : dits du vent, 41 : cacatalogue i : juvenilia, anecdotiquotidien, autres narcisses, autres voix, bilans, chansons, conversion?, diarrhy (2005-2006), detours, ego scriptor, introduction, luluttes, narcipat (le roman), photos, prostate & cie, tpp : la creativite, tahafut-al-tahafut, theorie plus perso, va : j. chasseguet-smirgel : le penis fecal, va : jean toulemonde : les inquiets, va : joanna m. ashmun, va : la personnalite narcissique selon les dsm, va : le senne : les nerveux, ambitions imperiales (noam chomsky 2005), coercition (douglas rushkoff 1999), il n'y a rien au milieu de la route a part la bande jaune et des tatous morts (jim hightower 1997), les revelations du cadavre (hugh miller 1998), petite fille perdue (joan merriam 1992), promesses vides et autres affaires authentiques (ann rule 2000), rumpole a la carte (john mortimer 1990), du plomb plein les urnes (1996), faux contacts (2005), fonds de cercueils (1985), hors-je (2005), ici quemans (2007), l'auberge (2008), la mort est mon berger (1996), la scribe du capitaine (2007), paroles gelees (2008), pension queval (2007), pointeur (2002), pour en finir avec l'amour (1997-2006), pour en finir avec la fin (2001), quand se fissureront les parois du caveau (1996), tueur a gags (2011), www.rancoeurs.com (2003), “que vaux-je” ou le laminoir (2008)

Ses blogs

Inventaire avant liquidation

Inventaire avant liquidation

ou “Les sales types ne sont pas tous des tueurs” : une tentative d’auto-analyse fort peu freudienne, et néanmoins vraisemblablement vouée à l’échec. S’il se présentait un lecteur, je tiens à lui signaler 1) que la disposition visuelle des “catégories” (qui sont ici des chapitres ou des sections) est automatique, parfaitement stupide, et d’autant plus gênante que cet Inventaire, à partir du “Cacatalogue”, s’enlise, j’en ai peur, dans la sénilité : il est donc préférable d’explorer d’abord les chiffres 1 –> 40; 2) que je lui saurais un gros pot de gré de me laisser des com’, aussi dépréciateurs qu’ils puissent être, notamment s’il me pince en flag de complaisance; 3) que je ne suis pas responsable des PUBS, et qu'elles ne me rapportent pas un rond.
Narcipat Narcipat
Articles : 1129
Depuis : 13/07/2015
Le blog de Narcipat

Le blog de Narcipat

Ce blog, initialement une tentative d'exploration, voire de cure, du narcissisme pathologique par l'introspection (et le dialogue, mais il s'est dérobé), avait tourné au fourre-tout obèse : je l’ai donc dépecé. La prose + ou – fictionnelle –> http://noyaudenuit.over-blog.com ; les trados –> http://myshelf.over-blog.com ; l’inventaire –> http://inventairanthume.over-blog.com
Narcipat Narcipat
Articles : 735
Depuis : 31/08/2009
Myshelf

Myshelf

Quelques livres oubliés par les éditeurs, maladroitement traduits (de l'anglais, dans l'espoir de l'apprendre) à mes moments perdus, au cours des années qui précèdent (et de celles à venir, s'il en reste). Les fautes sont nombreuses, ô lecteur : pourquoi ne pas les corriger?
Narcipat Narcipat
Articles : 242
Depuis : 27/07/2015
Noyau de nuit

Noyau de nuit

Ma “littérature” à travers les âges, avec l'espoir de ce miracle : que quelqu'un me donne un avis… ne serait-ce qu'à charge de revanche!
Narcipat Narcipat
Articles : 718
Depuis : 31/07/2015

Articles à découvrir

[Whodunit pour la foule, avec notes de Dieu]

On devine la suite, on l’a déjà en deux exemplaires… Certes, il y a des nuances : si Trou n’a pas d’ordinateur à exhiber (mais il suffisait de faire un tour chez Apple, rue Gay-Lussac) il est, ou fut, bien l’auteur des Fonds et de la chansonnette, encore plus ancienne, encore plus reniée, et tout à coup des souvenirs lui reviennent e
[Insignifiance et photos de culs]

[Insignifiance et photos de culs]

Sur ce… Ah, pas si vite! Les niques de virounes ne sont apparemment pas épuisées : je ne saurais vous dire comment ni pourquoi je reçois tous les jours (en complément à Planet, un torchon de prétendues actualités, et à Medisite, une feuille sponsorisée par l’industrie pharmaceutique et presque ouvertement destinée au développement de

[Brain-trust - En Espagne]

« Je pense que les présentations sont inutiles, et qu’il n’eût pas été à déplorer que nous ignorassions nos identités respectives… Mais chacun sait que les cagoules ne prédisposent pas à la confiance… – Pas de Tintin, de grâce! Une pareille réunion est bien assez romanesque… – Mais je crois qu’elle s’imposait. La passe

[Rumpole à l’accusation, 4]

Il est rare qu’un tâcheron du Criminel soit invité chez son client. Nous représentons une partie de leur vie qu’ils préféreraient oublier. Non seulement ils ne nous invitent pas à dîner, mais, quand ils nous aperçoivent lors de réceptions des années après que nous les avons sauvés de la détention, ils regardent soigneusement dans l

[Rumpole à l’accusation, 7]

« Alors, tu défends? J’espère que tu as la pleine approbation de Mizz Liz Probert? » Je mettais bas les armes au vestiaire, enlevant robe et perruque, et passant un peigne sur ce qui me reste de cheveux, quand je m’étais trouvé partageant un miroir avec le jeune David Inchcape. « Que voulez-vous dire? – Eh bien, elle pense que poursuiv

Solutions, 2

* De James Robertson [1] « Les banques centrales créent la monnaie centrale aussi bien scripturale que fiduciaire. Elles créent ex nihilo, à intervalles réguliers, les montants qu’elles estiment nécessaires pour augmenter la masse monétaire. Elles remettent ces montants à leurs gouvernements sous forme de recettes publiques et sans intér

[La merde, la crasse et moi; un changement en perspective?]

Il y a deux ans, j’ai retenu deux retraites à G*** : j’ai renoncé à la première pour une flaque d’eau dans les chiottes, à la seconde par peur du froid et de la chiasse, et aux deux par avarice anxieuse, aucun tarif n’étant indiqué : qu’est-ce qui m’empêche?… Mais je ne peux pas. J’ai trop tardé. Il faudrait au moins change

[« Doctor Trou, I presume? »]

Buû marche vers le dénouement, avec une lenteur exaspérante, au rythme imposé par l’homme, là-bas, qui ploie sous le faix de son carton de P.Q., qu’il n’a pas ouvert, et surtout d’un sac-à-dos bourré de victuailles : l’inspecteur a assisté de loin à toutes les emplettes, hésitant à bondir, et il se demande encore pourquoi il a

[Fausses pistes]

L’intolérable est ce dont on meurt, ou ce qu’on oublie : toute autre définition reste engluée dans la subjectivité, imaginaire. André, sous ses plâtres, n’est pas loin de tirer vanité d’avoir su faire si vite son lit dans un buisson d’épines dont il n’aurait pas évoqué l’éventualité la veille sans s’évader dans le suici

[Le repaire vide]

« Alors… des trouvailles? » La voix de Di Mo déborde de fausse bonhomie et d’ironie amère, avec filet de désir de détourner sur un subalterne l’exaspération qu’il éprouve contre lui-même. D’autres s’y sont fait prendre, il était difficile d’y échapper, car l’enthousiasme et le désabus sont également mal vus; et comme on